Technologie

Publié le :
27/06/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

Sommeil, stress et drogues : bêtes noires des étudiants !

Sommeil, stress et drogues : bêtes noires des étudiants !
Agrandir l’image
Digital Vision / Getty Images
« La proportion de non-fumeurs a progressé mais les fumeurs consomment, eux, plus de cigarettes (9,3 cigarettes en moyenne par jour) »

Les étudiants français sont en bonne santé ! La bonne nouvelle vient d’être révélée par la sixième enquête nationale de l’Union des mutuelles étudiantes régionales. Mais cette bonne santé apparente cache en réalité d’autres maux... psychiques. Stress et peur du lendemain influent considérablement sur l’hygiène de vie des étudiants. Beaucoup confessent des habitudes malsaines…

L’étude est menée tous les deux ans. Cette année, elle a mobilisé le concours de 12 070 étudiants affiliés aux cinq mutuelles étudiantes réparties sur le territoire : MEP, MGEL, SMEBA, SMENO et SMEREP. La grande majorité des étudiants (94 %) s’estime en bonne santé mais reste préoccupée par le stress et le sommeil. En 2007, leur principale préoccupation portait sur la nutrition. La crise et l’incertitude du lendemain aidant, ils sont cette année plus tourmentés par le manque de sommeil (24,8 %) et par le stress (36,7 %).

Inégaux devant le stress et la peur du lendemain, les étudiants le sont si l’on compare les sexes, les âges et les filières. Les filles, les étudiants de 21 ans et plus et ceux des filières littéraires et de sciences humaines sont plus enclins au stress, aux problèmes de sommeil et au pessimisme. Exemples : 45,1 % des filles déclarent mal gérer leur stress contre 23,3 % des garçons.

Idem pour les problèmes de sommeil qui touchent 25,6 % des filles contre 18,9 % des hommes. Pire encore : 9,9 % des étudiantes avouent avoir déjà pensé au suicide contre 6,8 % de leurs camarades masculins. La peur de l’avenir concerne 11,2 % des étudiants. Mais ce chiffre atteint 18,5 % si l’on ne prend en compte que les élèves des filières de lettres et de langues. En revanche, il tombe à 8,8 % pour les élèves ayant choisi la voie scientifique et les futurs ingénieurs.

Plus de cigarettes, moins de fumeurs

ET AUSSI...

Mauvaise nouvelle : la consommation de drogue et d’alcool a augmenté. Le cannabis a cette année tenté 20,8 % des étudiants quand ils n’étaient que 12,2 % en 2007. La proportion de non-fumeurs a progressé mais les fumeurs consomment, eux, plus de cigarettes (9,3 cigarettes en moyenne par jour). L’alcool a toujours autant droit de cité chez les étudiants, même plus qu’en 2007. Ils étaient 65,8 % en 2007, ils sont aujourd’hui 72,5 % à en consommer régulièrement.

Côté nutrition, l’impact du battage médiatique autour du « mangez cinq fruits et légumes par jour » semblent avoir porté ses fruits ! 76 % des étudiants déclarent consommer des fruits tous les jours et 64,4 % des légumes. Seuls 8 % des étudiants français rencontrent des problèmes de surpoids.

Tous ces résultats serviront de bases pour faire évoluer les politiques de santé, de nutrition et d’information auprès des étudiants. L’Union nationale des mutuelles étudiantes régionales espère ainsi faire adopter par les pouvoirs publics une série de mesures destinées à rendre aux étudiants toutes les armes nécessaires à la réussite de leurs études. Ils veulent par exemple instaurer un « chèque santé étudiant » pour leur faciliter l’accès à une complémentaire santé.
 

Pour accéder aux résultats complets de l'enquête, cliquez ici

A ne pas rater :
- Développement durable : les étudiants américains à la recherche de solutions novatrices
- Les étudiants réfléchissent à un quotidien plus durable

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Christian Estrosi remet le Prix Pierre Potier
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant
cbmc99, 29 / 06 / 2009 - 10:57
“Moi non plus ça ne m'étonne pas...on est stressés ! surtout les diplômés qui doivent en suite trouver du travail en plein milieu d'une crise économique ! Ce n'est pas facile pour eux c'est sûr... En revanche ce qui m'a choqué c'était qu'il y a moins de fumeurs mais plus de consommation. Alors ça je ne comprends pas...”
stephanie duchesneau, 29 / 06 / 2009 - 10:15
“Comme étudiante je sais que les problèmes du stresse et du sommeil semble souvent inévitables : tu as plus de temps et plus de liberté mais au même temps c’est souvent plus difficile de te bien reposer et de ne pas procrastiner sans une horaire fixée. Ces résultats ne me choc pas du tout, ils reflètent ce que je pense est la vie normale.”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement