Économie

Publié le :
18/11/2010
Envoyer à un ami

Thon rouge : l’Europe veut sauver ses intérêts… économiques !

Réunis pendant 10 jours, jusqu’au 27 novembre, à Paris, les 48 membres de la CICTA doivent établir les quotas dévolus à la pêche au thon rouge pour l’année 2011. Si l’Europe plaide pour le maintien de ces quotas à 13 500 tonnes mais admet concéder une baisse allant jusqu’à 11 500 tonnes, les associations écologistes, elles, exigent une suspension pure et simple de la pêche industrielle.

Thon rouge : l’Europe veut sauver ses intérêts… économiques !
« Si la CICTA n’impose pas un moratoire immédiat sur la pêche au thon rouge, elle passera aux yeux des générations futures pour l’institution corrompue et immorale qui aura exterminé le poisson le plus remarquable des océans, le thon rouge » (Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd)Crédit photo : © LUNAMARINA - Fotolia.com
Albane Wurtz
article précédent L’éolien participatif en France : du vent ?
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement