Envoyer à un ami

Suzy Barreau, Responsable de TerraCycle France

Date de l'interview :
12 / 07 / 2013
Commentaires :
0
Note :
Note : 3/5

« Éliminer la notion de déchets ». Si le concept en fait rêver plus d’un, Terra Cycle lui y travaille ! Fondée en 2001 par Tom Szaky aux États-Unis, cette entreprise se développe aujourd’hui mondialement grâce à un concept innovateur et révolutionnaire. Suzy Barreau, la responsable France de Terra Cycle, a répondu à nos questions…

 

DeveloppementDurable.com : L’objectif de TerraCycle est très ambitieux : recycler l’inrecyclable ! D’où est née cette idée ?

Suzy Barreau : Cette idée est née à Princeton en 2001 dans un dortoir de l’université. À la recherche d'un projet pour participer au Concours de nouvelles idées d'entreprises de Princeton, Tom Szaky découvre le vermicompost chez des amis qui utilisent ce procédé pour nourrir leurs plantes vertes. Grâce à l’idée d’utiliser des vers de terre pour se débarrasser des déchets organiques et produire en même temps un engrais super efficace, il se classe 5ème au concours. Avec l’un de ses camarades de classe, il lance TerraCycle sur ce principe en utilisant les restes de table de la cafeteria de Princeton. Un composteur fabriqué sur mesure abrite les milliers de vers qui produisent les excréments, ensuite transformés en engrais. Pour contenir cet engrais, Tom Szaky, alors sans argent, décide de réutiliser des bouteilles de soda usagées.

Dix ans après, TerraCycle est devenue une entreprise leader dans le domaine du développement durable. Un succès pour lequel il a fallut plus d’une armée de vers, une autre idée révolutionnaire. Les deux fondateurs de TerraCycle ont en effet vite réalisé que la vraie idée c’était celle de réutiliser des matériaux en fin de vie et sans valeur apparente pour fabriquer de nouveaux produits plus écologiques et peu couteux.

Aujourd’hui, les partenaires de TerraCycle sont les grandes marques de produits de consommation courante comme Mondelez, BIC, Materne ou Johnson & Johnson. Elles s’impliquent activement aux côtés de TerraCycle afin de fournir des alternatives durables à la fin de vie de leurs produits et de leurs emballages. Les consommateurs qui s’engagent à leurs côtés en collectant et en envoyant leurs déchets à TerraCycle reçoivent des points TerraCycle convertibles en euros ou en cadeaux solidaires.

Ces réseaux nationaux de collecte par type de déchet sont nommés des Brigades. La première d’entre elles a été créée en 2007 et sponsorisée par la marque de boissons organiques Honest Tea. Aujourd’hui plus de 295 000 équipes de collecte ont rejoint plus de 60 Brigades au niveau mondial et 35 millions de personnes aident TerraCycle et ses partenaires en renvoyant leurs déchets au lieu de les jeter. Plus de 2,5 milliards d’unités de déchets pré et post-consommateurs ont ainsi été collectés et plus de 5 millions d’euros ont été versés par TerraCycle et ses partenaires aux associations et aux écoles choisies par les équipes de collecte.

 Suzy Barreau

DD.com : Comment s’organise TerraCycle et comment les consommateurs peuvent contribuer à ce projet ?

S. B. : Particuliers ou organisations peuvent participer à nos programmes de recyclage. Pour cela il leur suffit de s’inscrire sur www.terracycle.fr puis de créer leur compte sur ce site. Ils peuvent ensuite choisir le type de déchets qu’ils souhaitent collecter et adhérer à la Brigade de leur choix. Les participants collectent ensuite leurs déchets dans une boîte en carton usagée en leur possession puis une fois la boîte pleine ils retournent sur leur compte TerraCycle pour demander une étiquette de transport prépayée. Une fois cette étiquette reçue, ils n’ont plus qu’à l’imprimer, la coller sur leur boîte et faire partir cette boîte gratuitement dans notre entrepôt en France. Les déchets reçus sont pesés, les points crédités sur le compte de la personne qui a envoyé les déchets et ceux-ci sont recyclés.

 

DD.com : On a entendu parler de mégots de cigarettes ou encore de sachets de chips. Que recyclez-vous d’autres?

S.B. : Nous recyclons en effet les mégots de cigarettes aux USA et au Canada. En France, pour le moment, nous recyclons les gourdes de compote, les instruments d’écriture, les T DISCS TASSIMO et les recharges de gel douche et de savon liquide. Nous sommes sans cesse à la recherche de nouvelles marques partenaires pour lancer de nouveaux programmes et permettre ainsi à plus de déchets d’éviter l’incinération ou le stockage.

 Suzy Barreau

 

DD.com : Comment est financé ce programme ?

S.B. : Ce programme est financé grâce à nos marques partenaires qui nous permettent de prendre en charge le transport et le recyclage des déchets que nous collectons. La participation des marques comme BIC, TASSIMO ou Le Petit Marseillais qui travaillent avec nous en France nous permet de proposer un programme gratuit pour le consommateur.

 

DD.com : Finalement, écologistes, industriels, consommateurs ou association, tout le monde trouve son compte dans ce programme. Vous pensez que c’est ça qui fait le succès de TerraCycle ?

S.B. : C’est ce qui fait la complexité de TerraCycle : nous travaillons avec des acteurs de la société à tous les niveaux et secteurs, et aussi son succès : tous ces acteurs se sentent impliqués dans cette action qui leur fournit une manière simple mais efficace de prendre la responsabilité pour les déchets créés par leur consommation et de générer de la valeur à partir de ces déchets.

 

DD.com : La première brigade française a était lancé en 2011. Deux ans après, où en sommes-nous ?

S.B. : Deux ans après, nous avons 7 programmes ouverts en France. 4 en BtoC (ceux-ci sont visibles sur www.terracycle.fr) et 3 en BtoB. Nous avons collecté plus de 5 millions d’unités de déchets grâce à la participation à nos programmes de plus de 15 000 équipes de collecte. Ses équipes ont rassemblé plus de 70 000 euros de dons qui seront versés par TerraCycle et ses marques partenaires aux associations et écoles choisies par les participants. L’enthousiasme que nous rencontrons de la part des industriels mais aussi des consommateurs en France est très encourageant

 

 

DD.com : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Quels déchets non recyclables envisagez-vous de recycler ?

 

S.B. : TerraCycle a développé des solutions de recyclage pour les chewing-gums mâchés et les couches culottes usagées. Nous espérons trouver les marques qui seront nos partenaires pour ces programmes et qui nous permettront de les mettre en place. En France, nous aimerions beaucoup trouver un partenaire pour les emballages de gâteaux et de petits pains. Ils sont souvent emballés individuellement et nous savons parfaitement les recycler. Même chose pour les tubes de colle, les paquets de chips et de gâteaux apéritifs, les produits cosmétiques… Pour résumé tout ce qui n’est pas recyclable actuellement nous intéresse et nous n’avons pour l’instant pas trouvé un seul type de déchet qui résiste à notre équipe de R&D !

 

Plus d’infos sur le site de Terra Cycle

 

 

Propos recueillis par Morgane Burguiere

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement