Environnement

Publiée le :
25/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Ecosystème : la forêt de Fontblanche convertie en laboratoire par des chercheurs

Ecosystème : la forêt de Fontblanche convertie en laboratoire par des chercheurs
Agrandir l’image
© Carolin Gustavsson - Fotolia.com

La forêt départementale de Fontblanche, dans les Bouches du Rhône, est devenue un véritable laboratoire pour des chercheurs du CNRS, de l'Inra, et du Cemagref. Sur ce site de mesures de l'écosystème forestier méditerranéen, de 850 hectares, sont effectués de nombreux prélèvements, « pour donner une cartographie hyperfine de la réaction du peuplement -végétation et sols notamment- aux différents stress », explique Roland Huc, chercheur à l'Inra. Les analyses réalisées sur le domaine de Fontblanche doivent permettre de donner une dimension méditerranéenne au programme de recherche lancé au niveau national.

« Il nous fallait un site original, et qui répondait à des conditions spéciales, comme une surface plane qui nous permette de mesurer tout ce qui vient au vent », précise Roland Huc. « Ce qui fait l'originalité de ce système c'est que nous pouvons directement évaluer le bilan carbone, et ainsi mesurer l'impact du réchauffement climatique ». Le conseil général des Bouches-du-Rhône a fait construire une tour de 20 m équipée de multiples capteurs, au cœur de la forêt. Ces appareils permettent d’établir plusieurs bilans (carbone, eau et énergie) de l’écosystème et de dresser une cartographie très précise des espèces végétales présentes sur le massif. « Tout est noté, relié, et centralisé sur un ordinateur, puis le laboratoire récupère les données », a indiqué Michel Bourrelly, directeur adjoint environnement au conseil général

Ces études, qui ont reçu soutien de l’Europe et de plusieurs collectivités territoriales, vont permettre mesurer l’évolution de la biodiversité méditerranéenne par rapport au réchauffement climatique et la réaction des végétaux exposés à différents « stress » tels que des écarts pluviométriques importants, des vents violents ou encore un assèchement des sols. « Nous allons essayer de voir comment vont croître les arbres, quelle production de bois vont-ils donner, ou encore la réaction des végétaux à différents stress, comme les précipitations».

Site du CNRS
Site de l'Inra
Site du Cemagref

Lire aussi:
-
Les forêts plantées créatrices de millions d’emplois verts dans le monde
-
Réchauffement climatique : Les forêts africaines absorbent plus de CO2

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Environnement : des entreprises au secours des espèces menacées
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement