Politique

Publié le :
09/02/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Brésil: une mesure sur le reboisement de l'Amazonie vivement critiquée par les écologistes

Brésil: une mesure sur le reboisement de l'Amazonie vivement critiquée par les écologistes
Agrandir l’image
fotolia.com
« « Si l’on considère le rôle de la forêt amazonienne dans le changement climatique, n’importe qu’elle réduction de la surface préservée, même si elle se justifie, représente un recul en arrière » a déploré auprès de l’AFP Paulo Moutinho »

Aujourd’hui contraints de laisser intactes 80 % de la forêt dans leurs propriétés, le gouvernement brésilien devrait autoriser les propriétaires ruraux de l’Etat amazonien du Para (nord du Brésil) à rabaisser le taux à 50 %. Alors que la déforestation représente 75 % de ses émissions, le Brésil est considéré comme le quatrième émetteur de gaz à effet de serre. Compte-tenu de la situation écologique de l’Amazonie, la mesure est vivement critiquée par les écologistes.

« Une amnistie à ceux qui ont déboisé »

C’est sur un vaste territoire de 11.667 km2 qu’a lieu la polémique. Alors que les producteurs doivent laisser intacte 80 % de la forêt dans leurs propriétés, le code forestier brésilien prévoit en réalité qu’il soit rabaissé à 50 % dans les zones déjà dégradées. Le gouvernement souhaite appliquer la deuxième partie du code forestier à l’ensemble des propriétés situées aux abords de la route BR-163, qui traverse les Etats du Mato Grosso et du Para en pleine forêt amazonienne alors que l’Etat du Para détient déjà le triste record en termes de déforestation amazonienne.

« Cette mesure est une amnistie, un pardon à ceux qui ont déboisé », a expliqué Sergio Leitao, un responsable de l’ONG Greenpeace, dans des déclarations à l’AFP. Le ministre de l’environnement, Carlos Minc, à la défense de la décision politique et des propriétaires terrien, affirme qu’ils appliquent « strictement la loi et celle-ci dit dans les zones dégradées, comme c’est le cas de cette région, on peut ne replanter que 50 % de la forêt ».

La zone fragile du Para aurait, selon les écologistes, subie deux grandes vagues d’occupation. Dans les années 70 fut construite la BR-163 dite "autoroute du soja" qui va du Mato Grosso au sud au Parà, au nord permettant aux exploitants de transporter le bois et d’accéder aux essences rares.

Une situation alarmante

Au Brésil, l’Institut national de recherche spatiale produit tous les ans des chiffres sur la déforestation basée sur 100 à 220 images prises durant la saison sèche par le satellite Landsat. Selon l’Institut, le biome de la forêt amazonienne, originellement de 4 100 000 km2 au Brésil a été réduit de 3 403 000 km2 en 2005, représentant une perte de 17,1 %. Depuis 1970, c’est une forêt tropicale équivalant à la taille du Texas (plus grand que la France) qui a été perdue. Durant la pire année de la déforestation en 1995, une surface de la taille de la Belgique sous les assauts répétés des tronçonneuses et des allumettes a été perdu.

« Si l’on considère le rôle de la forêt amazonienne dans le changement climatique, n’importe quelle réduction de la surface préservée, même si elle se justifie, représente un recul en arrière » a déploré auprès de l’AFP Paulo Moutinho, de l’Institut de recherches environnementales de l’Amazonie. Pour lui, le vrai danger réside dans « une initiative du groupe parlementaire favorable aux propriétaires, qui a le soutien du ministère de l’agriculture et qui veut modifier le code forestier et réduire à 50 % la zone de préservation de l’Amazonie dans les propriétés foncières » explique Monsieur Moutinho à l’AFP.

Malgré la situation, le gouvernement semble prendre des décisions allant à l’encontre de ses engagements. Face à une situation pour le peu préoccupante, le gouvernement brésilien avait annoncé en décembre dernier, un plan national sur les changements climatiques dans lequel il se fixait comme objectif, pour la première fois, de réduire de 70 % la déforestation d’ici à 2018. Cette mesure fut prise par le ministre de l’Environnement. « Avec la seule réduction de la déforestation en Amazonie, le plan prévoit une réduction de 4,8 milliards de tonnes de CO2 qui cesseront d'être émises d'ici à 2018 (dans l'atmosphère), ce qui est supérieur aux efforts annoncés par tous les pays riches », affirmait alors M. Minc à la presse.

Le ministre a d’ailleurs reconnu que cette dernière proposition divisait le gouvernement et que son ministère était « totalement contre ».

Lire aussi:

- Déforestation tropicale : les chiffres, sans langue de bois

- Parrainer un arbre : une solution pour reboiser les forêts

- Quand les hackers participent à la déforestation

- Parrainer un arbre : une solution pour reboiser les forêts

 

pashû dewailly christensen

  Laisser un commentaire

article précédent Exposition aux substances dangereuses : bientôt un carnet de santé des salariés
Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel article suivant
Harou, 10 / 02 / 2009 - 9:51
“Encore plus grave que le déboisement c'est l'incitation à déboiser qui se cache derrière cette mesure. Après a voir fait passer une mesure qui légitime l'expropriation des terres des paysans et des Indiens, le gouvernement brésilien réïtère. Maintenant, les exploitants agricoles pourront venir déboiser jusqu'aux frontières des aires protégées, grignotant chaque jour un peu plus le couvert forestier. Pour voir des photos de la situation en Amazonie : http://xpath.canalblog.com/”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement