Environnement

Publié le :
06/02/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

Affrontement en pleine mer : quand des baleiniers nippons foncent sur un bateau d’écologistes

Affrontement en pleine mer : quand des baleiniers nippons foncent sur un bateau d’écologistes
Agrandir l’image
fotolia.com
« « Je ne pouvais pas tourner à tribord sans heurter le Yushin Maru numéro 1. J’ai essayé de reculer mais le mouvement du Yushin Maru numéro 2 a rendu la collision inévitable », explique Paul Waston »

Le communiqué parait tout droit sortie d’un film d’action. La scène se déroule ce matin, en pleine mer, en Antarctique. Une collision volontaire a eu lieu entre le bateau de l’association écologiste Sea Shepherd et le baleinier Yushin Maru numéro 1 et numéro 2 que les protecteurs de baleines accusent de faire preuve d’une agressivité inédite à leur égard.

Retour sur les faits

Alors que les écologistes étaient en train d’empêcher le transfert d’une baleine morte du baleinier Yushin Maru numéro 2, le Yushin Maru numéro 1 a foncé vers la proue de l’association Sea Shepherd. « Je ne pouvais pas tourner à tribord sans heurter le Yushin Maru numéro 1. J’ai essayé de reculer mais le mouvement du Yushin Maru numéro 2 a rendu la collision inévitable », explique Paul Waston, précisant que le rail du harpon du navire souffrait de dégâts majeurs.

Au Japon, c’est sur le Sea Shepherd que l’on rejette la faute et que l’on accuse « d’éco-terrorisme ». Le bateau de l’association, le Steve Irwin a « éperonné l’arrière du Yushin Maru numéro 2 » affirme l’Institut gouvernemental japonais de recherche sur les cétacés. Toshinori Uoya, représentant de l’agence des pêches, a de son côté dénoncé l’action de Sea Sheperd qu’il a jugé « illégale » et « impardonnable ». « C’est un acte très dangereux, notre pays mène des recherches légitimes, dans le cadre de la réglementation de la Commission baleinière internationale » a-t-il ajouté.

Entre préservation de l’environnement et culture japonaise

Une lutte physique qui est le résultat de plusieurs années de lutte entre les écologistes qui veulent protéger les baleines, et les baleiniers qui revendiquent leur droit de pêcher ces géants des mers. Les activistes de Sea Sheperd harcèlent depuis plusieurs années les baleiniers japonais lors de leur campagne annuelle, mais jamais les pêcheurs ne leur avaient jusque là témoigné autant d’agressivité. En début de semaine déjà, l’association avait averti d’un premier incident en mer. Les baleiniers avaient blessé 2 des militants avec un jet d’eau à haute pression et lancé une bille de métal.

Depuis 1996, un moratoire mis en place par la Commission Baleinière internationale (CBI), interdit la chasse à la baleine mais autorise, selon des quotas précis, la chasse à des fins scientifiques, que dit pratiquer le Japon. Et également autorisé le chasse aborigène, menée par des peuples autochtones (Sibérie, Alaska et Groenland). Mais les japonais tentent sans cesse de revenir sur ce moratoire. « Ils sont visiblement agacés à cause de l’argent qu’ils perdent et on leur a conseillé de tout faire pour nous empêcher de perturber leurs prises » explique Paul Waston.

Le Japon veut continuer à pêcher la baleine

En 1982, une interdiction sur la chasse à la baleine dite commerciale (moratoire) par la majorité (les trois quart) du comité de la CBI. Le Japon, la Norvège, l'URSS et le Pérou y feront objection, mais le Japon retirera son objection en 1985 et acceptera le moratoire en 1987. A partir de cette même année, il s'engage dans un programme de recherche scientifique controversé sur les cétacés en Antarctique prévoyant la capture de 300 rorquals de Minke par an. Depuis l’objectif du Japon est de reprendre la chasse commerciale à la baleine. Etudes scientifiques, droit international et marque de diversité culturelle sont les principaux arguments utilisés par le pays du soleil levant.

Le programme de recherche dans l’antarctique du Japon (JARPA) a débuté au Japon en 1987 afin de collecter les informations nécessaire sur les stocks et biologie des baleines afin de justifier à terme la reprise de la chasse à la baleine. Entre 1987 et 2006, ce sont 182 documents scientifiques qui ont été présentés à la CBI. Se basant sur ces résultats, le Japon a demandé en 2005, la levée du moratoire sur la chasse commerciale à la baleine et exprimer l’intention d’augmenter ces prélèvements pour le bien des recherches scientifiques à 850 baleines par an. Mais l’ambigüité est là : le Japon, se basant sur sur la réglementation de la CBI pour conduire son programme, utilise l’article 8 de la convention afin de mener des recherches en tuant des baleines et affirme que le règlement de l’IRCW exige que la viande de baleine issue de cette chasse soit commercialisée.

La moyenne annuelle d’animaux capturés faible en 1880 s’est élevé à 1500 dès les années 1890 à 10 000 après 1910, puis à 50 000 dans les années 1930 ne cessent d’augmenter.

Pour en savoir plus:

Le site de la Commission Baleinière Internationale (en anglais)
 

pashû dewailly christensen

  Laisser un commentaire

article précédent Biodiversité: les sénateurs votent un plan d’urgence pour les abeilles
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant
aichai, 07 / 02 / 2009 - 13:00
“bha non ils parlent d'animaux capturés..? ca comprend aussi je suppose les sushis:)”
ddkrmn, 06 / 02 / 2009 - 19:05
“À la fin, l'article laisse entendre que le Japon pêcherait plus de 50 000 baleines par an, ce qui est absolument faux.”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement