Économie

Publié le :
27/04/2011
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Prix de l’électricité, tendances haussières, avec ou sans nucléaire

Prix de l’électricité, tendances haussières, avec ou sans nucléaire
Agrandir l’image
© style-photography.de - Fotolia.com

72 % des Français ne veulent pas payer leur électricité plus cher pour sortir du nucléaire. Cela fait une manchette en page deux du Monde daté du 15 avril. Ainsi 72 % des Français ne seraient pas prêt à accepter une augmentation du prix de l’électricité pour sortir du nucléaire, selon une étude Opinion Way du 13 avril. Toutefois, selon la même étude, une majorité de Français (57 %) se déclare néanmoins favorable à l’arrêt du nucléaire.

Paradoxale ? L’étude est intéressante comme une photo de l’opinion, selon la classe sociale et le positionnement politique. Oui à une sortie du nucléaire mais sans payer plus cher, voilà l’état majoritaire de l’opinion. Toutefois, l’étude est largement biaisée car elle se garde bien d’évaluer le coût du maintien de l’option nucléaire. C’est là une manipulation de l’atom’cratie.

La limite de l’étude est de ne présenter l’augmentation des prix de l’électricité qu’en regard de la sortie du nucléaire. Alors que le maintien de l’option nucléaire va mécaniquement augmenter les coûts de l’électricité, pour prolonger la durée de vie des centrales, faire des provisions conséquentes pour leur démantèlement et le stockage des déchets ultimes. Et ce, sans compter les dépenses de sûreté dues au retour d’expérience de Fukushima. Soit un mur de plusieurs dizaines de milliards d’euros pour l’option nucléaire – qui coûtera que l’on sorte progressivement de l’atome ou qu’on maintienne l’option active à plein – qui va devoir nécessairement être intégré dans le prix du kWh d’EDF.

La compagnie nationale d’électricité réclamait une augmentation de 30 à 40 % du prix du kWh d’ici 2015. Le gouvernement a jugulé artificiellement l’augmentation réclamée par EDF pour 2011, en renvoyant les décisions véritables à mi 2012. Sauve qui peut, on cache la poussière sous le tapis et l’on renvoie les décisions douloureuses au prochain gouvernement (et les déficits à combler aux prochaines générations). Il ne fait toutefois aucun doute que les ordres de grandeurs sont les bons, plusieurs dizaines de milliards d’euros pour entretenir l’option nucléaire. A iso-conditions avec le maintien de l’option nucléaire comme source prépondérante de production de l’électricité en France, les prix de l’électricité vont augmenter de façon considérable.

Mais jamais à proportion de la responsabilité financière qu’endossent malgré eux les contribuables. Ainsi, l’assurance contre une catastrophe nucléaire n’est pas couverte pas la police de la compagnie d’électricité, mais par le pays, soit les contribuables. Au Japon, Tepco a sa responsabilité engagée à hauteur d’un milliards d’euros, tandis que les dégâts se chiffrent en dizaines voir centaines de milliards d’euros… Les sources d’énergie alternative seraient fondées à bénéficier de cet avantage compétitif. Car si la prime d’assurance du nucléaire était incluse dans le prix du kWh, celui-ci dépasserait l’euro, soit la plus chère des énergies !!!

Alors, l’option de sortie du nucléaire est-elle finalement plus chère que celle du maintien avec l’intégration de la prime de risque, des dépenses de sûreté et des provisions pour démantèlement et gestion des déchets ? Impossible à dire car il n’y a jamais eu de transparence dans les coûts de la filière électro-nucléaire, mais ça vaudrait la peine d’être étudié, à livres de comptes ouverts...

L’un des enjeux des prochaines années est d’économiser l’électricité (et l’énergie), car elle coûtera de plus en plus cher. Il ne faut pas se voiler la face. Sortir ou maintenir l’option nucléaire aura un coût, et le pris du kWh d’électricité est durablement indexé à la hausse.

La question pour la présidentielle 2012 va être l’acceptabilité sociale de l’augmentation du coût de l’électricité (et de l’énergie). Va-t-on vers des tarifs plus complexes et différenciés, qui proposeraient des kWh à prix modique pour l’essentiel, à prix inflaté pour la base, et en forte hausse pour le confort ?

Il n’y a pas de réponse simpliste, pour un pays qui a fait le choix de se chauffer au nucléaire. Ce choix des années 80 va avoir des conséquences sociales douloureuses, qui vont se payer d’ici 2020.

Héloïm Sinclair

Laisser un commentaire

Mots Clefs :énergie nucléaire, électricité, EDF, Fukushima, Japon, Tepco

Rechercher un éco-acteur

 
            


sujets des internautes

Engagement breton versus compromissions parisiennes, un jour dans l’histoire du solaire français

27 / 07 / 2011

Mercredi 20 juillet se sont télescopées deux actualités solaires en France. D’un côté, ...

Catégorie :
Insolite
Auteur :
Héloïm Sinclair

La transition énergétique, un axe fort du projet socialiste 2012

20 / 07 / 2011

L’on ne peut que déplorer que les élections soient devenues un casting pour bêtes politiques, un bal ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

Le gouvernement lance une étude sur la sortie du nucléaire, pour mieux y rester

13 / 07 / 2011

Le 8 Juillet, le ministre de l’Energie et de l’Industrie français, Eric Besson, était l’invité ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

« La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », un pavé dans la mare atom'cratique

06 / 07 / 2011

Avec son dernier ouvrage « La vérité sur le nucléaire, le choix interdit », Corinne Lepage jette ...

Catégorie :
Politique
Auteur :
Héloïm Sinclair

24ème rencontres des acteurs de l'éducation à l'environnement

29 / 06 / 2011

Rendez-vous du 24 au 26 aout 2011 à Préfailles (Loire Atlantique), sur le thème de la cohérence entre ...

Catégorie :
Environnement
Auteur :
sebastien.froger

Alter Eco Festival : vendredi 10 juin au Cabaret Sauvage !

08 / 06 / 2011

Fort du succès de sa première édition, Alter Eco organise le deuxième Alter Eco Festival à ...

Catégorie :
Conso
Auteur :
altereco

1 | 2 | suivant >>

Poster un sujet

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement