Environnement

Publiée le :
18/05/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Le 1er atlas géologique complet de l’Arctique révèle les emplacements des gisements de ressources naturelles

Le 1er atlas géologique complet de l’Arctique révèle les emplacements des gisements de ressources naturelles
Agrandir l’image
© kkaplin - Fotolia.com

Grâce à l’atlas géologique de l’Arctique publié par le canada, il est maintenant possible de connaître, de façon précise, les emplacements des gisements gaziers, pétroliers et des minerais précieux de la région. En tout, 1 222 cartes ont été réalisées, dont une partie est disponible sur le net.

Ce travail a été réalisé par la Commission géologique du Canada qui a rassemblé les données recueillies pendant des années par le Canada, la Russie, les Etats-Unis, le Danemark, la Norvège, la Finlande et la Suède : des relevés sous-marins pris par des brise-glaces à l'aide de sonars, des photos aériennes, des études sismiques et des recherches menées par des expéditions à ski ou en traîneau à chien. « Il s'agit du premier atlas complet des régions polaires situées au nord du 60e parallèle », a indiqué Marc St-Onge, de la CGC.

Avec ces cartes, les pays riverains de l’Arctique connaîtront exactement la composition des sous-sols, l'emplacement des plaques tectoniques, des lignes de faille ou encore des volcans sous-marins. « Les cartes classiques des Russes montrent l'âge des roches, alors que la convention nord-américaine est de montrer leur composition, comme par exemple calcaire ou gréseuse », a précisé Marc St-Onge.

Cet atlas devrait également permettre de résoudre des conflits territoriaux qui existent entre les pays voisins de l’Arctique. « L'atlas démontre que la dorsale de Lomonossov, une chaîne de montagnes sous-marine qui passe sous le Pôle Nord et sur laquelle la Russie a planté l'année dernière un drapeau pour y signifier ses revendications territoriales, fait partie du plateau continental nord-américain », affirme M. St-Onge.

Depuis quelques temps, les Etats-Unis, la Russie, le Canada, la Norvège et le Danemark se se sont lancés dans une course pour revendiquer la souveraineté des fonds sous-marins auprès de l'ONU. Des études ont montré que ces fonds pourraient cacher 13% des réserves de pétrole et 30% des réserves de gaz naturel non découvertes de la planète.

A ne pas rater:
-
Militarisation de l’Arctique : la Russie tente de rassurer le monde sur ses intentions
-
La Norvège pour une coopération régionale apaisée dans l'Arctique

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Vente d’animaux sauvages : un marché qui ne connaît pas la crise
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement