Environnement

Publié le :
16/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Changement climatique : les biocarburants accéléreraient la déforestation

Changement climatique : les biocarburants accéléreraient la déforestation
Agrandir l’image
fotolia.com
« Il y a une inquiétude croissante que l’augmentation de la production de biocarburants puisse accroître les émissions nettes de CO2 plutôt que de les réduire »

C’est un comble, mais les biocarburants, présentés comme un moyen révolutionnaire et efficace pour combattre le réchauffement climatique, pourraient en fait provoquer l’effet inverse. Raison : leur développement participe de plus en plus à la déforestation. Or les forêts tropicales sont un piège à CO2 irremplaçable.

« Des progrès importants avaient été faits contre la déforestation mais ce que nous voyons désormais avec ce boom des biocarburants, c’est une menace grandissante pour la forêt tropicale. Il y a une inquiétude croissante que l’augmentation de la production de biocarburants puisse accroître les émissions nettes de CO2 plutôt que de les réduire », a exposé le 14 février Holly Gibbs, scientifique de l’Université Stanford (Californie), à l’occasion de la conférence annuelle de l’American Association For the Advancement of Science (Chicago, Illinois).

Les forêts tropicales stockent en effet plus de 340 milliards de tonnes de CO2 chaque année, ce qui correspond à plus de 40 ans d’émissions globales. Se priver d’un tel puits à carbone est donc exclu pour lutter contre le changement climatique. L’étude de la chercheuse américaine révèle ainsi une incohérence totale dans la politique environnementale mondiale.

Une production d’agro-carburants qui augmente

Les faits sont parlants : entre 2000 et 2007, la fabrication d’éthanol a été multipliée par quatre, et celle de biodiesel, par dix. De nouvelles cultures, donc, qui ont inéluctablement besoin de nouvelles terres. Or Holly Gibbs a prouvé à l’aide d’images satellites que la moitié des surfaces utilisées à ces fins est issu du défrichement de zone de forêt tropicale intacte. « C’est une préoccupation majeure pour l’environnement de la planète », a-t-elle précisé.

La superficie des terres dédiées à la culture du soja ont ainsi augmenté de près de 15 % par an depuis 1990 au Brésil, et la production de palmier à huile a triplé depuis les années 90 (et doublé entre 2000 et aujourd’hui). Une hausse que les experts n’attribuent pas seulement à la demande alimentaire croissante, mais également à la consommation galopante de biocarburants.

La politique énergétique américaine remise en question

L’ancien président des Etats-Unis George W. Bush, qui n’a pas franchement brillé en matière de sauvegarde de l’environnement, avait tout de même entrepris une mesure pour lutter contre le réchauffement planétaire : atteindre une production annuelle de 57 millions de litres de biocarburants d’ici 2020 grâce au maïs.

Une activité agricole qui a poussé les exploitants américains à produire de plus en plus de cette céréale, au détriment du soja, selon Michael Coe, chercheur du Woods Hole Research Center (Massachusetts). Résultat : les Etats-Unis doivent importer du soja du Brésil, qui pratique la déforestation pour répondre à la demande. Conclusion : l’initiative de Bush n’a rien d’écologique. Au contraire.

Après avoir été accusés d’affamer la population mondiale, voilà que les biocarburants sont dénoncés pour leur rôle néfaste dans le changement climatique. Ont-ils donc de l’avenir ? « Oui », ont répondu les scientifiques présents à l’AAAS, à condition que les cultures se fassent sur des terres agricoles appauvries laissées en jachère. Dans ce cas, l’impact sur l’environnement est positif…


Pour en savoir plus : Site de l’AAAS (en anglais)


Lire aussi :
- Déforestation tropicale : les chiffres, sans langue de bois (1er partie)
- Déforestation tropicale : les chiffres, sans langue de bois (2ème partie)
- Brésil : une mesure sur le reboisement de l'Amazonie vivement critiquée par les écologistes
- L'industrie papetière et l'environnement (dossier)
- Quand les hackers participent à la déforestation
- Conférence de Poznan : des mises en garde sur l'avenir des forêts
- L’Union européenne se mobilise contre la déforestation

- Biocarburant : l’E10 à la pompe dès le mois d’avril
- Energie : les microalgues, biocarburants de 3ème génération ?
- DOSSIER : Petit tour des énergies renouvelables (Chapitre biomasse)
- La Banque mondiale s’interroge sur les biocarburants

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Une Université canadienne récompensée pour son engagement environnemental
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement