Technologie

Publié le :
04/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Les facteurs naturels du changement climatique

Les facteurs naturels du changement climatique
Agrandir l’image
fotolia.com
« Les variations climatiques, courantes, n’ont pas pour seule origine l’espèce humaine. La nature, aussi, a sa responsabilité »

Le climat de la Terre change à cause des activités de l’homme. L’utilisation des énergies fossiles produit des gaz à effet de serre qui réchauffent la planète. C’est désormais une certitude. Mais il faut savoir aussi que les variations climatiques, courantes, n’ont pas pour seule origine l’espèce humaine. La nature, aussi, a sa responsabilité.

L’activité solaire

Elle fluctue en fonction d’un cycle d’une durée d’environ 11 ans qui correspond à celui des taches solaires (régions sur la surface du Soleil marquées par une température inférieure à leur environnement). Plus ces dernières sont nombreuses, et plus le Soleil envoie de l’énergie sur Terre. Un changement de température s’y produit alors. La petite période glaciaire qui a eu lieu entre 1645 et 1715 serait peut-être due au cycle des taches solaires. Leur nombre avait en effet été très faible durant cette période. Ce phénomène semble toutefois avoir des effets plutôt limités sur le changement climatique comparé à l’activité anthropique.

L’activité volcanique

De violentes irruptions volcaniques ont probablement eu d’importants effets sur le climat à l’ère préhistorique. Elles sont certainement en grande partie à l’origine de l’effondrement de la biodiversité à la fin du jurassique. De telles perturbations ont pu être constatées en 1991 lors de la puissante irruption du Pinatubo (Philippines) : on a alors pu enregistrer au cours des deux années suivantes une chute mesurable de la température moyenne à la surface du globe. Les volcans Laki (Islande), en 1783-1784, et Tambora (Indonésie), en 1815-1816, ont également provoqué des perturbations climatiques mondiales.

Les émissions gazeuses des volcans ont deux effets inverses : les aérosols (H2S, SO2 et poussières), d’abord, sont propulsés dans la stratosphère (couche de l’atmosphère à environ 10 km d’altitude). Ces particules empêchent la lumière du Soleil de passer correctement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, ce qui augmente la pluviométrie et refroidit le climat. Mais il y a aussi un effet de réchauffement du aux grandes quantités de gaz à effet de serre dégagées dans un deuxième temps.

Les causes astronomiques

De légères modifications de la trajectoire de la Terre autour du Soleil pourraient être à l’origine des nombreuses périodes glaciaires qui ont marqué son histoire. Ces bouleversements climatiques, qui sont les plus importants recensés à ce jour, se produisent selon un cycle régulier d’environ 100 000 ans.

Une autre théorie, très controversée, existe : les nuages interstellaires de poussière (accumulations de gaz et de poussières dans la Galaxie), en traversant notre système solaire, absorberaient une partie de l’énergie solaire. La quantité de chaleur et de lumière arrivant sur Terre serait donc diminuée, et le climat s’en trouverait perturbé.

La dérive des continents

D’abord, le déplacement des continents influe sur les bassins océaniques, et donc sur le parcours des courants marins. Or il faut savoir que ces derniers ont un impact très important sur le climat car ils transportent de l’énergie des tropiques vers les pôles. Ensuite, la dérive d’une plaque continentale au Pôle Sud a permis l’apparition d’une calotte polaire permanente, ce qui a un effet climatique global. Enfin, des chaînes montagneuses se sont créées, modifiant un peu plus les températures.

L’amplification des changements climatiques

Elle est produite par la diminution du pouvoir réfléchissant de la Terre, appelé « albédo ». Les surfaces enneigées, glacées, ou désertiques ont une forte albédo, ce qui veut dire qu’elles ont la capacité de renvoyer une grande quantité de l’énergie solaire directement vers l’espace. Un phénomène qui diminue l’effet de serre. A l’inverse, les forêts ont une faible albédo. Ainsi, en période glaciaire, l’albédo diminue le réchauffement du sol et de l’atmosphère, et renforce donc la durée de cette ère.


Lire aussi :
- Ibuki, le satellite qui mesure les gaz à effet de serre
- La tempête Klaus a-t-elle un lien avec le changement climatique ?
- Moins de brouillard, plus de réchauffement climatique ?
- Controverse sur une crise écologique de la préhistoire
- Quand la lutte contre le réchauffement pollue
- Les émissions anthropiques de CO2, constat et perspective

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Collision d’un astéroïde avec la Terre : une menace bien réelle
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement