Économie

Publié le :
18/03/2010
Envoyer à un ami

Le thon rouge sacrifié sur l’autel de l’industrie de la pêche

Le vote a scellé le destin du thon rouge. Par 68 voix contre 20, la proposition d’inscrire le thon rouge à l’annexe I de la CITES, et donc d’en interdire le commerce international, a été rejetée. Monaco, principal défenseur de la proposition, s’est dit déçu par « le débat avorté ». Les Japonais ont sauvé leur mets favori et exultent…

Le thon rouge sacrifié sur l’autel de l’industrie de la pêche
La CITES a rendu son verdict : par 68 voix contre 20, le commerce international du thon rouge est maintenuCrédit photo : © WWF
Albane Wurtz
article précédent Huile de palme : Nestlé change de producteur après une campagne de Greenpeace
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement