Environnement

Publié le :
20/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Environnement : la pollution nucléaire en France

Les principaux sites radioactifs de France

Page suivante >>

Environnement : la pollution nucléaire en France
Agrandir l’image
fotolia.com
« En 2007, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a dénombré 842 incidents dans les centrales françaises »

Le 26 avril 1986, à la centrale nucléaire Lénine, en Ukraine, un accident conduit à la fusion du cœur d’un réacteur. La radioactivité s’échappe dans l’environnement et les victimes des radiations sont légion. C’est la catastrophe de Tchernobyl. Un tel événement, du à la gestion plus qu’hasardeuse de l’installation, est difficilement imaginable en France (il est le seul accident classé niveau 7 sur l’échelle internationale des événements nucléaires – IREN, donc le plus grave accident nucléaire jamais répertorié). Il ne faut pourtant pas oublié qu’il reste théoriquement possible. La preuve : en 2007, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a dénombré 842 incidents ! Vous ne le saviez pas ? Vous allez être alors encore plus surpris de constater que notre pays est parsemé de sites dangereux…

LES MINES D’URANIUM LES PLUS CONTAMINEES :

- Jouac (Haute-Vienne) : la dernière mine d’uranium de France et son usine de traitement ont fermé en 2001. Le site, où 2 millions de tonnes de résidus ont été stocké, est hautement radioactif.

- Bessines (Deux-Sèvres) : une ancienne mine d’uranium, fermée en 1993, stocke encore 20 millions de tonnes de résidus.

- Gueugnon (Saône-et-Loire) : 200 000 tonnes d’uranium hautement radioactif sont stockées dans une ancienne mine. Des remblais dangereux ont même contaminé le stade de foot de la commune.

- Saint-Priest-La-Prugne (Loire) : Une ancienne mine d’uranium conserve 1,3 million de tonnes de résidus et les remblais disséminés aux alentours sont actifs dans un rayon de 20 km.

- L’Ecarpière (Loire-Atlantique) : l’ancienne mine d’uranium contient 11,2 millions de tonnes de résidus qui émettent 85 fois la radioactivité normale.

- Lodève (Hérault) : Désertée en 1997, la mine renferme 5,4 millions de tonnes de résidus.

DECHARGES RADIOACTIVES :

- Bailleau-Arme-Nonville (Eure-et-Loir) : une ancienne décharge polluée par des boues radioactives contient du cobalt (élément chimique toxique) et du plutonium.

- Menneville (Pas-de-Calais) : une décharge fermée en 1994 contient 7200 tonnes de résidus chimiques contenant de l’uranium.

- Vif (Isère) : une décharge est contaminée à l’uranium et au thorium à la suite du stockage de milliers de tonnes de déchets zircons.

- Freney (Savoie) : l’ancienne décharge des Teppes, recouverte en partie par une autoroute, renferme des déchets d’uranium, de thorium et de béryllium.

- Solérieux (Drôme) : la décharge est polluée par les fluorines.

- Monteux (Vaucluse) : cette vieille décharge stocke 51 000 tonnes de silicate de soude hautement radioactif.

AUTRES :

- Ile-de-France : D’anciens sites de production de radium ont laissé des résidus à l’Ile-Saint-Denis, Colombes, Aubervilliers, Nogent-sur-Marne, Gif-sur-Yvette et Arcueil. Des traces de thorium ont également été découvertes au port de Clichy et près de la vieille usine Le Bouchet d’Itteville (Essone). Et dans le 91, encore, une contamination des eaux souterraines au tritium est régulièrement observée à Saclay.

- Salives (Côte-d’or) : les nappes phréatiques sont contaminées au tritium. L’usine du CEA de Valduc, qui fabrique des armes nucléaires, est autorisée à en rejeter dans l’atmosphère.

- La Hague (Manche) : les eaux souterraines révèlent notamment une activité volumique de tritium très élevée. La centrale rejette par ailleurs des déchets radioactifs sous forme liquide en mer. Les courants peuvent les transporter jusqu’au Danemark.

- Brennilis (Finistère) : une ancienne centrale nucléaire fermée en 1985 et en cours de démantèlement a pollué les sols, la nappe phréatique et un étang.

- Tricastin (Rhône) : l’année dernière, sur le site de la Comurhex, l’IRSN a pointé du doigt la présence de « futs non étanches renfermant des résidus chlorés uranifères et autres produits radioactifs sur une aire bétonnée couverte non étanche ». La nappe phréatique y est par ailleurs particulièrement polluée : elle présente notamment une concentration en uranium nettement supérieure aux recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Tricastin est un site industriel qui regroupe des installations du cycle du combustible nucléaire et une centrale.

- Marcoule (Gard) : les nappes phréatiques y sont radioactives.

- Loos-Lès-Lille (Nord) : 170 000 tonnes de boues chimiques ont été déversées dans la lagune Vernay. Elles contiennent du thorium et de l’uranium.

- La Rochelle (Charente-Maritime) : Le remblai utilisé au port de La Pallice contient du thorium et de l’uranium.

- Narbonne (Aude) : l’usine d’uranium de la Comurhex a épandu 500 tonnes de résidus dans les bassins de décantation de Malvesi.

- Pargny-sur-Saulx (Marne) : l’usine d’Orflam a exploité du cérium et du thorium jusqu’en 1970. Aujourd’hui, le village accuse un nombre de cancers anormalement élevé.

- Ganagobie (Alpes-de-Haute-Provence) : une usine chimique qui utilisait des produits radioactifs comme le tritium ou le carbone 14 a été fermée en 1996 par arrêté préfectoral. Les bâtiments contaminés sont placés sous la responsabilité de la mairie.

- Massif central : des quantités d’uranium dépassant les recommandations de l’OMS sont enregistrées dans les nappes phréatiques. Mais cette fois, il s’agit d’une présence naturelle.


Pour tout savoir sur l’activité nucléaire française :

- Les sites nucléaires de France et les matières concernées

- Le fonctionnement de l’énergie nucléaire et ses dangers (site anti-nucléaire)

- La production d’électricité d’origine nucléaire en France (site d’EDF)


Lire aussi notre fiche des acteurs du nucléaire français

la redaction

  Laisser un commentaire

page suivante >>
Le cas des mines d’uranium

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement