Envoyer à un ami

David Sève, Directeur de la fondation Nature & Découvertes

Date de l'interview :
23 / 07 / 2013
Commentaires :
0
Note :
Note : 0/5

C’est en 1990 que Françoise et François Lemarchand décide de créer une chaîne de magasins afin de reconnecter l’homme à la nature. 4ans après la création de l’entreprise, son fondateur décide de créer une fondation de protection de la nature qui sera financée grâce aux bénéfices de l’entreprise. 23 ans plus tard, Nature & Découvertes et sa fondation sont toujours là, plus développés que jamais ! Cette semaine, David Sève, le directeur de la fondation Nature & Découverte, a accepté de répondre à nos questions. 

 

DeveloppementDurable.com : Comment et pourquoi est né la fondation Nature & Découvertes ?

David Sève : La fondation est née avec l’entreprise ! C’est tout simplement la première incarnation de l’engagement écologique de la marque voulue par son Président Fondateur, François Lemarchand. Dès que l’entreprise à réalisé ses premiers bénéfices, 10% ont été confiés chaque année à la fondation pour soutenir des projets de terrain et ça fait 19 ans que cela dure…

 

DD.com : Les engagements de Nature & Découvertes se matérialisent comment au sein de l’entreprise?

D. S. : Les engagements de Nature & Découvertes dépassent largement l’action de notre fondation, aussi investie soit-elle. Activités de nature et Développement Durable ne sont pas en reste ! Par exemple, il est tout aussi important pour nous de permettre à notre clientèle plutôt citadine de s’émerveiller devant la nature avec des naturalistes de terrain sélectionnés par nos soins parce qu’ils sont également des pédagogues hors pair. Quant à notre politique de Développement Durable, elle est vécue de l’intérieur comme tous nos engagements ! Les salariés sont responsables devant leur direction  au niveau de chaque site et ils sont garants du renouvellement de la certification en apportant les preuves d’une amélioration continue, par des audits internes en magasins qui complètent l’audit externe d’ECOCERT.   

 

DD.com : Quelles sont les grandes causes défendues par la fondation ?

D. S. : Au fil des années nous avons soutenus beaucoup de causes car la nature et les hommes en ont vraiment besoin, toutes avaient en commun un ancrage territorial fort que cela soit en France métropolitaine, en Outre Mer ou en Afrique francophone. Beaucoup ignorent, par exemple, que la France a une grande responsabilité en termes de biodiversité mondiale et l’Outre Mer représente plus de 90% de celle-ci avec très peu de moyens pour la protéger. Placé au rang de 2ème pays au domaine maritime le plus grand, derrière les Etats-Unis, sa responsabilité est également immense au niveau de la protection des océans sauvagement assassinés et pourtant poumons de la Terre et vivier de l’humanité depuis toujours.

 David Sève

 

 

 

 

DD.com : Comment cela se concrétisent sur le terrain?

D. S. : Du naufrage de l’Erika en 1999 pour sauver, avec la LPO, les oiseaux mazoutés, à la création d’un sanctuaire en Méditerranée entre la Corse et le continent en faveur des cétacés signé par L’Italie, Monaco et la France avec le WWF, aux campagnes contre les déforestations et l’usage illégal du bois exotique avec les Amis de la Terre ou contre l’orpaillage clandestin organisé en Guyane avec les associations locales, voilà quelques exemples. Mais celui qui illustre peut-être le plus la détermination de la fondation c’est sans doute celui d’avoir réussi avec des militants de la première heure à convaincre EDF au bout de 10 ans de lutte de réduire considérablement un barrage érigé dans les heures sombres de la seconde guerre mondiale qui privait à l’époque 20 000 saumons d’une des plus belles souches de saumon Atlantique du monde de remonter vers ses frayères du Haut-Allier. Le travail local remarquable des associations de pêcheurs à la mouche et de la salmoniculture de Chanteuges nous permettra, nous l’espérons, de nous émerveiller avec nos enfants devant ces spécimens du roi des poissons qui peuvent atteindre plus 1m20 dans nos plus belles rivières !

 

DD.com : La fondation mobilise autant les employés que les clients. Est-ce que la fondation est aussi un moyen d’inciter à un engagement écologique plus fort pour l’équipe Nature & Découvertes et leurs consommateurs ?

D.S. : Je l’ai dit tout à l’heure, tous nos engagements sont vécus et nourris de l’implication de nos salariés ! Une fondation active et mobilisée, c’est d’abord des équipes investies et force de proposition dans chacune de nos décisions. Jusqu’ici c’était notre fierté personnelle, tournée surtout vers l’interne, notre graal en quelque sorte. Sauf qu’en tant que 6ème enseigne préférée des français nous avons aussi la responsabilité de faire évoluer la société à notre niveau, c'est-à-dire en proposant à nos clients les plus sensibles à notre offre, nos adhérents au club Nature & Découvertes de vivre avec nous cette aventure. Par exemple, depuis cet été ils votent avec nous leur projet coup de main favori pour qu’il reçoive une dotation complémentaire de celle de la fondation jusqu’à 1000 €. 

 

DD.com : Avec 85 magasins, 1 200 salariés, près de 1 700 projets soutenus par la Fondation depuis 19 ans et plus de 300 000 participants aux activités nature depuis 20 ans, Nature & Découvertes est devenu un vrai modèle pour les autres entreprises. Que pouvons-nous vous souhaiter pour l’avenir ?

D.S. : Garder notre esprit pionnier et avant-gardiste pour que notre créativité suscite toujours plus de vocations et de talents pour participer à inventer le monde de demain où le meilleur reste à venir !

 

Plus d’infos sur le site de Nature & Découvertes

 

 

Propos recueillis par Morgane Burguiere

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement