Environnement

Publié le :
15/06/2011
Envoyer à un ami

Limiter les pollutions à la suie et au smog pour lutter contre le réchauffement climatique

Une nouvelle étude met le doigt sur certains polluants susceptibles d’influencer les changements climatiques à court terme. Il s’agit du carbone noir (la suie), de l’ozone troposphérique (de basse altitude) ou encore du méthane. Une action rapide sur ces derniers permettraient d’atteindre l’objectif de la limitation de la hausse des températures de 2 degrés Celsius tout au long du 21ème siècle. Mais elle aurait aussi des retombées bénéfiques sur la santé humaine et les rendements agricoles.

Limiter les pollutions à la suie et au smog pour lutter contre le réchauffement climatique
Santiago du Chili est une ville très polluée par les rejets urbains et industrielsCrédit photo : © Nataliya Hora - Fotolia.com
Pauline Meyniel
article précédent Le ministère de l’Ecologie lance les Journées de la mer
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement