Envoyer à un ami

Luc Vigneron, Responsable marketing éditeur pour l'Argus du Mobile

Date de l'interview :
02 / 08 / 2013
Commentaires :
0
Note :
Note : 0/5

D’abord expert en véhicules d'occasion, l’Argus s’est lancé il y a deux ans dans la cote de référence du mobile. Avec plus de 130 millions de téléphones portables qui dorment dans nos placards, le recyclage de nos mobiles est devenu une nécessité. Luc Vigneron, du site l’Argus du mobile, a répondu à nos questions.


DeveloppementDurable.com : L’Argus est connu pour être l’expert en véhicule d’occasion, pourquoi se tourner vers les téléphones mobiles ?

Luc Vigneron : L’Argus est en effet, historiquement, le spécialiste de la cotation automobile et du véhicule d’occasion. L’entreprise a su développer au cours du temps des méthodes de calcul de la cote automobile et un véritable savoir-faire dans ce domaine.

Il aurait été dommage de ne pas utiliser ce savoir-faire et cette méthodologie dans d’autres domaines. Le secteur de la téléphonie est intéressant pour l’Argus car on assiste à une modification du fonctionnement de celui-ci. Les opérateurs fournissent en effet de moins en moins un mobile lors de la souscription à un abonnement, l’arrivée de Free y est pour beaucoup. Les consommateurs doivent donc débourser des sommes importantes (500 ou 700€) pour acheter le dernier mobile à la mode.

Pour diminuer cette somme, ils n’hésitent alors plus à essayer de revendre leur ancien mobile, soit en passant par un professionnel, soit directement à un particulier. Il paraît alors opportun pour le consommateur d’avoir la cote de référence afin de fixer un prix de revente en adéquation avec le marché.  L’argus est la société de référence dans la cotation de produits. 

 

DD.com : Quelles solutions apportez-vous en matière de recyclage de téléphones ?

L.V. : Le rôle de Largusdumobile dans le recyclage de téléphones est simple, nous offrons aux consommateurs un outil de comparaison des offres de reprise du marché. En 3 clics, l’internaute peut donc trouver la meilleure offre de reprise parmi les 14 recycleurs référencés, sans avoir à visiter l’ensemble des sites.

Nous apportons de plus un gage de qualité puisque les recycleurs qui sont sur le site répondent tous à des critères fixés par Largusdumobile (au niveau du paiement, de la manière de retraiter les mobiles…).

En passant par notre site, les internautes s’assurent donc de trouver à la fois la meilleure offre en terme de prix, mais aussi au niveau de la qualité du service du recycleur.

 

DD.com : Le recyclage des téléphones mobiles est-il un marché porteur? Quelle part représente les téléphones recyclés?

L.V. : Le recyclage des téléphones mobiles est un marché de niche qui ne cesse de croître. Nous avons assisté au cours des deux dernières années à une multiplication des acteurs sur internet. De nombreux sites se sont en effet créés et cela a grandement aidé à stimuler le marché.

Le marché français en est encore à ses débuts lorsqu’on le compare au marché anglais du recyclage de téléphones mobiles qui est déjà très bien développé.

L’important est de continuer à communiquer autour de ce nouveau phénomène, qui reste souvent méconnu des consommateurs. De nombreux mobiles restent en effet invendus par méconnaissance du service. 

22millions de téléphones portables sont vendus chaque année en France. En moyenne, le taux de recyclage estimé varie entre 10 % et 15 %. Ces chiffres sont loin des 50 % de retour qui caractérise le marché anglo-saxon. Un fait qui n’a pas échappé à la quinzaine d’acteurs qui se disputent le marché du portable de seconde main. Entre l’avènement des opérateurs dits “low-cost” qui ne fournissent plus que le forfait, sans téléphones subventionnés, le prix des smartphones qui flambe et les effets de la crise économique, le marché de l’occasion connaît un essor remarquable depuis un peu plus d’un an.

 

DD.com : Avec un taux de pénétration de 112%, le marché de la téléphonie mobile en France va t-il arriver à saturation ? Est-ce que le recyclage des téléphones mobiles est justement un moyen de renouveler ce marché ?

L.V. : Les lancements récurrents de nouveaux modèles, comme l’iPhone 5 à la rentrée, précédé de quelques mois par le nouveau Samsung S3, suscitent chez les accros de la technologie une soudaine envie de changement. Alors que les téléphones sont conçus pour durer entre cinq et sept ans, en moyenne les consommateurs renouvellent leurs téléphones tous les 18 mois.

Or, produire un téléphone portable n’est pas une opération neutre : près de 60 matériaux précieux et rares, ainsi que des centaines de litres d’eau, sont nécessaires pour fabriquer chaque unité. La question du recyclage soulève donc de nombreuses problématiques. Écologiques, tout d’abord, puisque les ressources impliquées dans la production des portables peuvent être aussi rares que toxiques. Sociales, ensuite, car de plus en plus d’initiatives solidaires se développent pour encourager les consommateurs à faire don de leurs téléphones à des associations qui se chargeront de les revaloriser. Économiques, enfin, avec l’explosion d’un nouveau marché dont le potentiel se chiffre en centaines de millions d’euros.

 

DD.com : En plus des services connexes tels que les petites annonces, la comparaison de forfaits mobiles et toute l’actualité mobile, vous proposez aussi à vos utilisateurs de les informer sur le recyclage en général. C’est aussi un moyen de sensibiliser vos utilisateurs à être plus éco responsables?

L.V. : L’argus du mobile a en effet aussi cette vocation de sensibiliser les internautes sur la protection de l’environnement appliquée aux mobiles et nouvelles technologies. Nous essayons donc de trouver des sujets alliant à la fois le recyclage et les technologies. Même si ce n’est pas toujours facile, on observe une implication et une prise en compte des problèmes environnementales de plus en plus importante de la part des grandes entreprises.

Nous essayons donc, à notre échelle bien sûr, d’impliquer un maximum les consommateurs dans le recyclage des téléphones mobiles.

 

 Pour en savoir plus, c'est ici

Propos recueillis par Morgane Burguiere

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?


Développement durable - tout savoir sur l'environnement