Technologie

Publié le :
06/04/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

L’Europe débloque 15 millions pour promouvoir le développement durable de l’énergie

L’Europe débloque 15 millions pour promouvoir le développement durable de l’énergie
Agrandir l’image
fotolia.com
« Energie Intelligente – Europe ne finance pas l’innovation technologique, mais toutes les barrières non-technologiques dans les domaines du bâtiment et des industries »

Le 31 mars dernier, la Commission européenne a adopté le programme de travail 2009 «Énergie Intelligente - Europe» (EIE) visant à cofinancer des projets non technologiques destinés à promouvoir l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et les transports non polluants. Pour cela, 15 millions d’euros ont été débloqués afin de développer la capacité des municipalités et régions à accélérer les investissements locaux, notamment dans les bâtiments et les transports urbains.

«Il s’agit d’une avancée réelle qui aidera les villes à contribuer aux objectifs communautaires, à savoir enrayer les changements climatiques tout en procédant à des investissements qui généreront de l'emploi au niveau local », a affirmé Andris Piebalgs, commissaire chargé de l’énergie. Ce projet vise à favoriser la mise en œuvre des plans d'action des villes européennes en matière d'énergies renouvelables, de façon à participer au développement durable à l'échelon local, à la création d'emploi et à la lutte contre le changement climatique.

Les 15 millions d’euros, ponctionnés sur le budget de 96 millions d’euros de l’EIE 2009, seront gérés conjointement par la Banque européenne d’investissement et la Commission. Cet argent est destiné aux autorités locales ou régionales qui, par leur adhésion à la Convention des maires, se sont engagées à contribuer aux objectifs de la politique communautaire en matière d’énergies renouvelables, en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % d’ici à 2020.

L’Europe investit dans le durable

Concrètement, l’argent débloqué par la Commission européenne servira à rénover des bâtiments publics et privés, à intégrer des sources d’énergie renouvelables dans l’environnement construit, à la mise en place de réseaux de chauffage/réfrigération de quartiers grâce à la production combinée de chaleur et d'électricité (CCE) et de systèmes CCE décentralisés. Une partie des 15 millions pourront être consacrés aux transports afin d’améliorer leur efficacité énergétique et d’introduire progressivement des véhicules électriques. En effet, le programme EIE a pour objectif de soutenir le développement durable et de contribuer à la protection de l’environnement, à la sécurité d’approvisionnement et à la compétitivité.

L’ADEME est point de contact national (PCN) pour le programme européen Energie Intelligente Europe. L’organisme organise le 10 avril prochain, une réunion destinée aux porteurs de projets dans les domaines de la maîtrise de l'énergie, des énergies renouvelables et de l'énergie dans le transport. Le programme EIE comprend plusieurs programmes spécifiques : SAVE (Utilisation rationnelle de l’énergie, efficacité énergétique et maîtrise de la demande), ALTENER (Energies renouvelables et diversification de la production énergétique), STEER (transports propres) et les initiatives intégrées (projets intégrant plusieurs de ces dimensions).

Un budget dédié au non technologique

Le programme Energie Intelligente – Europe ne finance pas l’innovation technologique, mais toutes les « barrières non-technologiques » dans les domaines du bâtiment et des industries. Le budget prévu s’élève à 730 millions d’euros pour la période 2007-2013. « Chaque année, une partie finance l’idée du moment, comme le bâtiment et l’industrie pour 2009 », précise Nadège Austin, point de contact national (PCN) pour le programme Energie intelligente Europe à l’Ademe. Pour bénéficier du programme EIE, le projet doit être construit selon un partenariat européen composé d’au moins trois nationalités différentes. Toute personne morale, qu’elle soit multinationale, PME, collectivité, association ou organisme de certification, peut soumettre un projet dans le cadre de l’EIE.

Ce programme européen permet de financer plusieurs types d’actions. Tout d’abord, des études, des normalisations, ou encore des certifications. L’EIE intègre également le développement de structures et d’instruments financiers, de marché ou de planification, la promotion de systèmes et d’équipements destinés à faciliter l’introduction de nouvelles technologies sur le marché et l’ évaluation et suivi des impacts de la législation et évaluation de l’impact des actions et des projets financés par le programme.

A ne pas rater :
-
En 2019, 100 % des bâtiments neufs soumis au facteur « zéro énergie »
-
Les villes européennes s’engagent pour réduire leurs émissions de CO2
-
Quand le plan de relance parle développement durable
-
Grenelle de l'environnement : hausse des crédits pour les infrastructures de transports
-
Les formations du BTP en chantier pour atteindre les objectifs du Grenelle
 

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent La ruée vers l’uranium
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant
antec, 07 / 04 / 2009 - 14:53
“Haha, 15 Millions... c'est ridicule !!! Comparez ça au coût de démantèlement d'une seule centrale nucléaire et voyez !”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement