Économie

Publié le :
07/04/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Adaptation et atténuation : l'Union européenne doit se préparer aux conséquences du changement climatique

Adaptation et atténuation : l'Union européenne doit se préparer aux conséquences du changement climatique
Agrandir l’image
« Au cours des 50 prochaines années, le changement climatique devrait avoir des incidences considérables sur des secteurs économiques importants tels que l'agriculture, l'énergie, les transports, les écosystèmes, le tourisme et la santé »

Depuis 10 ans, l'Europe a connu déjà 100 grandes inondations qui ont fait plus de 700 morts, déplacé un demi million de personnes et causé pour 25 milliards d'euros de dégâts, a précisé M. Dimas.
Face aux catastrophes écologiques qui se multiplient, la Commission Européenne a présenté un livre blanc des mesures nécessaires afin de renforcer la capacité de résilience de l’Union face au changement climatique. Les conséquences du changement seront différentes d’une région à une autre. Pour y faire face, la Commission propose une approche stratégique en deux phases. Explications.

« Nous devons tout mettre en œuvre pour réduire les émissions de carbone ; cependant, même avec les réductions d’émissions que nous nous sommes engagés à réaliser, un certain degré de changement climatique est inévitable. Il est donc essentiel que nous commencions à travailler dès maintenant avec les gouvernements, les entreprises et les communautés locales afin de mettre en place une stratégie d’adaptation globale pour l’UE et de garantir l’intégration de l’adaptation dans les principales politiques de l’UE » a déclaré Stravos Dimas, chargé de l’environnement à la Commission Européenne.

Des conséquences économiques et humaines

Au cours des 50 prochaines années, le changement climatique devrait avoir des incidences considérables sur des secteurs économiques importants tels que l'agriculture, l'énergie, les transports, les écosystèmes, le tourisme et la santé.

A long terme, selon le commissaire aux Affaires maritimes et à la pêche, Joe Borg, près de 50% de la population européenne vivant en région côtière sera exposée à ce risque d'inondations.

Mariann Fischer Boel, membre de la Commission européenne chargé de l’agriculture, a d’ailleurs déclaré: «L'agriculture européenne sera touchée de plein fouet par le changement climatique. Je veux que les agriculteurs soient totalement conscients des défis qui les attendent et je souhaite lancer un débat sur les mesures spécifiques susceptibles d'aider nos agriculteurs à s'adapter.

Androulla Vassiliou, membre de la Commission européenne chargé de la santé, s'est exprimée en ces termes: «Face à l'évolution des modèles climatiques, il y a lieu d'accorder une attention particulière au renforcement de la surveillance sanitaire des personnes, des animaux et des plantes. En outre, l'intégration de programmes d'action sanitaire en cas de conditions météorologiques extrêmes dans les plans de préparation des autorités sanitaires est fondamentale. Nous devons également veiller à ce que les effets du changement climatique sur les catégories sociales vulnérables soient évalués. La collaboration internationale est essentielle pour atteindre ces objectifs.»

Pour Joe Borg, enfin, membre de la Commission européenne chargé de la pêche et des affaires maritimes, « aujourd'hui, près de 50 % de la population européenne vit dans des zones côtières. C'est pourquoi il est primordial et urgent de déployer des efforts pour s'adapter au changement climatique».

Le livre blanc de la Commission Européenne

Le livre blanc présente un cadre dans lequel l'Union européenne et ses États membres peuvent se préparer aux effets du changement climatique. La première phase de la stratégie sera menée jusqu'en 2012 et jettera les bases de l'élaboration d'une stratégie d'adaptation communautaire globale, à mettre en place à partir de 2013.

L'objectif sera de mieux comprendre le changement climatique et d'examiner les mesures d'adaptation envisageables ainsi que la façon d'intégrer l'adaptation dans les principales politiques communautaires. Les décisions relatives aux meilleures modalités d'adaptation doivent reposer sur une analyse scientifique et économique solide; toutefois, le contenu et la disponibilité des informations varient largement d'une région à l'autre. Le livre blanc souligne la nécessité de créer un centre d'échange d'informations sur les risques du changement climatique, les effets de ce phénomène et les meilleures pratiques.

Les effets du changement climatique diffèrent d'une région à l'autre, les zones de montagne, les zones côtières et les plaines inondables étant particulièrement vulnérables. C'est pourquoi la plupart des mesures d'adaptation seront mises en œuvre au niveau national ou régional.

Le rôle de l'Union européenne sera de soutenir ces efforts en adoptant une approche intégrée et coordonnée, notamment en ce qui concerne les questions et les politiques transfrontières qui sont largement intégrées au niveau de l'UE. L'adaptation au changement climatique devra naturellement être au cœur de toutes les politiques de l'UE. Elle doit également occuper une place importante dans les politiques extérieures de l'Union pour aider les pays les plus touchés et coopérer avec les pays partenaires sur les questions liées à l'adaptation au niveau international.

Action future

La Commission créera un groupe de pilotage consacré aux incidences du changement climatique et à l'adaptation. Ce groupe réunira des représentants des États membres de l'UE qui participent à l'élaboration de programmes d'adaptation nationaux et régionaux et consultera des représentants de la société civile et de la communauté scientifique. Il recevra le soutien de groupes de travail techniques, notamment dans le domaine de l'agriculture. D'ici 2011, la Commission établira un centre d'échange d'informations sur les effets du changement climatique.

A ne pas rater:
-
30 ans après la directive « Oiseaux », certaines espèces recolonisent le territoire
-
Environnement : l’Europe fête les 30 ans de sa première loi de protection de la nature
 

pashû dewailly christensen

  Laisser un commentaire

article précédent Crise économique : la consommation énergétique française en baisse
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Une gousse d’ail cru par jour !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable

Les mots-clés de l'actu

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement