Politique

Publié le :
23/12/2008
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Europe-Ecologie : Vert le Parlement européen

Europe-Ecologie : Vert le Parlement européen
Agrandir l’image
fotolia.com
« L’ensemble de ces candidatures et de ces personnalités montre à quel point l’écologie politique est diverse et capable de se rassembler à l’occasion de cette échéance essentielle »

Les élections européennes approchent : elles auront lieu en juin 2009. Et du côté des écolos, on commence à s’organiser. Le rassemblement Europe-Ecologie de Daniel Cohn-Bendit, de José Bové et des proches de Nicolas Hulot a déjà dévoilé une partie de ses têtes de liste.

« L’ensemble de ces candidatures et de ces personnalités montre à quel point l’écologie politique est diverse et à quel point elle est capable de se rassembler à l’occasion de cette échéance essentielle », se réjouit Cécile Duflot. La secrétaire nationale des Verts a raison : Europe-Ecologie a su réunir les écologistes et faire oublier les divergences. L’appel au rassemblement a déjà été signé par plus de 4000 personnes (pour faire de même, et vous renseigner sur le mouvement, rendez-vous sur www.europeecologie.fr) et une soixantaine de comités locaux se sont mis en place dans tout le pays.

De quoi affirmer une légitimité solide pour les prochaines élections européennes de juin 2009. Scrutin pour lequel les écolos semblent d’ores et déjà préparés : une partie des têtes de listes est sur la feuille, ainsi que leurs « seconds ». A noter : la parité femmes-hommes a été scrupuleusement respectée dans chaque région, notamment entre la tête de liste et son « deuxième ». Les Verts préciseront le 17 janvier les noms de leurs représentants.

Répartition des rôles

Daniel Cohn-Bendit, co-président du groupe Verts au Parlement européen et Eva Joly, ex-magistrate reconvertie dans la politique, seront respectivement numéros un et deux de la liste écologiste en Ile-de-France. Une condition tout de même pour « Dany » : l’homme doit être désigné par les militants Verts d’ici janvier. Ce qui ne devrait poser aucun problème pour lui.

Le leader paysan José Bové sera tête de liste dans le Sud-Ouest. Yannick Jadot, ancien responsable des campagnes à Greenpeace et cofondateur d’Europe-Ecologie, le sera dans l’Ouest. A l’Est, c’est Sandrine Bélier, ex-directrice de France Nature Environnement (FNE), qui a été choisie. Elle sera secondée par un Vert. Et dans le Centre, à Jean-Paul Besset, proche de Nicolas Hulot, de conduire le mouvement.

Dans le Nord, la députée européenne Verte Hélène Flautre sera sans doute la représentante d’Europe-Ecologie. Elle pourrait être associée à un candidat du milieu associatif. Autre incertitude : la tête de liste dans le Sud-Est. Probablement la Verte et adjointe au maire de Valence Michèle Rivasi. Pour l’Outre-mer, c’est la même. Deux choses sont sûres : la tête de liste sera Verte et désignée à la mi-janvier.

La Fédération régions et peuples solidaires devrait être numéro deux dans le Sud-Ouest. Ou, peut-être, dans le Sud-Est. A moins qu’il ne s’agisse du porte-parole des autonomistes corses : François Alfonsi. Enfin, le Mouvement écologiste indépendant (MEI) n’obtient pas de tête de liste mais reste dans le rassemblement.

Europe-Ecologie appelle dans son manifeste à orienter « progressivement les activités vers une réduction de l'empreinte écologique, impliquant des nouvelles façons de consommer, produire, se déplacer, travailler, échanger, innover, habiter les villes et les territoires et de faire ensemble société » (Texte intégral : www.europeecologie.fr/manifeste).


Les élections européennes de 2009 :

La septième élection européenne se déroulera du 4 au 7 juin 2009, dans les 27 pays de l'Union. But : élire le nouveau Parlement européen (renouvelé tous les 5 ans). Plus de 350 millions d'électeurs seront alors appelés à voter au suffrage universel direct (En France, il faudra se déplacer dans les bureaux le dimanche 7 juin). Les résultats seront dévoilés le dimanche soir.

Le Traité de Lisbonne n’étant pas encore ratifié (refus de l’électorat irlandais), le nouveau Parlement ne devrait compter que 732 députés, selon les dispositions du Traité de Nice. Dans le cas contraire, il faudra désigner 750 parlementaires.


Lire aussi :
- Elections européennes : José Bové sur la ligne de départ
- Le Paquet climat fait l’unanimité au Parlement européen

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Suisse et développement durable : quel bilan depuis 1990 ?
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement