Envoyer à un ami

Arnaud Brulaire, responsable développement durable Picard Surgelés

Date de l'interview :
11 / 08 / 2011
Commentaires :
0
Note :
Note : 3/5
Arnaud Brulaire
Agrandir l’image

A l’instar de 168 entreprises, Picard Surgelés a été sélectionnée pour participer à l’expérimentation nationale de l’étiquetage environnemental lancée par le ministère de l’Ecologie. Arnaud Brulaire, responsable développement durable, nous expose les méthodes et enjeux liés à un exercice destiné à modifier les comportements des consommateurs, ainsi que la stratégie responsable initiée par sa société…


DeveloppementDurable.com : Picard fait partie des entreprises qui ont décidé de participer à l’expérimentation de l’étiquetage environnemental. Pourquoi ce choix ?

Arnaud Brulaire : Ce test est dans la lignée de ce que Picard avait initié début 2010, à savoir des analyses de cycle de vie sur plusieurs produits. Démarche qui s’inscrivait elle-même dans un projet d’éco-conception de nos produits et de nos emballages. Aussi, nous nous sommes dit que de participer à l’affichage environnemental était une bonne opportunité puisque nous avions déjà collecté nombre d’informations auprès de certains de nos fournisseurs.

DD.com : Pour quel type d’affichage avez-vous opté ?

A. B. : Nous avons choisi deux formats : le premier est en magasin, non pas sur les produits mais au-dessus des congélateurs, à côté du pancartage prix. Le second est sur le site Internet de Picard (www.picard.fr).
Pour l’affichage en magasin, il s’agit d’un curseur qui va du vert au violet : une échelle qui symbolise l’impact des produits sur l’environnement, des plus « écolos » aux plus « polluants ». Et sur Internet, le client peut obtenir les détails.

DD.com : Quelles informations contient cet affichage ?

A. B. : Le ministère de l’Ecologie a imposé trois indicateurs. Nous avons sélectionné l’empreinte carbone, qui était obligatoire, l’impact sur la biodiversité, et la pollution aquatique. Puis nous avons opté pour une réunion de ces indicateurs dans une note globale : un curseur positionné sur une couleur. Pourquoi ce choix ? Parce que nous nous sommes rendus compte, après avoir réalisé une étude auprès de nos clients au mois de mai, que trop d’informations les perdaient. Nous avons donc décidé d’être pédagogiques, de simplifier l’affichage tout en restant scientifiques et en se basant sur des résultats fiables, afin de ne pas aller à l’encontre de l’objectif visé.
Et comme indiqué précédemment, le site Web donne les détails des trois indicateurs, ainsi que la méthode employée.

DD.com : Quel est pour vous le défi de cette expérimentation ?

A. B. : Je pense qu’il y a trois défis : le premier concerne la faisabilité technique. Il faut en effet disposer d’une base de données suffisamment riche et fiable pour couvrir tous les cas de figure, et d’une méthodologie capable de tenir compte de cette grande diversité d’informations. Cela demande un grand travail d’harmonisation, actuellement réalisé par la plateforme de travail Ademe-AFNOR missionnée par le ministère de l’écologie.
Le second défi touche à l’organisation : il faut voir, au terme de l’expérimentation, si les autorités mettront à disposition des entreprises un outil simplifié type bilan carbone de l’Ademe, ou si elles demanderont plutôt que chaque société utilise son propre outil. Notons que cette deuxième hypothèse impliquera des frais, et posera la question de la fiabilité de l’évaluation.
Enfin, troisième défi : l’affichage environnemental sera-t-il bien compris par le client ? Et aura-t-il une véritable incidence sur son acte d’achat ? Je pense que cela prendra un peu de temps mais qu’on y viendra, comme cela a été le cas pour l’étiquette énergie dans l’électroménager (ex : réfrigérateurs de classe A, A+…).

DD.com : Les produits surgelés n’impliquent-ils pas des impacts environnementaux importants inhérents à la chaîne du froid ?

A. B. : Certes, il existe un impact lié à la chaîne du froid puisqu’il y a une consommation énergétique plus importante que pour la filière des produits frais. Mais si l’on regarde l’ensemble du cycle de vie, on s’aperçoit que la part liée à la chaîne du froid est relativement faible. Autre constat : le taux de perte des produits surgelés est bien plus faible que celui du frais. Pour un kilo de produits fabriqués, il y a en effet environ un kilo de produits consommés (taux de perte inférieur à 0,5 %). Avec le frais, le taux de perte est en revanche de 20 à 30 %. On se rend alors compte de l’intérêt à mener ces études environnementales.

DD.com : Quels sont les autres initiatives durables de Picard ?

A. B. : Nous avons cinq grands axes de travail en matière de développement durable. Le premier : tout ce qui touche aux produits. L’éco-conception en fait bien sûr partie, avec le projet d’affichage environnemental.
Le deuxième axe concerne les sites et les flux : magasins, entrepôts, transports... Nous menons notamment des études sur la consommation énergétique de nos magasins afin de la réduire, et travaillons sur la création de deux boutiques pilotes éco-conçues. La livraison est prévue pour mi-2012. Cet axe comprend par ailleurs le bilan carbone de l’entreprise sur l’année 2009, et le plan de réduction CO2 qui sera validé à la fin de l’année ou début 2012.
Le troisième axe s’attache aux ressources humaines : diversité, emploi des personnes handicapées et des séniors, gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences…
Le quatrième axe, intitulé « Culture et management du développement durable », repose sur deux missions. La première : lister l’ensemble des éco-gestes permettant de réduire l’impact environnemental des collaborateurs. Et la seconde : définir une politique d’achats durables pour chaque métier (ex : achat d’ordinateurs et d’imprimantes économes en énergie, de papier issu de forêts gérées durablement selon le label FSC…)
Enfin, le cinquième axe touche à la communication : comment réduire l’impact des supports (catalogues, courriers, affiches…) ? Et comment communiquer sur notre plan d’action ? Ce volet nous aidera d’ailleurs à publier notre rapport développement durable 2010-2011 d’ici la fin de l’année.

Propos recueillis par Yann Cohignac

Pour en savoir plus :
Site de Picard Surgelés

  • Partager :

haut de page

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement