Politique

Publié le :
07/01/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Grenelle 2 défile en Conseil des ministres

Grenelle 2 défile en Conseil des ministres
Agrandir l’image
Yann Cohignac
« Ce texte est une boite à outils intéressante pour appliquer les engagements du Grenelle de l’environnement et rattraper le retard de la France dans le respect du droit européen. Mais c’est une boite à outils incomplète pour verdir le plan de relance »

C’est aujourd’hui que le projet de loi Grenelle 2 est présenté en Conseil des ministres. Officiellement rebaptisé « projet de loi d’engagement national pour l’environnement », ce volumineux texte de 104 articles réunis dans six titres doit mettre en œuvre les mesures de la loi Grenelle 1. Cette dernière a été adoptée par l’Assemblée nationale au mois d’octobre dernier et sera examinée à partir du 13 février par le Sénat.

Il fait l’actualité du premier Conseil des ministres de l’année 2009 (à l’Elysée) : Grenelle 2 est la « boîte à outil juridique », selon les termes de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Il doit modifier pas moins de 23 codes (urbanisme, construction, environnement) pour ancrer le développement durable dans les pratiques quotidiennes des acteurs économiques, politiques et administratifs.

Touche-à-tout, Grenelle 2 prévoit aussi bien l’obligation pour les entreprises de plus de 50 salariés d’établir des bilans carbone, que l’interdiction de publicité pour les pesticides destinés aux jardiniers non professionnels, ou encore la création d’un écolabel pour la pêche. La modulation des prix des péages pour les camions selon leurs émissions de CO2 est également proposée (pour janvier 2010), ainsi que des dispositions contre la pollution lumineuse.

Mais le domaine le plus concerné est certainement le BTP, avec notamment de nombreuses mesures pour améliorer les performances énergétiques des bâtiments et développer les transports durables. Enfin, l’affichage des prix carbone sur les produits de consommation courante et la mise en place des trames bleue et verte (destinées à préserver les espèces sauvages en facilitant leur circulation) sont prévus.

Le projet de loi commencera à être examiné par les députés en mars, et son acheminement parlementaire devrait prendre fin en octobre.

Des réserves émises par le Conseil d’Etat

Soumis à l’examen du Conseil d’Etat (la plus haute juridiction administrative française) les 18 et 19 décembre dernier, Grenelle 2 a dû préciser un certain nombre de mesures. Les juges ont notamment relevé l’absence de sanctions en cas d’irrespect des objectifs à atteindre et demandé de détailler les dispositions à prendre pour assurer le « droit de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement ». Ce point est en effet prévu par la Charte de l’environnement, texte qui hisse la protection de la nature au même niveau que les droits de l’homme (consulter la Charte).

Le volet urbanisme a également fait l’objet de remarques, tout comme l’applicabilité du droit minier aux futurs sites de stockage du CO2. Toutefois, le projet de loi n’a pas été modifié sur le fond : seul un article sur la réforme du régime d’enregistrement des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) a été retiré. Ce dernier a été inscrit dans le projet de loi sur le plan de relance économique, lui aussi présenté aujourd’hui, à l’Assemblée nationale.

Des remontrances formulées par les associations

Pour France Nature Environnement, les projets de loi Grenelle 1 et 2 doivent être le troisième pilier du plan de relance verte, avec le projet de loi de finances 2009 et le projet de loi de simplification administrative. Ce qui fait dire à Sébastien Genest, président de l’association, que « ce texte est une boite à outils intéressante pour appliquer les engagements du Grenelle de l’environnement et rattraper le retard de la France dans le respect du droit européen. Mais c’est une boite à outils incomplète pour verdir le plan de relance ». En d’autres termes, il manque d’ambition, surtout en période de crise financière.

M. Genest pense notamment qu’il faut « revoir les dispositions relatives à la gouvernance verte des entreprises : bilans carbone, information environnementale, responsabilité des sociétés mères, lutte contre le greenwashing, etc… ». FNE aurait également souhaité des mesures d’encadrement pour l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile, pour la protection des sols et la création d’un cadre juridique pour le stockage de CO2.


Lire aussi :
- Grenelle 1 fait son entrée au Parlement
- Le Grenelle à la rescousse du BTP
- BTP : l’environnement comme bouée de sauvetage
- Grenelle et emplois : retour sur investissement
- Energies renouvelables : du concret pour le Grenelle
- Budget 2009 : quelle part pour le Grenelle ?
- Pollution lumineuse : enfin une loi
- Plan de relance de l’économie : les écologistes s’inquiètent
- Les ONG invitées à verdir le plan de relance

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Protocole de Kyoto : l’Espagne tente de rattraper son retard
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement