Technologie

Publié le :
05/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Pollution au mercure sur l’hexagone: France Nature Environnement tire la sonnette d’alarme

Pollution au mercure sur l’hexagone: France Nature Environnement tire la sonnette d’alarme
Agrandir l’image
fotolia.com
« Il est nécessaire de trier et d’apporter dans les points de collecte appropriés les objets pouvant encore contenir du mercure tels que les anciens thermomètres, les piles et les ampoules électriques »

Alors que l’association France Nature Environnement vient de présenter ses relevés témoignant d’une présence de mercure dans l’air jusqu’à 20 fois supérieur au seuil fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur notamment, deux sites industriels français, le MEEDDAT répond à l’alerte sans attendre, et propose au FNE de mener une campagne de mesures conjointes dès le printemps 2009.

Responsable de graves scandales sanitaires par le passé, le mercure est toxique et écotoxique sous toutes ses formes organiques et pour tous ses états chimiques. Son utilisation est surveillée et a été bannie de nombreux produits de consommation courante telle que les thermomètres. En France, les mesures prises depuis plusieurs années ont permis de diminuer les émissions liées au mercure de 80 % depuis les années 90.

L’utilisation du Mercure dans l’industrie française est toujours autorisée

Un rapport alarmant de France Nature Environnement dénonce un taux de toxicité dans l’air largement supérieur au seuil maximum fixé par l’OMS.

L’association militante, associée au réseau international Ban Mercury working group, réclame l’interdiction du mercure et rappelle que « l'engagement international pris dans les années 1990 d'abandonner ce procédé a été reporté par la France de dix ans » sous prétexte qu’il n’existait pas d’alternatives viables.

Six sites produiraient encore du chlore à partir de Mercure sur l’Hexagone, précise l’association écologiste.

A Harbonnières, une usine de production de chlore, installé dans le village de 1 300 habitants « au cœur des cultures agricoles », explique Marc Sénant, auteur de l’étude, le mercure atteint des taux de 400 à 600 nanogrammes/m3 tout au long de la mesure. Des pics de 1000ng ont même été constatés. Pire encore, en périphérie de Grenoble. Sur le site d’Arkema à Jarrie, les émissions auraient atteint des pics à 20.000 ng/m3 et un "bruit de fond" supérieur à 300 ng/m3. Ces résultats sont 100 fois supérieur au seuil de risque défini par l’Agence américaine d’enregistrement des substances toxiques, insiste le scientifique.

Le travail du FNE reçu avec un grand intérêt par le MEEDDAT

Le ministère de l’Environnement a pris connaissance du rapport de l’association et n’a pas manqué de souligner son grand intérêt et l’importance du travail de collecte d’informations réalisé.

Le ministère a tenu à déclarer que le mercure fait l’objet d’un suivi rigoureux par l’inspection des installations classées. L’action coordonnée du Gouvernement, des collectivités territoriales et des industriels a d’ailleurs permis de réduire les rejets totaux de mercure, tous secteurs confondus, de 30 % entre 2000 et 2005, après une baisse de 38 % entre 1995 et 2000.

Des mesures de contrôles pour limiter les émissions toxiques

Les efforts réalisés seront poursuivis selon les déclarations du ministère hier, mercredi 4 février. « Le nouveau Plan national santé environnement, prévu par le Grenelle de l’environnement et actuellement en cours de préparation, devrait ainsi conduire à une nouvelle réduction des rejets industriels de mercure d’ici à 2015 de 50 % dans l’eau et de 30 % dans l’atmosphère » a ajouté le MEEDDAT.

La décision, prise en 2007, de fixer à 2019 l’interdiction de l’utilisation des électrolyses à cathode de mercure est quant à elle, toujours maintenue.

L’inspection des installations classées, sous l’autorité des préfets, restera particulièrement attentive au respect des dispositions en veillant à ce que les rejets ne représentent pas d’impact sanitaire et environnemental pour les populations les plus proches.

Suite aux anomalies constatés par la FNE sur le site de l’usine Arkema, l’inspection a proposé à l’association de mener dès le printemps 2009, une campagne de mesures conjointes avec l’industriel et l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air, selon un protocole scientifiquement établi et agréé par les différentes parties.

Tous concernés

Le ministère rappelle cependant que, au-delà de l’interdiction toujours plus ample de l’utilisation de mercure dans les biens de consommation, chacun est concerné. Il est donc nécessaire de trier et d’apporter dans les points de collecte appropriés les objets pouvant encore contenir du mercure tels que les anciens thermomètres, les piles et les ampoules électriques.
 

pashû dewailly christensen

  Laisser un commentaire

article précédent Les facteurs naturels du changement climatique
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement