Économie

Publié le :
09/01/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Les formations du BTP en chantier pour atteindre les objectifs du Grenelle

Les formations du BTP en chantier pour atteindre les objectifs du Grenelle
Agrandir l’image
fotolia.com
« our ce qui est du bâti existant, ce ne sont pas moins de 31 millions de logements qui nécessiteraient une rénovation thermique pour atteindre, d’ici à 2020, la nouvelle norme énergétique de 150kWh »

L’une des priorités du Grenelle est le secteur du BTP. Une priorité qui a valu au secteur de nombreux objectifs chiffrés de réduction d’émissions de CO2 et d’installation d’énergies renouvelables. Pour atteindre ces projets ambitieux, la France a besoin de bras. Dans un secteur où la main d’œuvre est déjà restreinte et où peu de professionnels sont formés à ces nouvelles technologies le défi est de taille.

Dans le neuf, la consommation énergétique annuelle devra passer de 240kWh à 50 kWh d’ici 2012. Pour ce qui est du bâti existant, ce ne sont pas moins de 31 millions de logements qui nécessiteraient une rénovation thermique pour atteindre, d’ici à 2020, la nouvelle norme énergétique de 150kWh. Pour cela, le secteur du BTP aura recourt à une série de nouveaux matériaux et techniques de construction.

Un manque de main d’œuvre qualifié

Les bâtiments neufs devront tous être en basse consommation (50KWh/m²/an) dès 2012 et devront être passifs en 2020. 8 années supplémentaires permettront d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement, un délai justifié selon N. Sarkozy du au manque de main d’œuvre et de compétences dans les métiers du bâtiment.

Un délai justifié mais peut être pas suffisant. Pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, une main d’œuvre et plus précisément une main d’œuvre qualifiée sera nécessaire.

La mise en œuvre du Grenelle, notamment dans les secteurs du bâtiment devrait créer 235 000 emplois selon Jean Louis Borloo. Les nouvelles technologies, tels que les énergies renouvelables entreront dans le processus de construction et de rénovation du bâtiment. Les énergies renouvelables constituent depuis peu un vivier important d’emplois mais les compétences recherchées passant de l’ingénierie, aux conseils, la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance sont rares sur le marché.

Une profonde mutation du secteur du bâtiment pour s’adapter

Pour atteindre ces objectifs, c’est tout le secteur qui doit évoluer. Selon le président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), il est nécessaire d’opérer « une profonde mutation pour s’adapter ». Pour cela il est nécessaire de former les professionnels du secteur, et d’intégrer dans les programmes de formations scolaires ces nouvelles dimensions incontournables de la construction.

L’Association technique énergie environnement (ATEE) a défini un ensemble de formation technique continue pour apporter les connaissances nécessaires sur des secteurs précis dédiés aux professionnels des métiers de la construction. L’objectif de l’ATEE est de former 50 000 professionnels en trois ans.

Les fédérations professionnels ont quant à elles, crée le dispositif FEE Bat pour former les chefs d’entreprises, les salariés et les artisans du bâtiment aux économies d’énergie. Ces formations sont financées par les fournisseurs d’énergies eux-mêmes par le biais de quatre organismes de financement auxquels adhèrent les entreprises et artisans du Bâtiment.

Afin de distinguer les artisans du bâtiment capables de conseiller les particuliers en matière d’efficacité énergétique sur trois points clés : l’évaluation thermique globale, le conseil en matière ,la CAPEB, a lancé son label ECO-ARTISAN, déployé peu à peu sur l’ensemble du territoire.

Pour ce qui concerne la formation initiale enfin, les programmes de l’éducation nationale commencent à peine à évoluer. Des initiatives locales ont commencé à voir le jour en Picardie notamment, où l’Ademe et le Rectorat de l’académie d’Amiens ont par exemple intégré au programme scolaire de six établissements, l’installation de Chauffe-eau solaires individuels pour les jeunes préparant un diplôme de chauffagiste. 200 jeunes en CAP et BEP ont ainsi bénéficié de cette formation en 2008 et 4 nouveaux établissements pourraient la mettre en place prochainement.

Pour l’Ademe, la formation des professionnels du métier doit être plus nettement développé pour atteindre les objectifs du Grenelle. Ce sont 212 000 personnes supplémentaires par an qui devraient être formé dans le cadre d’une formation initiale ou continue d’ici à 2020 sans compter la formation initiale des formateurs évalués à 10 000 personnes rien que pour l’Education Nationale.

 

Lire aussi :

- BTP : l’environnement comme bouée de sauvetage

- Grenelle 2 défile en conseils des ministres

- Le Grenelle, à la rescousse du BTP
 

Pashû Dewailly

  Laisser un commentaire

article précédent La Chine et l’Europe s’associent pour le développement durable
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement