Technologie

Publiée le :
08/12/2008
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Le développement durable prend la mer

Du 5 au 14 décembre, le Parc des Expositions de Paris reçoit "Nautic", l’édition 2008 du Salon Nautique. Cette année, il fait peau neuve avec un nouveau nom, une nouvelle identitée et de nouveaux espaces pour accueillir plus de bateaux. Et pour ce nouveau rendez-vous nautique, le développement durable tient une place importante. Le Salon propose de découvrir sur 170 000 m² le monde de la mer et de la plaisance à travers 3 pôles : « Voile et tourisme », « Motonautisme », et enfin, le pôle « Equipements ». qui propose toutes les dernières innovations, des bonnes affaires, ... plus 300 voiliers, électroniciens, accastilleurs, gréeurs, fabricants de winches et de poulies, de dessalinisateurs, de bouts, de cirés et de systèmes en tous genres.

La production d’énergies renouvelables et la maîtrise de leur consommation sont historiquement liées au nautisme. Les marins utilisent des éoliennes depuis très longtemps, ainsi que des hydro-générateurs, des panneaux solaires, des dessalinisateurs et tous les systèmes permettant d’être autonome. Aujourd’hui, les navigateurs utilisent fréquemment les piles à combustibles ou rechargent les batteries de leurs moteurs électriques lorsqu’ils naviguent sous voile. Le nautisme est loin d’être en retard en matière de développement durable. « Par nécessité souvent, par respect de son environnement toujours ». La consommation des moteurs hors-bord a diminué de près de 50 % en quelques années, des cuves de stockage des eaux sales sont de plus en plus souvent installées sur les bateaux neufs, et un label bateau bleue a été développé par la Fédération des industries nautiques. En plus, la fabrication des coques se montre de moins en moins polluante, les énergies solaires et éoliennes sont très largement sollicitées, des produits d’entretien « propres » se développent, et des bois des ponts de bateau sont certifiés FSC.

Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, présent lors de l’inauguration du salon, a évoqué l’appel à projets « Port exemplaire » destiné à favoriser la création de places dans les ports de plaisance, qui souffrent actuellement d’un manque important d’anneaux. L’ambition du ministère de l’Ecologie est de primer jusqu’à dix projets, avec un plafond de 100.000 euros par projet. Au cours du salon, le Direction Générale des Transports des Infrastructures et de la Mer (DGITM) sera présente sur le stand du ministère pour répondre aux questions des visiteurs.
 

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Maïs MON 810 : troubles de la fertilité chez les souris
Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement