Envoyer à un ami

Jean-Pierre Minne, administrateur du Réseau Sortir du Nucléaire

Date de l'interview :
19 / 08 / 2010
Commentaires :
0
Note :
Note : 0/5
Jean-Pierre Minne
Agrandir l’image

Après avoir été ravagée par les incendies pendant des semaines, la Russie connaît désormais une période d’accalmie. L’heure est donc au bilan… ou plutôt, aux bilans : bilans humain, économique, atmosphérique,… Et bilan nucléaire : car les feux ont atteint des zones irradiées par la catastrophe de Tchernobyl de 1986, ce qui fait craindre une contamination radioactive sur l’Europe. Sans parler des centres nucléaires russes qui furent sérieusement menacés par les flammes. Jean-Pierre Minne, l’un des neuf administrateurs du Réseau Sortir du Nucléaire (fédération de 879 associations hostiles à l’atome), nous livre ses sentiments sur la situation…


developpementdurable.com : Depuis le 13 août, le site Internet de l’Agence russe de protection des forêts est fermé. Or ce site avait annoncé que 4 000 hectares de terres polluées par les retombées radioactives de Tchernobyl avaient été touchés par les incendies. Que doit-on comprendre ?

Jean-Pierre Minne : Je ferais une comparaison simple avec la situation critique de 1986 (explosion du réacteur de Tchernobyl, en Ukraine, ndlr), dans laquelle nous avons rencontré exactement la même réaction de la part du gouvernement russe : celui-ci avait alors coupé les sources officielles d’informations. Remarquez, le gouvernement français avait eu la même attitude : le professeur Pierre Pellerin, qui dirigeait à l’époque le SCPRI (le Service central de protection contre les rayonnements ionisants, ancêtre de l’IRSN, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, ndlr), nous garantissait qu’il ne se passait rien d’anormal et que tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ce contexte, déjà vu, inquiète sérieusement le Réseau Sortir du Nucléaire.

dd.com : Y a-t-il pour autant un risque réel de contamination pour les populations, notamment en France ?

J.-P. M. : Le risque existe, c’est certain. Une possible contamination serait liée à la dispersion dans la haute atmosphère de cendres et de fumées radioactives résultant des incendies de forêts irradiées par Tchernobyl (la végétation absorbant les polluants). Car en atteignant la stratosphère, ces éléments se déplacent à très grande vitesse et peuvent donc détériorer la qualité de l’air loin de Russie.

Pour la France ? Il faut être lucide et réaliste : nous travaillons avec un laboratoire indépendant, la Criirad (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité pour informer les populations, ndlr), qui fait des mesures quotidiennes du césium 137 présent dans l’atmosphère, et qui affirme pour l’instant n’avoir détecté aucune augmentation significative de la radioactivité sur l’Hexagone. Même son de cloche du côté de l’IRSN. Ce qui ne veut pas dire que la situation ne puisse pas évoluer dans les jours qui viennent. Nous n’en savons absolument rien, parce que nous n’avons pas d’informations sur la Russie elle-même.

dd.com : Selon vous, les autorités françaises préviendraient-elles la population en cas de risque ?

J.-P. M. : Sortir du Nucléaire ne veut pas affoler les gens pour rien, mais reste très méfiant, compte tenu de l’expérience de 1986. Les informations russes sont aujourd’hui presque inexistantes, et peu fiables. Et l’IRSN… les mêmes structures officielles d’analyse de la radioactivité nous ont menti à l’époque…

dd.com : Les autorités russes ont annoncé avoir maîtrisé les feux près du centre de Sarov. Le risque d’accident nucléaire majeur semble donc y être écarté. Mais qu’en est-il de la situation des autres sites nucléaires : Maïak et Snejinsk ?

J.-P. M. : D’après nos informations, il semblerait que les incendies soient en voie d’être également maîtrisés. Mais les sites sont radioactifs et des tourbières continuent de brûler. Donc il y a également risque de pollution atmosphérique.

dd.com : Quels enseignements la France doit-elle tirer de ces événements ?

J.-P. M. : C’est une question fondamentale pour le Réseau Sortir du Nucléaire : l’industrie de l’atome est potentiellement dangereuse. Très dangereuse. Nous le voyons bien en Russie. Un accident majeur peut arriver. Nous n’avons aucune garantie du contraire.
Sortir du nucléaire est donc opposé à la poursuite de la production d’électricité via l’atome. Nous protestons également contre la décision récente de prolonger la vie des centrales : elles étaient prévues pour fonctionner 30 ans… on parle aujourd’hui de 40 à 60 ans ! Le risque va s’accroître. Sans compter que les privatisations sont grandissantes dans le secteur. La majorité des tâches de maintenance sont aujourd’hui assurées par des sociétés extérieures. Il n’y a plus d’unité, gage de sécurité.
La solution : l'arrêt des projets d'enfouissement des déchets radioactifs, l'arrêt du retraitement du combustible usé à la Hague et l'utilisation du plutonium à des fins énergétiques (combustible MOX), l'arrêt des exportations d'électricité et de toute technologie nucléaire, le non renouvellement du parc nucléaire, l'abolition et l'élimination de toutes les armes nucléaires ou radioactives.
 

Propos recueillis par Yann Cohignac

Site du Réseau Sortir du Nucléaire : sortirdunucleaire.org

Consulter nos articles sur le sujet :
- Russie : des forêts irradiées touchées par les incendies… et des centres nucléaires menacés
- Censure : la Russie en proie à ses vieux démons

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement