Environnement

Publié le :
27/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

La société civile oeuvre pour le développement durable

Les TIC au service du développement durable

Page suivante >>

La société civile oeuvre pour le développement durable
Agrandir l’image
« Une prise de conscience des enjeux environnementaux, sociaux et culturels, auquels devra faire face ce siècle »

Il existe de nombreuses associations dédiées au développement durable, à l’écologie, à l’environnement. Elles œuvrent pour préserver la planète et offrir une vie plus saine à la population. D’autres ont décidé d’agir en se focalisant sur un domaine bien particulier : la communication, les nouvelles technologies, et plus particulièrement Internet.

Contribuer à accélérer la diffusion des idées et des outils novateurs répondant aux enjeux du développement durable : tel est l’objectif que s’est fixé l’Association Communication et Information pour le Développement Durable (ACIDD). Elle cherche également à créer des liens entre les individus et les réseaux, à expérimenter de nouvelles formes de collaboration et de communication et à faciliter la concrétisation de projets de développement durable. « Parallèlement à la démocratisation et à la massification des communications mondiales est née une prise de conscience sans précédent des enjeux environnementaux, sociaux et culturels auxquels devra faire face ce siècle ».

Les TIC, une chance pour l’environnement

Les technologies de l’information et de la communication ont permis de développer et de créer de nouvelles formes d’échanges. Mais quel est l’intérêt en ce qui concerne le développement durable ? L’association explique que leur développement permet une réduction de la consommation énergétique dans les bâtiments et l’apparition de nouveaux modèles économiques. Mais cela contribue aussi à une mobilité plus durable. ACIDD met également en avant l’intérêt en matière d’éducation et de formation.

ACIDD a créé le programme TIC21 en 2005 afin de sensibiliser les acteurs du développement durable, de la société de l’information et des nouvelles technologies à la pertinence d’une collaboration et du rapprochement de leurs problématiques.

L’association est à l’origine du Be Green Film Festival, le premier festival de « pocket film » pour le développement durable. A l’aide d’un téléphone portable, d’un appareil photo ou d’une caméra vidéo, les participants doivent réaliser un film court exposant leur idée sur le respect de l’environnement. Les sujets traités : l’eau, la nature, les déchets, le réchauffement climatique, les transports… L’objectif du festival est de faire évoluer les comportements en utilisant les outils de communication d’aujourd’hui.

Réduire la fracture numérique

L’association e-Développement (AEDEV) a pour objectif d'encourager l'usage des technologies de l'information et de la communication dans les pays du Sud et de les mettre au service du développement durable. « La mondialisation de l’économie tend à marginaliser les pays du Sud. Au fossé économique vient s’ajouter la fracture numérique entre les pays du Nord et ceux du Sud. Ainsi, l’Afrique, avec ses 770 millions d’habitants, ne représentait que 0,4 % des internautes en 2001 ».

Pour cette association, les technologies de l’information représentent « une chance pour les populations d’acquérir l’information et la connaissance et de participer aux processus de décision ». Le développement de ces technologies représente encore un investissement important pour certains pays. Afin de les aider, AEDEV crée gratuitement le site Internet des structures à but non lucratif. Ainsi elles peuvent présenter leurs activités, leurs projets, communiquer avec le monde entier, ou encore faire appel à des donateurs ou nouer des partenariats. Et ce n’est pas tout : l’association prend en charge le coût de développement et de maintenance des sites Internet ainsi que leur référencement. AEDEV s’est également fixée pour mission de mettre en relation les acteurs de développement des pays du Nord et du Sud. Que ce soit les associations, les écoles, les collectivités locales, les hôpitaux ou encore les ONG.

Lire aussi :
- www.education-developpement-durable.fr : pour enseigner et apprendre le développement durable
- TIC : les recommandations françaises pour réduire leur impact écologique
- M Ta Terre : l’environnement expliqué aux 12 – 18 ans
- Le gouvernement ouvre le chantier des IT

la redaction

  Laisser un commentaire

page suivante >>
Que font les étudiants pour le développement durable ?

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement