Envoyer à un ami

Allain Bougrain-Dubourg, Président de la LPO (Ligue de protection des oiseaux)

Date de l'interview :
24 / 09 / 2009
Commentaires :
0
Note :
Note : 0/5
Allain Bougrain-Dubourg
Agrandir l’image

Le réchauffement climatique, le braconnage, la cruauté… tant de facteurs qui fragilisent notre biodiversité. Les oiseaux en sont une composante essentielle et pourtant, les menaces qui pèsent sur eux sont nombreuses. En août dernier, la LPO (Ligue de protection des oiseaux) a mené une opération souterraine : la libération de dizaines d’ortolans et la destruction de 300 matoles, ces cages dans lesquelles les petits oiseaux, si chers aux braconneurs, se retrouvent prisonniers. Son emblématique président, Allain Bougrain-Dubourg, ardent défenseur des oiseaux, nous explique les défis que les amoureux de la cause animale doivent affronter au quotidien. Entretien…

developpementdurable.com : Devant le mutisme des autorités, vous vous trouvez dans l’obligation d’organiser des actions coups de poing. Avez-vous déjà été ennuyé par les forces de l’ordre ? Comment ne pas être découragé au fil des années ?

Allain Bougrain-Dubourg : L’ennui, avec les forces de l’ordre, c’est quand elles n’interviennent pas elles-mêmes alors que le droit bafoué impose qu’elles réagissent. En réalité, dans les affaires comme le braconnage des tourterelles dans le Médoc ou celui des pigeons au col de l’Escrinet (Ardèche), le problème c’est que les forces de l’ordre se contentent d’être présentes pour «maintenir l'ordre public». Et non pour réprimander. En fait, la culpabilité vient plutôt «d’en haut» car, s’il n’y a pas d’ordre donné au plus haut niveau, les forces de l’ordre n’interviennent pas. Pour les tourterelles, il a fallu qu’un préfet courageux (Jacques Gérault) prenne la décision d’en finir au nom du respect du droit. En 3 ans, l’affaire était pratiquement réglée alors que nous dénoncions les abus depuis 20 ans !

dd.com : Le 30 août dernier, vous avez libéré bon nombre d’ortolans et détruit 300 matoles. Réussir à libérer des petites bêtes sans défense, est-ce la récompense ultime de tout votre travail ?

Allain Bougrain-Dubourg : Bien sûr il y a de la satisfaction à «ouvrir la cage aux oiseaux» mais, en même temps, c’est un constat d’échec. Les années précédentes, nous avions identifié les sites de braconnage et porté plainte. Aucune de nos plaintes, pourtant étayées, n’a été suivie d’effet. Toutes ont été classées. Il ne restait plus que l’action «coup de poing» ! Je le regrette car je préfère agir dans le droit et le dialogue.

dd.com : Avez-vous bon espoir pour l’année prochaine, le ministère a promis qu’il ferait appliquer la tolérance zéro pour les ortolans ?

Allain Bougrain-Dubourg : Je conserve ma confiance en Chantal Jouanno qui m’a paru sincèrement choquée par la situation. Mais, je lui ai tout de même dit qu’il convenait d’agir immédiatement. Or, lors d’autres contrôles que nous avons effectués, les pièges à ortolans étaient toujours tendus et visibles de tous !

dd.com : Allez-vous procéder de même pour les pinsons ?

Allain Bougrain-Dubourg : C’est effectivement prévu !

dd.com : Quelles sont les espèces les plus menacées sur notre territoire ?

Allain Bougrain-Dubourg : Avec les biotopes diversifiés, nous avons la chance d’être l’un des pays les plus riches en espèces animales et végétales... et donc l’un des pays qui concentre le plus grand nombre d’espèces fragiles. Le Grenelle de l’Environnement a acté un programme de sauvegarde pour 131 espèces essentiellement localisées en Outre-mer. C’est bien, mais il ne faudrait pas oublier l’hexagone. La LPO propose d’aider le «top 10» des passereaux nicheurs les plus menacés. La pie-grièche à poitrine rose, par exemple, ne compte plus que 18 couples principalement localisés dans l’Hérault. Ces espèces sont oubliées par rapport aux actions que nous conduisons sur le gypaète barbu, l’outarde canepetière, les vautours moines et autres espèces emblématiques. Il faut que cela change. La biodiversité a besoin de ses plus modestes représentants !

dd.com : Pour certaines d’entre elles, peut-on faire preuve d’optimisme ? L’homme peut-il véritablement sauver une situation désastreuse qu’il a lui-même provoqué ?

Allain Bougrain-Dubourg : Par bonheur, les actions que nous avons menées prouvent souvent leur efficacité. Il y a 30 ans, il restait moins de 10 couples de cigognes blanches, il y en plus de 1 200 aujourd’hui. De même, les vautours fauves étaient environ 80 couples, il y en a près de 800 aujourd’hui. Les faucons pèlerins s’éteignaient, ils reviennent désormais. Même dans le milieu marin, si l’on coule un récif artificiel, on voit bien qu’il se colonise rapidement. Malheureusement, le travail n’est pas toujours payant. Malgré un engagement remarquable, l’association Bretagne Vivante a bien du mal à préserver les dernières sternes de Dougall, par exemple.

dd.com : Concernant la pollution de la Crau, quels engagements voudriez-vous que prenne l’Etat ?

Allain Bougrain-Dubourg : C’est toujours après un accident que l’on prend les décisions ! L’affaire de la Crau aura eu le mérite de mobiliser les acteurs pour revisiter tous les réseaux de distribution principalement dans les zones sensibles...

dd.com : Le Ceep, gestionnaire de la réserve naturelle, s’inquiète autant de la pollution que de la dépollution. Ils craignent que le ballet des camions n’occasionne des dégâts irréversibles sur la biodiversité locale. Partagez-vous leur sentiment ?

Allain Bougrain-Dubourg : Malheureusement oui ! Le CEEP sait de quoi il parle. J’en suis d‘autant plus touché que quelques mois avant la catastrophe, nous tournions une séquence sur les si rares faucons crécerellettes qui se reproduisent sur le site. Le film «L’île aux faucons» sera diffusé sur France 5 et Ushuaïa TV, il donne une vision des situations d’antan ....

dd.com : Vous venez de réclamer l’interdiction du Difénacoum. Pensez-vous que vous allez être entendu ?

Allain Bougrain-Dubourg : Que fera le nouveau ministre de l’Agriculture ? Aucune idée. Son prédécesseur, Michel Barnier, qui semblait être proche de nos idées, a pourtant validé le Cruiser dont, avec les apiculteurs, nous demandions le retrait !

dd.com : Un produit similaire avait failli coûter la vie aux Milans royaux dans les années 80, où en est-on à l’heure actuelle ?

Allain Bougrain-Dubourg : Les milans royaux ne s’en sont guère relevés. Nous organisons avec la LPO du Doubs et la mission Rapaces, un colloque international d’ici la fin de l’année pour faire le point.

dd.com : Le réchauffement climatique perturbe les migrations des oiseaux, obligés de s’adapter ou de s’éteindre. Que préconisez-vous ?

Allain Bougrain-Dubourg : Soyons prudents sur ce chapitre. Le réchauffement affecte incontestablement certaines espèces qui ne trouvent plus la nourriture nécessaire à l’élevage des jeunes en raison du décalage prématuré des pics d’insectes, mais d’autres espèces pourraient en bénéficier. Les cigognes blanches, par exemple, qui choisissent de rester parmi nous en hiver évitent ainsi les dangers de la migration et la fatigue du voyage. Elles pourraient, en conséquence, être plus performantes pour la période de reproduction. La préconisation que je ferais : lancer des études importantes dans les plus brefs délais (pour être franc, elles sont engagées notamment par la LPO, avec le soutien du ministère de l’Environnement).

dd.com : Quel est le prochain combat pour les oiseaux que vous allez mener ?

Allain Bougrain-Dubourg : Il est quotidien. Nos négociations avec les agriculteurs, les tables rondes « chasse », l’instauration de la Trame Verte et Bleue, etc ... témoignent de notre volonté d’agir.

dd.com : En 2012, la LPO fête ses 100 ans. Etes-vous fier du travail accompli par toutes vos équipes ?

Allain Bougrain-Dubourg : Nous sommes frustrés car nous voudrions tous faire plus et mieux. Mais c’est vrai qu’il y a de la fierté dans notre bilan. Einstein disait « le monde n’est pas tant dangereux à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ». Nous regardons et nous tentons de ne pas laisser faire. Cela aide à rester jeune puisqu’un proverbe nous dit « une vie inutile est une mort anticipée ! »...

Retrouvez tous les combats menés par la LPO sur leur site

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement