Politique

Publié le :
05/05/2009
Commentaires :
3
Envoyer à un ami

L’Union européenne accorde un sursis à la cause des phoques

L’Union européenne accorde un sursis à la cause des phoques
Agrandir l’image
© Fabrice BEAUCHENE - Fotolia.com
« A partir de l’année prochaine, aucun produit à base de phoques ne pénètrera l’Union européenne. Objectif : empêcher les méthodes de chasse cruelles ne garantissant pas une mort instantanée »

A partir de 2010, mesdames, vous n’arborerez plus de rouge à lèvres à graisse de phoques ! Le vote vient d’avoir lieu, par 543 voix contre 56, l’Union européenne interdit toute importation de produits dérivés du phoque. Une victoire pour les défenseurs des animaux, le début d’un combat pour le gouvernement canadien qui a beaucoup à perdre de cet embargo.

L’adoption de la loi tombe à point nommé, la veille du sommet Canada-Union européenne qui doit avoir lieu demain (6 mai) à Prague. Nul doute que le sujet sera abordé. Et il est douloureux… pour les Canadiens. « Nous considérons que cette industrie est légitime. Nous nous battrons pour les intérêts du Canada », a d’ailleurs précisé le porte-parole du Premier ministre canadien. L’industrie dont il est question ici, c’est la chasse aux phoques. Procédé barbare pour beaucoup, filon incessible pour d’autres, la question divise. Toujours est-il qu’à partir de l’année prochaine, aucun produit à base de phoques ne pénètrera l’Union européenne. Objectif : empêcher les méthodes de chasse cruelles ne garantissant pas une mort instantanée.

Un sport national

Pour la chasse aux phoques, que pratiquent nombre de Canadiens, on utilise soit une carabine soit un hakapik, sorte de marteau effilé qui sert à assommer le mammifère. Pourtant, de nombreux témoignages et vidéos suggèrent que l’animal se débat encore pendant de longues minutes et semble souffrir le martyre. Pratique intolérable qui mérite sanction, qui mérite embargo. A ce sujet un chasseur s’indigne. « Comme quand on coupe la tête d’un poulet et qu’il continue de courir pendant quelques secondes », rétorque-t-il. Doit-on lui rappeler que c’est le temps que le sang se vide. Dans le cas d’un animal qu’on assomme, cette réflexion n’est pas logique. Et d’autres chasseurs d’ajouter : « On nous enlève notre gagne-pain en pleine crise économique. Pour un chasseur, le phoque représente 20 à 30 % de son salaire ». La chasse au Canada serait donc un emploi comme un autre ?! Drôle d’idée.

Deux exceptions à l’embargo

ET AUSSI...

Cette mesure, contre laquelle se battent nombre de Canadiens, concerne les peaux, les viandes, l’huile, les organes et les graisses ainsi que les produits pharmaceutiques présentés comme suppléments d’acides gras d’oméga 3. Le Canada, l’un des principaux pays exportateurs de produits dérivés du phoque, a menacé de contester la décision devant l’OMC. Deux exceptions toutefois à la règle ont été autorisées. La première concerne les produits issus des formes de chasse traditionnellement pratiquées par les Inuits et dont la vente est nécessaire à leur subsistance. La seconde, celle d’une chasse autorisée par les autorités nationales pour réguler les stocks de poissons dont les phoques sont friands à condition que cette mise sur le marché n’ait pas de finalité commerciale.

Demain, lors du sommet Canada-Union européenne, les débats risquent fort d’être animés au vu du résultat du vote d’aujourd’hui. Un coup de massue, ou plutôt d’hakapik, sur la tête des Canadiens. « L’aboutissement d’un combat épuisant mené sans relâche depuis 30 ans » pour la fondation Brigitte Bardot et plus généralement pour les défenseurs de la cause animale.
 

Pour vous rendre sur le site de la fondation Brigitte Bardot, cliquez ici
Pour tout savoir de l'actualité du Parlement Européen, cliquez ici

A ne pas rater :
- Loup gris et dauphin aveugle : deux destins macabres
- Découverte : l’ancêtre du phoque retrouvé dans l'Arctique canadien
- L’interdiction de la chasse aux bébés phoques contestée en Russie

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Nucléaire : le Niger et la France réconciliés autour de l’uranium
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant
jchiam, 06 / 05 / 2009 - 15:15
“comme Xav, je suis pour la mesure. mais je comprends les arguments de l'industrie et je ne les trouve pas choquant. c'est normale qu'ils veulent garder leurs boulots.”
Xav, 06 / 05 / 2009 - 11:36
“je suis également favorable à cette mesure. quant aux canadiens qui disent que cette industrie est légitime, je trouve ça assez choquant. Comme quoi l'argent fait souvent oublier aux gens les conséquences de leurs actes”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?


Développement durable - tout savoir sur l'environnement