Technologie

Publié le :
15/06/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Sol’R : le premier dirigeable à l’énergie solaire s’apprête à traverser la Manche

Sol’R : le premier dirigeable à l’énergie solaire s’apprête à traverser la Manche
Agrandir l’image
insa-lyon.fr
« Le projet participe donc à cette entreprise non seulement écologique, mais aussi sociale et humanitaire, qu’est la démocratisation de l’accès à l’énergie et au transport »

Le salon de l’aéronautique se tiendra du 15 au 21 juin sur l’aérodrome du Bourget. Cette 48ème édition sera marquée par la célébration des 100 ans du salon avec plus de 2000 exposants venus de 46 pays. Parmi eux, des élèves de l’INSA venus présenter leur dirigeable à l’énergie solaire.

100 ans après la traversée de la Manche en avion par Louis Berliot, des élèves-ingénieurs lancent un nouveau défi : traverser la Manche mais grâce à l’énergie solaire. Une première dans le monde. Ces élèves ont conçu le projet Sol’R dans le cadre de la Filière Ingénieur Entreprendre de l’INSA de Lyon. Ils l’ont dessiné, développé et construit. Aujourd’hui, ils sont parés au décollage !

L’histoire d’une rencontre

Sol’R est né en 2008 de la rencontre de trois étudiants issus de grandes écoles et Stéphane Rousson, un passionné de dirigeables. Au total, une trentaine d’étudiants de grandes écoles françaises (ESSEC, EHESS, EPF, Arts et Métiers,…) et de lycées techniques ont participé à cette aventure. Le projet est parrainé par une figure emblématique de l’aéronautique, Gérard Feldzer, actuel directeur du Musée de l’air et de l’espace du Bourget. Le premier vol test est prévu pour cet été.

« Le projet a été soutenu financièrement par les établissements et par des partenaires privés, à hauteur de plus de 100 000 euros, mais sans les heures passées par les étudiants, il n'aurait pas pu voir le jour », confie Béatrice Frezal, qui anime la Filière Ingénieur Entreprendre à l'INSA.

Un projet écologique

ET AUSSI...

L’aéronef à propulsion solaire, baptisé Nephelios, dispose de deux panneaux solaires flexibles sur la partie supérieure de son enveloppe. L’énergie recueillie alimentera un moteur électrique disposé derrière la nacelle de pilotage, laquelle sera dotée de deux hélices bipales. Ce qui fait du projet Sol’r un projet 100 % vert tient au fait qu’il s’agit d’une alternative au pétrole dans le secteur aérien. De nouvelles perspectives donc pour un secteur d’activité souvent montré du doigt pour son impact négatif sur l’environnement.

« Le projet participe donc à cette entreprise non seulement écologique, mais aussi sociale et humanitaire, qu’est la démocratisation de l’accès à l’énergie et au transport », expliquent les initiateurs de Nephelios.

Le transport aérien connaît de nombreuses difficultés ces derniers temps. Au niveau économique tout d’abord et écologique ensuite. Ce secteur est un émetteur très important de gaz à effet de serre. Il est également dans une impasse sociale car il ne pourra jamais être accessible à l’ensemble de la population. Le dirigeable solaire apporte des réponses concrètes à l’ensemble de ces problématiques.

Une alternative aux moyens de transports actuels

Le dirigeable solaire est un atout important en matière de transport. Il est capable de déplacer des charges particulièrement importantes, et du fait de sa source d’énergie, son autonomie est considérable. Son avantage principal reste qu’il n’est pas dépendant du pétrole. D’après l’ONU, le secteur aérien représente 2,5 % des rejets de CO2 dans le monde. Le dirigeable est non seulement écologique, mais sa construction devrait également s’avérer moins énergivore que celle des avions dans la mesure où moins de structures métalliques sont nécessaires.

« Notre défi et notre valeur ajoutée consistent à optimiser le dirigeable par l’emploi de l’énergie photovoltaïque : une première mondiale ! Notre objectif est également d’effectuer des mesures et des tests relevant de la recherche fondamentale sur les dirigeables », ont indiqué les concepteurs du projet.

Tout n’est pas parfait pour autant. Son point faible réside dans l’utilisation de l’hélium, un gaz fossile. Cependant, il est déjà question de le remplacer par de l’hydrogène, un gaz abondant qui peut être produit à partir d’énergies renouvelables.

Pour connaître le programme du salon du Bourget, cliquez ici

A ne pas rater:
-
Le secteur aéronautique s’organise pour respecter les objectifs du Grenelle
-
800 millions d’euros pour le développement de transports durables

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Le développement durable et moi : des mallettes ludiques et participatives à destination des enfants
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant
Pierre, 15 / 06 / 2009 - 18:02
“Super cette initiative de traverser la Manche avec l'aide d'une énergie renouvelable. A quand une traversée de l'Atlantique ou du Pacifique ?”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?


Développement durable - tout savoir sur l'environnement