Économie

Publié le :
12/05/2009
Commentaires :
3
Envoyer à un ami

Expérimentations animales : l'UE ferme la porte des laboratoires

Expérimentations animales : l'UE ferme la porte des laboratoires
Agrandir l’image
© Ragne Kabanova - Fotolia.com
« chaque année, environ 12 millions d’animaux sont utilisés pour la recherche scientifique au sein de l’UE »

L’expérimentation animale à des fins de progrès scientifiques n’excuse pas tout. Nul besoin de barbarie ou de cruauté pour faire progresser la médecine. C’est sur ces réflexions que se base un projet de directive approuvé par le Parlement européen par 540 voix pour et 66 contre. Son propos : humaniser les expérimentations animales. Il doit maintenant être validé par le Conseil des ministres.

La survie de l’homme passe par celui des autres espèces qui peuplent la planète. Nécessité serait de le rappeler à quelques scientifiques trop pressés de voir leur nom inscrit au panthéon de la médecine. Le bien-être animal, quel concept grotesque !

Mais c’était sans compter sur l’humanité de Neil Parish, un député anglais qui a soumis au Parlement européen un rapport sur les améliorations nécessaires qui devraient être apportées aux expérimentations animales. « Nous voulons tous réduire le nombre de tests sur les animaux. Mais les citoyens européens demandent aussi à juste titre les meilleurs traitements médicaux » a indiqué M. Parish. Mais il n’est pas question ici de tomber dans un extrémisme borné. Il faut trouver un compromis entre la nécessité d’assurer la recherche médicale et celle de participer au bien-être de l’animal qui se donne à la science.

Sauver les singes menacés d’extinction

C’est une première, la directive européenne n’avait pas été révisée depuis sa promulgation en 1986. Les temps ont changé, les combats aussi. Ils s’humanisent, question de développement durable. Charlie Chaplin avait vu juste : « L’homme est un animal aux instincts de survie primitifs : son ingéniosité s’est donc développée d’abord et son âme ensuite ». Il est donc temps de lui rendre son âme ! Et ce projet de directive va l’y aider. Il préconise notamment d’interdire toute expérimentation sur les grands singes menacés d’extinction sauf si celles-ci ont pour but la survie de l’espèce. Mais pour ne pas être à la traîne derrière les Américains ou les Asiatiques, les autres singes pourront toujours être utilisés. Il est vrai que ces derniers ne sont pas très regardants quant au bien-être animal, surtout les Chinois. Bien-être animal, une contradiction pour eux ! Deux mots qui n’ont rien à faire ensemble !

D’accord sur la nécessité de mettre fin aux captures d’animaux sauvages, les parlementaires demandent tout de même à la Commission d’effectuer une étude de faisabilité quant à l’utilisation d’animaux nés en laboratoire. Est-ce possible à court terme ? Rappelons que chaque année, environ 12 millions d’animaux sont utilisés pour la recherche scientifique au sein de l’UE.

Catégoriser les souffrances animales

ET AUSSI...

Le rapport demande également que les tests soient divisés en trois catégories selon le degré de souffrance pour l’animal, de « nulle à légère » à « sévère » en passant par « modérée ». A ce sujet, les députés souhaitent que les animaux puissent être réutilisés quand ils subissent des procédures modérées, et non pas seulement en cas d’interventions imposant une souffrance nulle à légère, comme le souhaitait le rapport initial.

Pour réduire les expérimentations animales et, à terme, les éradiquer totalement, le rapport insiste grandement sur la nécessité de mettre l’accent sur des techniques alternatives. Dans ce sens, le rôle du Centre européen pour la validation de méthodes alternatives (CEVMA) devra être redéfini et élargi. Des autorisations préalables seront aussi requises dans le cadre d’expérimentations au degré de gravité modéré ou sévère ou impliquant des primates.

Enfin, la directive prévoit qu’elle laissera libre cours à la souveraineté des Etats membres s’ils veulent adopter des mesures encore plus strictes. Le bien-être de l’animal étant rappelé comme leitmotiv tout au long du rapport.

Une étape a toutefois été franchie lundi 27 avril, avant même la validation de la directive par le Conseil des ministres. En effet, quatre organismes publics de recherche (européen, américain, canadien et japonais) dont le CEVMA ont signé un accord visant à développer des méthodes de substitution à l’expérimentation animale. Rabelais a été entendu, « la science sans conscience n’est que ruine de l’âme »
 

A ne pas rater :
- L’Union européenne accorde un sursis à la cause des phoques
- Kenya : la faune du parc Masaï Mara menacée par le développement des installations humaines
- Découverte en Antarctique : un écosystème capable de vivre sans lumière et sans oxygène

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Silpro : les scientifiques français se mobilisent pour sauver le projet
Extinction des feux article suivant
jchiam, 13 / 05 / 2009 - 10:14
“croyez-vous que la valeur de la vie d'un animal est équivalent à celle d'une humaine? j'admets que ca a une valeur admirable.
mais la realité est que l'homme estimera toujours qu'il est meilleur que les animaux.
comment expliquer à la famille d'une malade qu'on ne peut pas trouver le cure du à ces règlementation.
on a tous profité des expérimentations animales pour des progrès scientifiques pour nos conforts actuels.
tu ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre.”
babou, 12 / 05 / 2009 - 15:55
“Je suis complètement d'accord avec vous Bcomte mais pour le moment, les méthodes alternatives ne sont qu'en phase d'étude. Un jour peut-être...”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement