Livres

Publiée le :
04/01/2012
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Fautes - climatoscepticisme, incompétence et irresponsabilité

Fautes - climatoscepticisme, incompétence et irresponsabilité
Agrandir l’image
© photlook - Fotolia.com

Présentation de l'éditeur :

Dans le débat relatif au climatoscepticisme, nous avons failli passer à côté de quelque chose de si simple que c’en est à peine croyable : les meilleurs arguments à l’encontre des thèses de Vincent Courtillot (successeur de Claude Allègre à la tête de l’Institut de Physique du Globe de Paris, IPGP), se trouvent dans son propre livre, « Nouveau voyage au centre de la terre ». Il n’est donc même pas besoin, pour se convaincre de leur fausseté, de s’ouvrir aux arguments de ses adversaires : tout est prêt, sur un plateau, il n’y a qu’à prendre son cerveau, et s’en servir.

C’est ce que montre Denis Bonnelle, ancien élève à l’IPGP, auteur de livres relatifs aux énergies renouvelables.

Note de l’auteur :

Avec un peu de chance, le débat sur le climatoscepticisme va se calmer, mais ce n’est pas une fin en soi. Le véritable enjeu, c’est ce qui va rester dans un petit coin du crâne de chacun d’entre nous. Il y a deux grandes possibilités : « ah oui, il y a le réchauffement de la terre, j’y pense et puis j’oublie, les scientifiques ne sont même pas d’accord entre eux », ou bien : « ah oui, il y avait des climatosceptiques, mais ce qu’ils racontaient était faux ».

Toute la difficulté consiste d’abord à corriger le fait que les termes du débat ont été très mal posés et que, pour un grand nombre de gens, il s’agit de répondre à la question : « Nous savons aujourd’hui que le climat se réchauffe, mais est-on sûr que c’est l’homme qui en est responsable ? ». Or, cela fait plus d’un siècle que l’on sait que le climat doit se réchauffer du fait de nos émissions de gaz à effet de serre, et le véritable but des mesures actuelles est d’apporter des précisions chiffrées à ce phénomène, mais son principe n’a aucune raison d’être mis en cause.

La communauté scientifique a bien réussi à renvoyer la « fusion froide », la « mémoire de l’eau » ou le « dessein intelligent » dans les poubelles de l’Histoire, tout en validant par ailleurs des théories qui, au départ, étaient presque aussi hétérodoxes, mais qui étaient vraies : la révolution copernicienne, le darwinisme, la relativité, la mécanique quantique, la dérive des continents… En sciences, il est possible de séparer le vrai du faux. Des propres écrits des climatosceptiques et notamment de Vincent Courtillot, on peut relever qu’ils croient aux causalités à remonter le temps, et que pour eux, un coefficient de corrélation de 16,4 % prouve un lien de cause à effet, tandis qu’une valeur de 85,8 % du même coefficient prouve une absence de lien de cause à effet. Fermez le ban.

  Laisser un commentaire

article précédent Incantations pour un futur durable
Et si le changement climatique nous aidait à sortir de la crise ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement