Politique

Publié le :
20/04/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

Daniel Cohn-Bendit : pour une conversion écologique de l’économie

Daniel Cohn-Bendit : pour une conversion écologique de l’économie
Agrandir l’image
© Xavier Cantat
« Les plans de relance actuels sont beaucoup trop faibles, au regard de la gravité de la dépression »

Depuis le lancement de la campagne d’Europe-Ecologie, le 8 avril dernier, à Toulouse, Daniel Cohn-Bendit et ses déclarations ne sont pas passés inaperçus. Relance verte, avenir de l’Europe, quotas de pêche : l’ancien leader de mai 68 prend position et se montre très énergique, comme à son habitude. Une qualité qu’il apprécie en politique, même chez son opposant Nicolas Sarkozy…

Dix ans après sa première campagne européenne en France, Daniel Cohn-Bendit fait un retour remarqué sur la scène politique nationale. Interviewée dans Le Monde du 18 avril, la tête de liste Ile-de-France des Verts aux élections européennes du 7 juin en a surpris plus d’un. A propos du président de la République, avec qui les divergences et les accrochages ne manquent pas, il déclare : « Ce qu’il y a de fascinant chez lui, c’est son énergie, sa capacité d’avancer ».

Remarquez, les propos ne sont finalement pas si étonnant que cela de la part de « Dany », lui qui manie à merveille les coups de gueule vigoureux. D’ailleurs, pour ceux qui apprécient son franc-parler, voici la seconde phrase de son raisonnement : « Ce qui est insupportable chez lui, c’est la dépendance qu’il crée. Si vous n’êtes pas avec lui, vous êtes contre lui. Dès que vous êtes dans sa roue, vous devez renoncer à vos convictions ».

Dans le même journal, il en profitera aussi pour tacler le chef de l’Etat français (et les autres) sur sa gestion de la crise : « Les plans de relance actuels sont beaucoup trop faibles, au regard de la gravité de la dépression ». Lui, il propose un emprunt de 1000 milliards d’euros sur cinq ans pour financer « la transformation écologique de notre modèle économique et social ».

Un bon exemple : les quotas de pêche

ET AUSSI...

Invité le 16 avril au Centre d’accueil de la presse étrangère (CAPE), M. Cohn-Bendit a expliqué cette idée en revenant sur le blocage des ports par les pécheurs de la Manche : selon lui, les quotas européens qui leurs sont imposés depuis décembre 2008 sur la capture du cabillaud et de la sole « sont déjà beaucoup trop élevés. On ne négocie pas avec la nature ». Et de dénoncer « l’opportunisme des extrêmes de gauche et droite » qui réclament une augmentation des quotas. Or « ils représentent la garantie d’un avenir pour la pêche : sans poisson, plus de pêcheur », ajoutera-t-il dans Le Monde.

Une vision à généraliser dans la politique européenne car bien que « deux paris fondamentaux, la paix et la démocratie », ait été gagnés avec l’Union, il reste à réaliser « le rêve social et le rêve écologique. Notre tâche, c’est ça : construire les possibilités pour les générations futures de réaliser ce rêve. Il faut relancer l’utopie positive ».

Selon un sondage Ipsos, Europe-Ecologie et le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) sont au coude-à-coude avec 9 % des voix, devant le Front de gauche (Jean-Luc Mélenchon) à 6 %. Et d'après une enquête Le Figaro/Opinion Way, les Verts européens sont même à 10 % d'intentions de vote, bien devant le NPA (7 %) et le Front de gauche (5 %).

Pour consulter le programme résumé d’Europe-Ecologie : le Contrat écologiste pour l'Europe

Pour consulter le programme dans son intégralité

A ne pas manquer :
- Europe-Ecologie : l’Europe comme solution à la crise
- Europe-Ecologie : à peine élus, les têtes de listes divisent
- Alliance écologiste indépendante : « les écolos c’est nous »

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Réchauffement : les Etats-Unis inscrivent les gaz à effet de serre dans l’axe du mal
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant
Fleur, 21 / 04 / 2009 - 11:04
“1000 milliards pour la relance économique? Qui dit plus?! Plus sérieusement ce qui me plaît chez Cohn Bendit c'est la place qu'il donne à l'écologie et à l'être humain tout en restant conscient des enjeux économiques...”
babou, 21 / 04 / 2009 - 10:10
“Dans un monde où la vision mercantile prend le dessus, le changement, pour un avenir plus radieux passe peut-être par ce genre de partis...”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement