Politique

Publié le :
30/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Réchauffement climatique : les Etats-Unis s’engagent fermement

Réchauffement climatique : les Etats-Unis s’engagent fermement
Agrandir l’image
Fotolia.com
« l’enjeu fondamental sera de réfléchir aux actions que pourront conduire la Chine et les pays en développement, »

Les Américains sont de retour à la table des négociations pour envisager l’après-Kyoto. Après des années d’inaction, lors de l’administration Bush, Barack Obama souhaite à nouveau engager son pays dans la lutte contre le réchauffement climatique. A Bonn, lors de la première session de négociations sur les changements climatiques sous l’égide de l’ONU, les 175 pays présents ont salué l’initiative…

Todd Stern, l’envoyé spécial de l’administration Obama a annoncé la couleur. « Nous sommes engagés de toutes nos forces et avec ferveur dans le processus de négociation mais nous ne ferons pas tout tout seuls », a-t-il déclaré. Cet appel, si peu déguisé, s’adressait directement au premier pollueur de la planète, la Chine. Rappelant que sans l’aide et la bonne volonté des chinois, rien ne serait possible. « Vous n’irez pas là où la science vous commande d’aller si vous n’avez pas la Chine et les autres pays en développement », a-t-il argumenté. Alors que le protocole de Kyoto ne s’adressait qu’aux pays développés, excepté les Etats-Unis qui ne l’avaient pas ratifié, le prochain accord, conclu en décembre prochain à Copenhague, devra concerner également les grandes économies émergentes, y compris la Chine.

Conscient des attentes que suscite l’arrivée des Etats-Unis sur le banc des négociations, M. Stern a toutefois trouvé bon de rappeler que « l’enjeu fondamental sera de réfléchir aux actions que pourront conduire la Chine et les pays en développement ». Les objectifs sont les suivants : l’Union Européenne prévoit une baisse de 30 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 (comparé à 1990) quand les Etats-Unis visent les 15 %, pour les ramener au même taux qu’en 1990. Et atteindre en 2050 une baisse de 80 % par rapport à 1990.

Un Forum sur l’énergie et le climat prévu pour fin avril

Malgré l’optimisme qu’insuffle ce regain d’intérêt pour l’environnement de la part des Américains, nombre de participants à la conférence de Bonn nuancent leurs propos. Alden Meyer, de l’ « Union for concerned scientists » se montre plus circonspect. « Nous allons voir dans les prochains mois ce que les dirigeants américains mettront sur la table », a-t-il déclaré, attendant avec impatience le projet de loi sur l’énergie et le climat qui doit être soumis cette semaine, probablement demain (mardi 31 mars) au Sénat. Un optimisme relatif qui traduit une inquiétude. En effet, tout le monde garde en mémoire l’épisode tragique de la signature du protocole de Kyoto par le président Clinton qu’avait ensuite refusé de ratifier le tout-puissant Congrès.

Mais de telles avancées de la part d’une nation autrefois si frileuse à un quelconque engagement en faveur du climat sont tout de même louables. D’autant que Barack Obama est allé encore plus loin en annonçant la tenue du « Forum sur l’énergie et le climat » fin avril qui réunira outre les membre du G8, l’Union Européenne, les cinq grands pays émergents (Chine, Brésil, Inde, Mexique, Afrique du Sud) ainsi que l’Australie, l’Indonésie et la Corée du Sud. « Il ne s’agit pas d’un processus de négociations mais d’une plateforme de discussions très précieuse et très utile en vue de la conclusion d’un nouvel accord mondial pour le climat en décembre à Copenhague », a déclaré Yvo de Boer, le plus haut responsable de la question climatique à l’ONU. Mais les séquelles « Bush » sont encore présentes, lui qui doutait de l’impact humain sur le dérèglement climatique. Souhaitant à tout prix s’en démarquer, Todd Stern a ajouté : « Nous ne doutons pas du changement climatique, nous ne doutons pas de l’urgence, nous ne doutons pas du défi qui nous attend »…Affaire à suivre !

Lire aussi :
- Changements climatiques : Barack Obama crée un forum de l’énergie et du climat
- Le Congrès américain divisé sur la question des changements climatiques
- Conseil européen : c’est mal parti pour Copenhague
- Quotas d’émission de CO2 aux Etats-Unis : Barack Obama sera-t-il suivi par le Congrès ?
- Lutte contre le réchauffement climatique : la Chine souhaite collaborer avec les Etats-Unis


Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Changements climatiques : Barack Obama crée un forum de l’énergie et du climat
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?


Développement durable - tout savoir sur l'environnement