Insolite

Publié le :
23/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Prometheus : quand les ONG sont notées par les entreprises

Prometheus : quand les ONG sont notées par les entreprises
Agrandir l’image
www.fondation-prometheus.org
« Recevoir des leçons de transparence de la part d'entreprises elles-mêmes peu transparentes est étrange. Se voir attribuer une mauvaise note au terme d’une enquête assez légère est surprenant. Asséner des contre vérités est inacceptable. Oublier la paupérisation du mouvement associatif et l’absence de reconnaissance des milliers d’heures de travail gratuit et dévoué des bénévoles est révoltant ! »

Pour la deuxième année consécutive, la fondation Prometheus, qui regroupe de grandes entreprises, a publié son Baromètre de transparence des ONG. Ce dernier juge de la capacité des associations à communiquer sur leur financement et leur gouvernance. Une sorte de « contre-contre-pouvoir », en somme. Le Réseau Action Climat obtient une bonne note. En revanche, France Nature Environnement ou Objectif 21 ont le bonnet d’âne.

« Acteurs nouveaux et légitimes de la mondialisation, les ONG peuvent-elles et doivent-t-elles se passer d’un regard critique sur elles-mêmes ? Les causes défendues, aussi nobles soient-elles, les exonèrent-elles d’un devoir de transparence minimal vis-à-vis de l’opinion publique ? Que sont réellement ces structures ? Comment sont-elles financées ? Comment sont-elles gouvernées ? Les ONG qui exigent, à juste titre, une transparence accrue de la part des entreprises ou des Etats peuvent-elles aujourd’hui s'exonérer d'un exercice qu’elles imposent aux autres ? ». Voici les motivations qui poussent Prometheus à réaliser un Baromètre de transparence des ONG.

Dans le fonds, la démarche n’est pas mauvaise. Le secteur associatif gère en effet dans l’Hexagone près de 60 milliards d’euros (3,5 % du PIB). Les ONG, qui acquièrent un pouvoir médiatique chaque jour plus important, participent de façon active au processus de décision publique. Elles ont un poids indiscutable sur les orientations de la Commission européenne et des organisations internationales. Et en France, 24 associations écologistes ont participé aux six groupes de travail du Grenelle de l’environnement.

« Au regard de cette montée en puissance », Prometheus entend ainsi constituer avec son baromètre un « plaidoyer » pour la création, à l’échelle nationale et européenne, d’un label « société civile » qui déterminerait l’octroi de subventions françaises ou communautaires aux ONG. 90 d’entre elles ont donc été notées sur leur transparence de financement et de gouvernance. Et pour les associations de protection de l’environnement, le jugement est sévère : le secteur serait « mal structuré » et « faiblement normalisé ». France Nature Environnement se voit ainsi attribué 1/10. C’est tout de même mieux qu’en 2008, où FNE avait reçu un zéro pointé.

Un baromètre critiquable

Cela dit, que peut-on penser de ce classement ? Tout d’abord, en matière d’environnement, la fondation n’est peut-être pas la mieux placée pour juger les ONG : Créée en 2005 et présidée par Bernard Carayon, député UMP du Tarn (vice-président : Jean-Michel Boucheron, député PS d’Ille-et-Vilaine), son conseil d’administration est en effet composé de grandes entreprises telles qu’Areva, Dassault Aviation, EADS ou encore Sanofi Aventis. Des sociétés qui n’ont pas franchement fait de l’écologie leur priorité. En 2008, les notations avaient déjà été critiquées pour ce motif, les ONG parlant de « partialité ».

Ensuite, « la méthodologie est loin d’être exemplaire : les détectives de Prometheus se sont contentés de regarder les sites Internet des associations. Conséquence : une association ne disposant pas d’un site Internet performant obtient automatiquement une mauvaise note, même si elle adresse son rapport d’activité et comptable aux pouvoirs publics, à tous ses adhérents et donateurs », note FNE. L’association rappelle également qu’elle est reconnue d’utilité publique, agréée et contrôlée par les pouvoirs publics, et qu’elle a participé au Grenelle, tout comme d’ailleurs Objectif bio, Objectif 21, Fac verte et Ecologie sans frontière (pourtant toutes notées entre 0 et 2/10).

Ainsi, pour Sébastien Genest, président de FNE, « recevoir des leçons de transparence de la part d'entreprises elles-mêmes peu transparentes est étrange. Se voir attribuer une mauvaise note au terme d’une enquête assez légère est surprenant. Asséner des contre vérités est inacceptable. Oublier la paupérisation du mouvement associatif et l’absence de reconnaissance des milliers d’heures de travail gratuit et dévoué des bénévoles est révoltant ! »


Pour consulter le Baromètre 2009 de transparence des ONG

Site de Prometheus


Lire aussi :
- Environnement : la pollution nucléaire en France
- Les Verts dénoncent les publicités « mensongères » d’Areva

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Des sites de rencontres pour les éco-célibataires !
L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement