Environnement

Publié le :
05/01/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Vos sapins ressuscitent après Noël

Vos sapins ressuscitent après Noël
Agrandir l’image
fotolia.com
« Règles communes à toutes ces villes, les sapins doivent être débarrassés de toutes neiges artificielles et décoration au risque de créer des accidents ou d’empêcher l’utilisation du compost comme il se doit »

Ils ont réchauffé nos intérieurs pendant les fêtes, brillé de milles feux, guirlandes et autres décorations traditionnelles. Maintenant, nous devons nous en débarrasser comme chaque année. Certains tentent de les glisser discrètement dans leurs vide-ordures, d’autres les jettent dans les poubelles de l’immeuble mélangés aux coquilles d’huitres et boites de foie gras. D’autres connaissent la valeur de ses arbres et profitent donc des programmes de collecte de nombreuses villes à travers la France pour valoriser ses arbres qui ont plus d’un tour dans leur sac (à sapin).

Contrairement aux sapins artificiels, les arbres de Noël naturels, peuvent être recyclés, cela dépend en partie de vous. Ces végétaux entièrement biodégradables, peuvent être recyclés à plusieurs fins. En France, les communes semblent avoir privilégié l’utilisation du paillage qui arborera les massifs des jardins publics. Outre-Atlantique, les sapins se transforment après Noël pour le plaisir des petits et des grands. Un geste simple qui peut faire toute la différence, consiste à récupérer les arbres de noël et de leur donner une deuxième vie !

Pendant que les villes françaises décorent leurs jardins…

La ville de Paris fait profiter du plus grand programme de collecte à travers la France. L’année dernière, pas moins de 15 000 sapins avaient été ainsi récupérés à travers la capitale. Les sapins, vidés de leurs décorations et autres subterfuges sont broyés, ce qui permet de les utiliser directement comme paillage afin d’agrémenter les massifs des jardins parisiens ou comme composant pour la fabrication du composte. L’opération a débuté le 2 janvier dernier et se poursuivra jusqu’au 1er février sur la quasi-totalité des parcs et jardins de Paris ainsi que sur de nombreux points de collecte. Pour consulter les points le plus près de chez vous, connectez-vous sur www.paris.fr dans la rubrique « Parcs et Jardins ».

Plusieurs autres villes en France ont lancé le mouvement. Lyon et certaines mairies volontaires de l’agglomération proposent une collecte de proximité des sapins du 10 au 18 janvier.

A Cannes, les moyens déployés sont plus restreints compte-tenu du nombre d’habitants. Une première collecte a eu lieu samedi et une autre est prévue aujourd’hui lundi 5 novembre. Deux employés sont en charge de collecter les sapins des trottoirs cannois. Une fois ramassés, et stockés au garage municipal, les arbres seront déposés à la déchetterie, qui se chargera de les broyer et de les recycler en compost. « Nous espérons au moins récupérer 500 arbres pour cette première opération qui a nécessité une organisation toute particulière : nos agents ont été réquisitionnés de la voirie pour assurer ce service-là durant deux jours. » explique José Alvado, responsable opérationnel du service.

A Béziers, les habitants sont encouragés à ramener leurs sapins. La ville leur propose en échange du sapin apporté…100l de compost à récupérer soit même en ramenant son sac et sa pelle, mieux vaut donc en avoir l’utilité ! Le service est gratuit et commence dès aujourd’hui jusqu’au 30 janvier.

A Metz, la collecte aura lieu les journées du 5 et 19 janvier.

Règles communes à toutes ces villes, les sapins doivent être débarrassés de toutes neiges artificielles et décoration au risque de créer des accidents ou d’empêcher l’utilisation du compost comme il se doit.

Si votre agglomération ne propose pas de collecte ou si vous ne souhaitez pas faire appel à leur service, recyclez vous-mêmes vos sapins façon grands-mères. Vous pouvez utiliser tout ou parties de ces arbres comme éléments décoratifs en gardant les aiguilles pour faire des sachets qui sentent bons par exemple. Pour les jardiniers, les branches de sapin peuvent également servir de protection hivernale.

Heureusement, le Québec rivalise d’originalité !

A Montréal, ce sont plus de 23 000 sapins qui sont récoltés chaque année puis acheminés au Complexe environnemental de Saint-Michel. Les arbres sont ensuite utilisés comme brise-vent autour des patinoires de la ville, utilisés sous forme de paillis ou encore comme source de combustible solide.

D’autres villes de la région procèdent aussi à la récupération des sapins, mais toutes n’en feront pas la même utilisation ! Il s’agit pour certaines villes d’engendrer un revenu. A Laval par exemple, les copeaux sont vendus à des fermes, qui les utilisent comme revêtements de sol. La Régie inter municipale du comté de Beauce-Sud quant à elle, transporte ces précieux restes de Noël à Saint-Benoît-Labre qui en extrait l’huile pour produire de l’huile de sapin. Pour la ville de l’Assomption, c’est une occasion de faire la fête au printemps, où les paillis de bois sont redistribués gratuitement aux habitants lors de la journée de l’Environnement.

Enfin, ces arbres serviront à décorer le Village sur glace à Saguenay-Lac-Saint-Jean tandis que d’autres arbres serviront tout simplement à nourrir des animaux du Zoo sauvage de Saint Félicien ! Qui a dit que les sapins de Noël polluaient ?

Lire aussi: Dossier spécial Noël


.
 

Pashû Dewailly

  Laisser un commentaire

article précédent Crise écologique sur les plages d’Israël
Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ? article suivant
Pierre, 06 / 01 / 2009 - 12:01
“je reconnais que de voir tous les sapins qui sont abandonnés à tous les coins de rue, c'est assez déprimant. et finalement le rapporter à un point de collecte ne demande pas un gros effort. mais si ça peut faire la différence :)”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement