Environnement

Publiée le :
19/01/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Moins de brouillard, plus de réchauffement climatique?

Moins de brouillard, plus de réchauffement climatique?
Agrandir l’image
fotolia.com

La diminution des brouillards ces 30 dernières années en Europe pourrait expliquer l’augmentation rapide des températures. Une baisse qui aurait pour origine une réduction de la pollution. C’est en tous cas ce que vient de démontrer une étude publiée dans Nature Geoscience. « Il est probable que le recul du brouillard et de la brume a contribué en moyenne de 10%, en été, à 20% en hiver, au réchauffement diurne en Europe », a déclaré Robert Vautard, l'un des trois auteurs de l'étude, du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement à Gif-sur-Yvette. Ces travaux pourraient expliquer 50% du réchauffement climatique observé en Europe de l’Est. C’est la première que l’incidence du brouillard sur les températures est étudiée à si grande échelle. Et pourtant, l'amélioration de la qualité de l'air augmente la radiation du soleil et donc les températures.

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont étudié les données de 342 stations de mesure de la visibilité. Ils se sont par exemple basés sur les résultats dans les aéroports. Ils ont montré que le nombre de jours de brouillard ou de faible visibilité avait été divisé par deux par rapport à il y a 30 ans. Cette diminution des brouillards s’explique entre autre par « une amélioration de la qualité de l'air, et à un degré moindre à l'assèchement des sols par l'urbanisation et le bétonnage ainsi qu'au réchauffement climatique lui-même ». Leur étude tend à montrer que les changements climatiques ne sont pas uniquement dus au CO2.

Une bonne visibilité est souvent accompagnée d’une diminution des émissions de dioxyde de soufre (SO2). Ce polluant s’est fait plus rare en Europe avec la fermeture des industries polluants et la chute du mur de Berlin. Mais les quantités de So2 devraient arrêter de baisser de façon importante à partir de maintenant. Bonne nouvelle, Robert Vautard prévoit « un réchauffement moins important en Europe dans les années à venir ».

Lire aussi:

- Réchauffement climatique : un climatologue de la NASA alerte les Obama

- Quand la lutte contre le réchauffement pollue
 

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent La forêt de Lourdes victime du réchauffement climatique
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant
Pierre, 20 / 01 / 2009 - 14:42
“Moi qui m'énerve le matin parce qu'avec le brouillard on ne voit rien sur la route, je vais peut être revoir mes position. Le brouillard me gêne tout de même moins que le réchauffement climatique !”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement