Environnement

Publié le :
29/06/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

Feux de forêt dans les Landes : une conséquence indirecte de la tempête Klaus

Feux de forêt dans les Landes : une conséquence indirecte de la tempête Klaus
Agrandir l’image
© daniel sainthorant - Fotolia.com
« Les arbres déracinés ou brisés, et les branches sèches : les destructions causées par les vents de janvier dernier favorisent la propagation des feux »

Le 24 janvier dernier, la puissante tempête Klaus qui s’est abattu sur le Sud-Ouest de la France a ravagé quelque 200 000 hectares de forêts landaises. Une catastrophe sans précédent pour les sylviculteurs, qui sont de plus encore loin de connaître la fin de la galère : alors qu’ils attendent toujours les aides promises par les pouvoirs publics, deux incendies ont dévasté hier (dimanche 28 juin) près de 150 hectares. Des feux qui ont notamment prospéré à cause des chablis qui tapissent toujours le sol.

Une forte chaleur et un vent important : voilà les ingrédients idéaux pour qu’un incendie se propage rapidement en forêt. C’est ce qui est arrivé hier dans les Landes : des foyers nés après un orage dans la nuit de jeudi à vendredi ont été ravivés par un vent d’Ouest très chaud et sec. Résultat : environ 150 hectares brûlés (communes de Meilhan, de Saint-Paul-lès-Dax, et de Campagne). Et même si la progression semble stoppée, le foyer, lui, est toujours actif ce matin.

Le premier grand brasier de la saison (pour l’instant, seul 20 hectares avaient été détruits au début du mois à Sore) a mobilisé 160 sapeurs-pompiers (17 unités différentes) et deux canadairs venus de la base de Marignane. Ce qui est très rare dans le département, dont l’aménagement des bois permet normalement une intervention terrestre rapide et efficace (contrairement aux régions du Sud-Est). La superficie touchée est d’ailleurs également une exception. Les Landes subissent en fait encore les conséquences d’une autre catastrophe naturelle récente : la tempête Klaus.

Les chablis, combustible parfait

ET AUSSI...

Les arbres déracinés ou brisés, et les branches sèches : les destructions causées par les vents de janvier dernier favorisent la propagation des feux. Elles alimentent les flammes à la manière du charbon dans un barbecue. Mais ce n’est pas le seul problème provoqué par les chablis : ces derniers encombrent également les pistes et rendent l’accès des pompiers aux départs de feux extrêmement difficile.

Un temps précieux et donc perdu, et les choses dégénèrent rapidement. L’été de l’après Klaus risque donc d’être mouvementé pour les soldats du feu locaux. Une situation qui aurait sans doute pu être évitée si les aides de l’Etat tant réclamées par les sylviculteurs étaient arrivées plus tôt. Les professionnels attendent en effet depuis le mois de février des subventions promises par Michel Barnier (alors ministre de l’Agriculture) pour évacuer le bois tombé à terre (le plan de soutien, autorisé par la Commission européenne au début du mois, dispose d’une enveloppe totale de 791 millions d’euros).

A ne pas manquer :
- Australie : les pires incendies de son histoire ont déjà fait 130 victimes
- Incendies en Australie : un état des lieux sur le réchauffement climatique
- La qualité de l’air en baisse en Malaisie à cause des incendies indonésiens

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Le patrimoine mondial s’enrichit de nouveaux trésors
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant
Pierre, 29 / 06 / 2009 - 15:25
“Les pauvres sylviculteurs, ca fait 6 mois qu'ils attendent. Je comprends qu'il faille attendre que les fonds soient dispo, que Bruxelles donne son accord, mais 6 mois, c vraiment long. Et personne n'a mis en garde les autorités sur ce risque d'incendie pour l'été !”
babou, 29 / 06 / 2009 - 14:20
“Encore une catastrophe qui aurait pu être évitée? Merci les pouvoirs publics...s'ils pouvaient agir aussi vite qu'un feu de forêt se propage, on n'en serait probablement pas là!”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement