Politique

Publié le :
15/05/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Grenelle des ondes : l’utilisation du téléphone portable par les enfants remise en cause

Grenelle des ondes : l’utilisation du téléphone portable par les enfants remise en cause
Agrandir l’image
© sonya etchison - Fotolia.com
« On a eu un long débat sur le mobile mais ce qui commence à devenir inquiétant, c’est qu’à l’approche de la fin de ce Grenelle, on constate que les points de vue divergent toujours aussi sensiblement »

Depuis le 23 avril et jusqu’au 25 mai, les participants de la « table ronde radiofréquences, santé, environnement » (sous l’égide du ministre de la Santé Roselyne Bachelot) doivent s’accorder sur l’impact sanitaire du téléphone mobile. Un exercice difficile, tant les avis divergent sur la question. Même lorsqu’il s’agit d’en réglementer l’usage pour les enfants.

Quels sont les effets du téléphone mobile sur la santé ? Personne ne peut véritablement répondre à cette question. Faut-il alors appliquer le principe de précaution ? Certains le pensent (associations, quelques politiques et experts), d’autres s’y opposent (opérateurs, scientifiques). Sauf pour les enfants, pour lesquelles cette idée semble mettre tout le monde d’accord. Enfin presque. Car sa traduction politique divise toujours les protagonistes.

Le sujet était justement au menu de la réunion d’hier (jeudi 14 mai), où le député de l’Isère François Brottes (PS) a fait une proposition concrète : limiter l’usage du portable par les enfants en mettant à leur disposition un mobile qui ne servirait qu’à envoyer et recevoir des messages SMS (ou texto). Objectif : leur éviter une exposition directe aux ondes.

« Il s’agirait d’un produit dédié avec un service dédié », a expliqué le parlementaire, pour qui une « offre alternative » doit exister si jamais l’utilisation du mobile vient à être interdite pour ce type particulier de clientèle. Rien n’a cependant encore était décidé.

Associations et opérateurs campent toujours sur leur position

ET AUSSI...

« On a eu un long débat sur le mobile mais ce qui commence à devenir inquiétant, c’est qu’à l’approche de la fin de ce Grenelle, on constate que les points de vue divergent toujours aussi sensiblement » : cette phrase de Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’environnement, résume assez bien l’évolution du Grenelle des ondes. « Dès qu’on commence à parler de contraintes plus lourdes que de simples engagements volontaires en matière de communication et de commercialisation, on voit que les points de vue ne se rapprochent pas du tout », a-t-il ajouté.

Pour l’association, il faut une « interdiction du portable pour les enfants de moins de 14 ans ». Les autres veulent empêcher l’utilisation dans les endroits de mauvaise réception (comme dans le train), car les antennes-relais sont alors obligées d’émettre à pleine puissance.

Des mesures contraignantes dont les opérateurs de téléphonie ne veulent pas entendre parler, préférant les « engagements volontaires ». « A la différence de la réglementation, ils permettent d’acter l’accord de toutes les parties prenantes, à travers la signature d’une charte ou d’une convention », plaide Jean-Marie Danjou, délégué général de l’Association française des opérateurs mobiles (Afom). Pour lui, « le téléphone mobile n’est ni la cigarette, ni l’alcool ».

Rappelons tout de même que des soupçons de développement de cancers planent sur cette technologie, et que l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) préconise de « limiter l’exposition des enfants au niveau le plus bas possible ». Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie, souhaite par ailleurs imposer l’usage de l’oreillette pour les moins de 12 ans. Enfin, le projet de loi Grenelle 2 prévoit la fourniture obligatoire de cet équipement au moment de l’achat d’un téléphone, ainsi que l’interdiction de la publicité évoquant l’utilisation de ce produit par les moins de 12 ans.

A ne pas manquer :
- Portables pour les enfants : Chantal Jouanno s’y oppose !
- Téléphones portables pour les enfants : les associations protestent
- Antennes-relais et santé : la table ronde organisée par le gouvernement s’annonce houleuse

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Chantal Jouanno signe la 1ère convention d’application du Grenelle avec l’Alsace
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement