Envoyer Ă  un ami

Thierry Martin, PDG de LNA

Date de l'interview :
31 / 03 / 2010
Commentaires :
1
Note :
Note : 1/5
Thierry Martin
Agrandir l’image

LNA (Large Network Administration), SSDI (société de service et distribution informatique) créée en 1995, connaît une croissance continue depuis quelques années. Son secret ? La diversification de son offre. Le green IT, par exemple, est l’une des branches les plus prometteuses de l’entreprise. Rencontre avec Thierry Martin, son PDG...

Developpementdurable.com : Pourquoi votre société s’est-elle lancée dans les technologies vertes ?

Thierry Martin : Depuis 15 ans, LNA distribue du matériel informatique et des logiciels auprès des grands comptes et des ministères. Une activité qui a hissé la société parmi les cinq ou six premiers revendeurs dans notre catégorie. Mais depuis environ un an, nous avons compris qu’il fallait faire un geste pour la planète, et que les produits écologiques étaient les relais de croissance de demain. Nous avons donc cherché à le traduire au niveau informatique. Certains constructeurs ont fait des efforts en proposant des produits plus verts. Cependant, LNA recherche de véritables innovations, différentes de celles des constructeurs traditionnels. Des solutions capables de réaliser encore plus d’économies d’énergie.

dd.com : Sur quels produits avez-vous décidé d’appuyer votre stratégie ?

T. M. : Nous avons commencé avec AVOB (Alternative Vision Of Business), en partant du constat suivant : dans les grandes entreprises, les PC sont allumés jour et nuit, et la plupart du temps pour rien. Or cette consommation coûte de l’argent : un ordinateur peut coûter jusqu’à 100 euros par an en électricité. Il existe bien des modes de veille sous Windows pour économiser de l’énergie, qui sont d’ailleurs souvent utilisés sur les portables,... mais sur les postes fixes, rares sont ceux qui prennent le temps de chercher ces options dans les paramètres du système d’exploitation. AVOB, lui, a donc imaginé le serveur qui administre des parcs de PC à distance et définit des politiques de mise en veille.
Il a déjà été acheté par le ministère de la Culture, et la Poste est intéressée. C’est un produit à la pointe, au niveau mondial. Cela fait 20 ans que je vends de l’informatique, et je n’ai jamais vu un tel engouement pour un produit. Depuis septembre-octobre, nous avons déjà réalisé une quarantaine d’audits. Et nous ne sommes jamais descendus en-dessous de 50 % d’économie.
Second produit phare, à ma connaissance unique au monde : Power Assure, un logiciel importé des Etats-Unis consacré aux énergivores data centers. J’ai un client qui externalise le sien : selon le devis réalisé par son prestataire, il va devoir débourser annuellement environ 200 000 euros... dont 100 000 euros rien que pour l’électricité ! C’est vraiment un très gros poste de dépense. On dit qu’un data center de 2 000 m2 consomme aux alentours de 200 000 euros d’énergie par mois.
Cependant, avec Power Assure, il est possible de réduire sa facture énergétique de 50 %. Comment ? Un data center connaît des pics de consommation. Le Trésor public, par exemple, est pris d’assaut pendant la période des télédéclarations. Il peut connaître jusqu’à un million de connections sur son site chaque jour. Alors que le reste de l’année est calme. Ce qui n’empêche pas les serveurs de rester allumés en permanence. Autre illustration : les sites des banques sont consultés toute la journée, mais quasiment désertés la nuit. Et pourtant, les serveurs tournent en continu. C’est là qu’intervient Power Assure : cette solution permet d’adapter le nombre de serveurs allumés aux besoins réels des applications et des utilisateurs.

dd.com : Proposez-vous seulement des solutions pour économiser de l’énergie ?

T. M. : Pas seulement. J’ai personnellement investi dans OS Carbone, un produit pour mesurer l’empreinte carbone. En France, l’outil qui fait foi est celui de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ndlr). Il est bien fait, tout est prévu, mais il manque cruellement de clarté. Le questionnaire est très difficile à remplir. Et tous les paramètres doivent être rentrés chaque fois que l’on veut faire le calcul, soit tous les six mois ou tous les ans. Il faut un outil qui soit dynamique, qui permette de mettre les informations à jour en temps réel. De plus, la personne avec qui nous développons le logiciel, qui est un expert du climat passionné d’informatique, pense qu'il est nécessaire d'approfondir les outils en terme de datamining et d'aide à la décision afin d'accompagner les entreprises dans leur développement et leur adaptation aux règlementations à venir.
On va aussi proposer le produit de la start-up française Ashelvea : le premier PC 100 % recyclable. C’est un produit qui incarne parfaitement l’expression anglophone « cradle to cradle » (« du berceau au berceau » en français), l’idée du recyclage permanent et des matériaux qui réintègrent à l’infini les processus de production. Tout est recyclé. La coque est même réutilisée pour faire du compost. L’entreprise l’assemble de plus en France, ce qui réduit les transports, et tente d’allier l’économie avec le social, selon les exigences de la RSE (Responsabilité sociale des entreprises, ndlr) : elle fait travailler des associations qui œuvrent pour la réinsertion de jeunes en difficulté.

dd.com : Mettez-vous la croissance de votre chiffre d’affaires 2009 (hausse de 20 %) sur le compte de votre préoccupation environnementale ?

T. M. : Sincèrement non. En revanche, depuis le mois de juin, il est vrai que je suis à 100 % sur le marché du green IT. Et même s’il ne concerne pour l’instant qu’une petite partie du chiffre d’affaires, il nous permet de renouveler notre clientèle et de proposer de nouveaux produits aux clients fidèles. Car un distributeur d’informatique est comme une banque : personne ne connaît véritablement les différences de services entre le Crédit Agricole, la BNP, et la Société Générale. Tous les distributeurs proposent en effet les mêmes produits, quasiment aux mêmes tarifs. Mais le green IT peut faire la différence.
Le vert, qui était au début pour moi une opportunité, s’impose peu à peu comme l’activité de demain : il offre de réelles possibilités de croissance. Toutes les politiques de grands travaux que l’on a eu lors du New Deal dans les années 1930 après la grande crise pourraient très bien être appliquées au niveau environnemental et créer à nouveau de la richesse et de l’emploi. C’est même une évidence et une nécessité : on ne peut pas continuer comme cela à tirer sur la nature, à épuiser les ressources naturelles. Le système actuel risque d’imploser. Ainsi, depuis mi-2009, la quasi-totalité de ma prospection se fait autour de cet axe green.

dd.com : Quels sont vos projets à venir ?

T. M. : LNA a aujourd’hui deux axes : l’Europe et le green. Et un objectif : pour 2015, nous voulons atteindre un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros, devenir le premier revendeur français, assurer une présence européenne,... et nous poser en précurseurs du green IT.

Propos recueillis par Yann Cohignac

  • Partager :

haut de page

Derniers commentaires :

thadrien, 01 / 04 / 2010 - 15:34
“Bravo à cette société, ça fait plaisir de voir que l'on peut conjuguer développement durable et augmentation du chiffre d'affaire!”

Rechercher un Ă©co-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
HĂ©loĂŻm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
HĂ©loĂŻm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
HĂ©loĂŻm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
HĂ©loĂŻm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


DĂ©veloppement durable - tout savoir sur l'environnement