Économie

Publié le :
04/12/2008
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

Commerce équitable : un marché en plein essor

Commerce équitable : un marché en plein essor
Agrandir l’image
fotolia.com
« Je pense qu’il y aura un impact limité de la crise financière sur la part de marché du commerce équitable, les personnes achetant ces produits étant indifférentes à un supplément de 5 ou 10 % du prix d’achat »

Une hausse de 37 % en 2005, de 41 % en 2006 et de 47 % en 2007. Aucun doute, le commerce équitable prend de plus en plus d’ampleur. Longtemps cantonné à la vente quasi unique d’un café défendu par quelques idéalistes, il est aujourd’hui devenu un marché lucratif et convoité. On trouve désormais des produits équitables de toutes sortes, et partout.

Thé, sucre, riz, épices, vin, céréales, fleurs, ballons de foot, textile, cosmétiques… la liste des produits estampillés « équitables » n’en finit plus. Au fil des années, le marché a su se diversifier. Il existe même des entreprises de transformation qui achètent ce type de marchandises pour fabriquer les leurs. Mieux : l’apparition des services solidaires, comme l’organisation de voyages.

Mais la grande force de ce commerce, c’est surtout sa formidable croissance. Exponentielle partout : au Canada, par exemple, la croissance annuelle frise les 50 % depuis cinq ans. En Suisse, déjà pionnière en la matière (lire notre article : www.developpementdurable.com/economie/2008/11/A409/la-suisse-championne-du-commerce-equitable.html), le marché continue de grimper (16 %). Au Royaume-Uni : + 76 %. Aux Etats-Unis : + 46 %. Quant à la France, le chiffre d’affaires y a triplé entre 2004 et 2007.

A l’échelle planétaire, les ventes du commerce équitable n’ont représenté que 4 milliards de dollars en 2007. Face au PIB mondial, de l’ordre de quelques milliers de milliards, c’est maigre. Mais 3 % pour des échanges internationaux pour un secteur encore marginalisé il y a peu, c’est une performance notable. D’autant que la crise financière actuelle ne semble pas freiner cette progression, comme l’a récemment décrit Pascal Lamy, directeur de l’Organisation mondial du commerce (OMC) : « Je pense qu’il y aura un impact limité sur la part de marché du commerce équitable, les personnes achetant ces produits étant indifférentes à un supplément de 5 ou 10 % du prix d’achat ».

Le coup de pouce de la grande distribution

Comment expliquer ce succès ? Si l’on prend le cas de la France, la réponse est simple : la vente de produits équitables dans les grandes et moyennes surfaces. Selon une étude Ipsos, 93 % des Français les achètent dans les quelque 10 000 supermarchés qui les commercialisent. 78 % du chiffre d’affaires de la filière est y d’ailleurs réalisé (soit 110 millions d’euros). La grande distribution aurait multiplié et fidélisé les clients : plus de la moitié de la population sait désormais reconnaître le label Max Havelaar (voir encadré ci-dessous) et 57 % des acheteurs reviennent.

Tristan Lecomte, fondateur d’une marque 100 % équitable, l’avoue : « La grande distribution a lancé Eco Label ». En échange, les enseignes y ont trouvé un intérêt : redorer leur image. Sans compter qu’elles ont elles-mêmes lancé leurs gammes : Entr’aide chez Leclerc, Agir Solidaire chez Carrefour,…

Pour certains, cela représente un problème éthique et soulève des questions quant à la traçabilité des produits. Pour d’autres, c’est une opportunité exceptionnelle. Une étude de la Plate-forme du commerce équitable et du Ministère des Affaires étrangères à paraître mi-décembre confirmera sans doute cette tendance : elle dévoilera vraisemblablement que la grande distribution gagne des parts dans le marché responsable sans que les magasins spécialisés n’en perdent. Une belle preuve de pérennité.


Le commerce équitable, c’est quoi exactement ?

Né il y a une cinquantaine d’années, le concept est un partenariat commercial et un mouvement social qui vise à l’amélioration du droit et des conditions de travail des petits producteurs, souvent marginalisés et mal rétribués. Créé pour corriger les inégalités provoquées par la mondialisation, il concerne surtout les échanges internationaux entre le Sud et le Nord. Son but : garantir au consommateur, qui accepte souvent de payer un petit surcoût, que le producteur reçoive un prix lui permettant de vivre décemment. 1,5 millions de personnes bénéficieraient ainsi du commerce équitable dans le monde.

En 2001, des ONG se mettent d’accord sur une définition :
« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du commerce équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel ».

Pour reconnaître les produits équitables, trois systèmes de certification existent : Max Havelaar, Fairtrade et Transfair. Un organisme de contrôle, FLO-Cert, a même été créé.

Pour en savoir plus sur le concept :
www.commercequitable.org/
et
www.maxhavelaarfrance.org/

 

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Axelera, ou comment conjuguer chimie et environnement
Extinction des feux article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Conso

27 / 03 / 2014

L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !

12 / 03 / 2014

Alerte sur la qualité des volailles consommées en France

04 / 03 / 2014

Les aliments du mois de mars


Développement durable - tout savoir sur l'environnement