Insolite

Publiée le :
15/04/2010
Envoyer à un ami

Les viticulteurs préfèrent les hormones sexuelles aux pesticides

Les viticulteurs préfèrent les hormones sexuelles aux pesticides
« Par cette méthode naturelle, on limite de près de 70 % la population des papillons, soit autant qu'avec un traitement phytosanitaire classique » (Pierre Larmandier, SGV)Crédit photo : © PHB.cz - Fotolia.com
Hélène Toutchkov
article précédent Toulouse produit de l’électricité grâce à ses trottoirs
L’arbre-cathédrale d’Horace Burgessarticle suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement