Environnement

Publiée le :
03/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Les moussons retardées par le réchauffement climatique

Les moussons retardées par le réchauffement climatique
Agrandir l’image

Une étude américaine, publiée par le journal Geophysical Research Letters, a montré que le réchauffement climatique pourrait retarder le début de la mousson d'été de cinq à 15 jours au cours du siècle prochain. Elle prévoit également une réduction importante des précipitations sur la majeure partie de l'Asie du sud. Avec les températures qui augmentent, la circulation des moussons devrait se déplacer vers l'est. Il en résulterait des pluies plus importantes sur l'océan Indien, la Birmanie et le Bangladesh. En revanche, les précipitations devraient se faire plus rares au Pakistan, en Inde et au Népal.

Les estimations ne sont pas des plus optimistes. « La production agricole, les disponibilités en eau et la production hydroélectrique pourraient être grandement affectées par un retard du début des moussons et une réduction des surfaces arrosées », prévient un des auteurs de cette étude, Noah Diffenbaugh, du centre de recherche sur le climat de l'université Purdue. « Près de la moitié de la population mondiale vit dans des zones affectées par ces moussons, et même une légère déviation du parcours normal des moussons peut avoir un impact énorme ».

« Le changement climatique affectant le régime des moussons pourrait aussi conduire à une chaleur extrême », explique Moetasim Ashfaq, principal auteur de l'étude. Il a utilisé une modélisation à haute résolution pour étudier la manière dont le changement climatique risquait de modifier la topographie complexe de l'Asie du sud. Il a donc recréé les épisodes de mousson de ces dernières années. Ses travaux lui ont permis de montrer que la hausse des températures renforçait certains aspects de la circulation des moussons de manière générale. « Même dans un système de mousson intense, si la circulation change suffisamment pour modifier le lieu et la date des précipitations, cela peut avoir un impact qu'on ne réussit pas à mesurer dans les évaluations à grande échelle ».

Lire aussi :
-
Tout savoir sur le réchauffement climatique
- Réchauffement climatique : Les forêts africaines absorbent plus de CO2

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Le Collège de France lance sa chaire dédiée au développement durable
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement