Environnement

Publié le :
25/03/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Une journée pour enrayer l'extinction des abeilles

Une journée pour enrayer l'extinction des abeilles
Agrandir l’image
© Irochka - Fotolia.com
« malgré l’interdiction de certains pesticides incriminés, la surmortalité n’a pas cessé »

Aujourd'hui (jeudi 26 mars) ont lieu les troisièmes Assises nationales du Réseau Biodiversité pour les Abeilles au Jardin d’Acclimatation, à Paris. Dans un contexte de crise apicole sévère, les experts tenteront de comprendre, d’analyser et de résoudre le problème de la surmortalité chez les abeilles.

Danger ! La production de miel diminue. Une tonne de moins chaque année. Une cause : la surmortalité des butineuses. Or, leur disparition massive entraînerait une cascade d’impacts néfastes pour notre environnement. Les scientifiques, les apiculteurs, les agriculteurs s’affolent. Aujourd'hui, ces Assises nationales du Réseau Biodiversité pour les Abeilles tenteront de trouver une issue à la crise.

De multiples facteurs de surmortalité

Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles regroupe des apiculteurs, des agriculteurs et des organisations professionnelles mus par une volonté commune de conjuguer production agricole de qualité et respect de l’environnement. Alerté par ce phénomène de surmortalité, ce collège de professionnels a refusé de se laisser berner par la théorie, largement privilégiée, de l’intoxication par des insecticides. Loin d’invalider cette théorie, les membres du Réseau Biodiversité pour les Abeilles et l’AFSSA penchent plutôt pour une addition de facteurs en corrélation les uns avec les autres. Rappelons que malgré l’interdiction de certains pesticides incriminés, la surmortalité n’a pas cessé. Réfutant la généralisation d’un facteur au détriment d’un autre, ils préfèrent parler de causes multifactorielles.

Intoxications, émergence de parasites, négligence de certains apiculteurs, mauvaise préparation de l’hivernage, climat défavorable, pollution…les causes sont nombreuses. Mais majoritairement liées à l’alimentation des abeilles. Peinant à constituer des réserves suffisantes de nourriture pour l’hiver, elles n’y survivent pas. Or, qui dit baisse continue des populations dit baisse de la pollinisation. 80 % des espèces végétales ne pouvant se passer des abeilles pour être fécondées, c’est toute la biodiversité qui en souffre. Bernard Vaissière, spécialiste de la pollinisation à l’Institut national de la Recherche Agronomique (INRA), rappelle la dépendance de l’agriculture aux abeilles et prévient des bouleversements alimentaires qui résulteraient de leur disparition. Sans abeilles, pas de fécondation des fleurs et donc pas de fruits ! Récemment, un groupe de chercheurs internationaux a même conclu que 35 % de la production mondiale de nourriture serait lié aux pollinisateurs.

Solution : la jachère apicole

Pour tenter de freiner ce déclin de la population butineuse, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles a trouvé une parade : la jachère apicole. En assurant un approvisionnement plus régulier en pollen de bonne qualité, elle participe au renforcement des populations d’insectes butineurs. Et de ce fait, s’inscrit véritablement dans une démarche d’agriculture « durable ». Ne profitant pas aux seules abeilles, la jachère apicole a un intérêt tout particulier pour de nombreux insectes consommateurs de pollen mais également pour certaines espèces d’oiseaux ou de gibiers (nidification, nourriture…).

Devant l’ampleur de la situation, Jacques Remiller, le député maire de Vienne et président du groupe d’études sur les fruits et légumes de l’Assemblée Nationale, a demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la surmortalité des abeilles. L’affaire est urgente. Comme le disait Albert Einstein, « si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre »
 

Pour en savoir plus, consultez le site du syndicat des producteurs de miel, du Réseau Biodiversité pour les Abeilles et de l'AFSSA

Lire aussi :
- Biodiversité: les sénateurs votent un plan d’urgence pour les abeilles
- Abeilles : chronique d’une extinction
- Environnement : l’inquiétante extinction des espèces

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Pollution de la Loire : le groupe pétrolier Total mis en examen
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant
cielnature, 27 / 03 / 2009 - 14:45
“On nous mène en bateau avec la disparition des abeilles exactement comme on se moque de nous avec la météo capricieuse et la représentation du soleil !!! Le GIEC et la DGAC, Météofrance et les politiques savent très bien comment disparaissent les abeilles mais tentent tout pour reculer l'échéance du jour où le grand nombre acceptera de comprendre. http://www.eauseccours.com/article-29075254.html”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement