Environnement

Publié le :
18/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Climat : la survie de l’ours polaire menacée par les changements climatiques

Climat : la survie de l’ours polaire menacée par les changements climatiques
Agrandir l’image
© pleyb - Fotolia.com
« il faut lancer un avertissement retentissant avant Copenhague: la situation dans l'Arctique, telle que symbolisée par l'ours polaire, est très grave »

Pendant trois jours, les représentants des pays où vit l’ours polaire se sont réunis dans le Nord de la Norvège afin de trouver des solutions pour le protéger face au réchauffement climatique qui menace sa survie.

C’est à Tromsoe, en Norvège que les États-Unis, la Russie, le Canada, la Norvège et le Groenland (Danemark) se sont réunis pour discuter de l’avenir de l’ours polaire qui est particulièrement menacé par les changements climatiques. Le 12 mars dernier, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a appelé les pays abritant cette espèce animale à se montrer exemplaires dans la lutte contre le changement climatique, principale menace pesant sur l'animal emblématique de l'Arctique.

Pas de banquise, pas d’ours

L’avenir de l’ours polaire n’est pas des plus optimistes. Selon des estimations de l'Institut d'études géologiques américain (USGS) et de l'Union internationale pour la conservation de la nature, les deux tiers des 20 à 25 000 ours polaires vivant aujourd'hui risquent de disparaître du fait du réchauffement planétaire d'ici 50 ans. « Pas de banquise, ça veut dire pas d'ours polaires. C'est aussi simple que cela », explique Geoff York, spécialiste des ours polaires de WWF. Des études montrent que les glaces marines pourraient fondre en totalité pendant l’été dans l’Arctique à partir de 2020. L’ours polaire a besoin de la banquise, sur laquelle il chasse le phoque, pour survivre.

La banquise est donc indispensable à la préservation de l’espèce. L’ours polaire y chasse le phoque, ce qui lui permet de stocker les graisses dont il a besoin pour tenir l’hiver. Lorsqu’ils sortent de l’hibernation, certains se font surprendre par le recul prématuré des glaces. Ils ont alors le choix entre faire traverser la banquise à leurs petits. Mais les distances sont bien souvent trop importantes. Ou rester sur place et manquer de nourriture. Les ours polaires seraient aujourd'hui 15% plus légers qu'il y a 20 ans. Et le problème est le même à l’automne.

Une introduction à Copenhague

A neuf mois de la conférence de Copenhague, les représentants des cinq pays où vit l’animal doivent faire le point sur un Accord pour la conservation de l'ours blanc qui date de 1973. Ce texte visait surtout à limiter la chasse. « Cette menace est maintenant réduite de façon spectaculaire », a affirmé le ministre norvégien de l'Environnement, Erik Solheim. « Il ne s'agit pas de débattre ici d'une réduction de 25 ou 30% des émissions de gaz à effet de serre mais il faut lancer un avertissement retentissant avant Copenhague: la situation dans l'Arctique, telle que symbolisée par l'ours polaire, est très grave », a précisé M. Solheim. En décembre 2009, la communauté internationale tentera de trouver un accord sur les émissions de gaz à effet de serre.

L’élection de Barack Obama a permis au monde entier de retrouver un peu d’espoir quant à l’avenir de la planète. Après des années d’administration Bush, les États-Unis ont d’ores et déjà envoyé des signaux positifs sur les questions liées au climat. « Certains de ces pays sont aussi très importants dans la politique internationale sur le changement climatique », d’après Rasmus Hansson, secrétaire général de WWF Norvège. Un changement que beaucoup espèrent ressentir à Tromsoe. « Aux Etats-Unis, Barack Obama a envoyé des signaux complètement différents de ceux de l'administration précédente sur le climat », précise M. Hansson.

Des divergences d’opinion

Parmi les pays présents à Tromsoe, certains ne semblent pas avoir pris conscience de l’urgence de la situation. « Les autorités canadiennes veulent faire mine qu'il est possible de traiter de l'ours polaire sans tenir compte des changements climatiques, ce qui est difficilement défendable », a annoncé Rasmus Hansson. « Quand au Groenland, ils interprètent la présence d'observateurs comme une ingérence inacceptable dans la gestion de la chasse à l'ours, une tradition pour eux », a-t-il précisé. Si la Norvège espère que des décisions seront prises au cours de cette réunion, les chefs des délégations du Canada et du Groenland ont expliqué que pour eux il s’agissait d’un simple échange d’informations. Ils souhaitent que la conférence de Tromsoe reste à un « niveau technique ».

Site de WWF

Lire aussi:
-
Réchauffement climatique : l’ours polaire particulièrement menacé selon WWF
-
Tout savoir sur le réchauffement climatique
-
Environnement : l’inquiétante extinction des espèces
-
Les changements climatiques, une véritable menace pour les lézards tropicaux
 

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Une journée de recherche sur le développement durable à la Rochelle
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement