Économie

Publié le :
30/03/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

La crise : nouvelle alliée de l’écologie

La crise : nouvelle alliée de l’écologie
Agrandir l’image
© Edyta Pawlowska - Fotolia.com
« La tendance actuelle : un retour à l’essentiel, prôné par de solides valeurs écologiques »

En 2008, crise oblige, les familles françaises ont acheté 25 produits de moins. Boudant notamment les eaux minérales, la petite confiserie, la pâtisserie industrielle, les lessives, les lingettes nettoyantes ou les produits traiteur…les Français se recentrent vers l’essentiel. Mais la crise est-elle la seule explication à ce recul des ventes ? Il semblerait que non… une prise de conscience écologique ayant fait son chemin…

La rupture. Celle qu’on mangeait à toutes les sauces dans les discours politiques a bel et bien eu lieu. Mais elle a surgi là où on ne l’attendait pas. 2008 : année de rupture dans les habitudes de consommation des Français. La tendance actuelle : un retour à l’essentiel, prôné par de solides valeurs écologiques. Des habitudes « plus économes, plus durables, plus sobres et moins ostentatoires », selon l’institut spécialisé Mediascopie. Les professionnels de l’alimentaire vont devoir s’adapter.

Moins cher, c’est mieux !

25 produits ont fait les frais de ce recentrage des habitudes des consommateurs. Bannis les eaux minérales, la confiserie, la pâtisserie industrielle, les lessives, les lingettes nettoyantes, les produits « traiteur ». On oublie le superflu, les dépenses inutiles, pour se recentrer sur l’essentiel. On n’achète plus par envie mais par nécessité. Comme l’explique le sociologue Denis Muzet, « les classes moyennes sont en train de passer des achats compulsifs à des achats réflexifs ». Les produits les plus épargnés par cette crise sont, comme prévu, les moins chers : conserves, pâtes, riz… Les basiques n’ont quasiment pas bougé ; le lait, le beurre, la crème sont restés stables. Les « utiles », comme les yaourts ont reculé de 1,1 %. La palme revient aux produits dits « superflus » qui enregistrent une perte de 2,4 %.

En dialoguant avec des panels de consommateurs, les industriels se sont rendus compte des nouvelles habitudes de consommation. L’atout phare d’un produit : son prix et son influence sur la planète. Ainsi, sur les douze derniers mois, le marché des lessives a baissé de 4 à 5 %. L’éco-consommateur utilise désormais moins de lessive pour une plus grande quantité de linge à laver, et réduit la température de son cycle. Nouvelle tendance qu’a déjà pris en compte la marque Ariel en lançant une lessive capable de laver à 15°C.

Faire soi-même, c’est encore mieux !

Autre exemple de ce retour à l’essentiel, pour une empreinte écologique toujours plus faible : le retour en force du « fait maison ». L’engouement constaté pour les machines à pain, les centrifugeuses, les yaourtières en est une excellente illustration. Désir très marqué de tendre vers des comportements plus sains sans pour autant oublier la notion de plaisir. Les marques commercialisant les aides culinaires à la pâtisserie, les levures pour les machines à pain ou les tablettes de chocolat pâtissier s’en frottent les mains.

Dans ce contexte de dépenses mieux ciblées, même les consommateurs au fort pouvoir d’achat mettent un frein à leurs achats. Globalement plus avertis, les Français tendent vers un mode de consommation plus durable et plus économique. La crise n’aurait-elle donc pas eu que des effets négatifs ? Comme le remarque Olivier Desforges de l’ILEC, l’organisme de défense des grandes marques, « la crise a servi de révélateur, elle a amené les consommateurs à un examen de conscience ». Cette tendance va-t-elle perdurer ou bien s’effacer en même temps que la crise ? Probablement pas, les Français n’ont jamais été aussi fébriles niveau consommation. Ils ont trouvé la formule : délaisser le superflu pour conjuguer consommation et éco-responsablité…ça donne l’éco-consommation !
 

Lire aussi :
- Crise économique : les PME françaises restent concernées par le développement durable
- Le recyclage paie un lourd tribut à la crise économique
- Semaine du développement durable : la consommation durable à l’honneur
- La consommation de produits bio progresse en France


 

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Passage à l’heure d’été : des économies d’énergie en perspective
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement