Conso

Publié le :
06/07/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

L’arnica : soin du corps et de l’esprit !

L’arnica : soin du corps et de l’esprit !
Agrandir l’image
© arenysam - Fotolia.com

Un véritable remède. Bleus physiques, bleus de l’âme, coups, bosses… : l’arnica fait des miracles. Fleur des sommets, elle se récolte principalement au Markstein, l’un des pics du ballon de Guebwiller. Fragilisée par la culture intensive et le réchauffement climatique, elle s’offre à qui la mérite. Droit de cueillette et règles strictes l’aident à survivre, pour alimenter la pharmacopée internationale.

Toutes les mamans en possèdent. Tous les enfants s’en sont tartinés. L’Arnica, ce gel aux réminiscences enfantines, venu maintes fois soulager bosses et bleus. Sans lui, le microcosme littéraire aurait été privé neuf ans plus tôt de l’écrivain allemand Goethe, terrassé par un infarctus !

« L’or des montagnes » se cueille au début de l’été deux semaines durant. Véritable business pour certains (Boiron et Weleda), trésor de biodiversité pour d’autres. Et rien ne se perd. La « sommité fleurie » est utilisée pour fabriquer des cosmétiques, la plante entière pour l’industrie pharmaceutique. Une seule contrainte : ne cueillir que deux plantes sur trois, pour assurer la survie de l’espèce. Fragilisée par les engrais, le réchauffement climatique, l’industrie touristique (les pistes de ski prennent du terrain), sa cueillette n’en est que parcimonieusement autorisée. Deux conditions, au préalable : exercer en tant que cultivateur ou agriculteur bio et s’acquitter d’une taxe de 100€ par an à la mairie de la commune.

ET AUSSI...

Un trésor à protéger

De plus en plus rare en terrain vosgien, elle a tout de même été cueillie à hauteur de 8,62 tonnes l’année dernière par les laboratoires Boiron. A 50€ le kilo, l’arnica rapporte chaque année des millions d’euros à ceux qui la commercialisent. Une telle manne financière, on comprend mieux pourquoi Weleda participe à un programme de conservation. La plante lui assure sa subsistance, sa prospérité même. Mais tous ces efforts ne suffisent pas, l’Arnica Montana, variété que l’on trouve chez nous, se raréfie. Les laboratoires misent désormais sur les pâtures roumaines, plus précisément dans les Carpates, où elle éclot en grande quantité.

A peine récoltée, à l’aube, l’arnica est transportée dans les laboratoires Weleda et Boiron, où elle est transformée en vue de dispenser tous ses bienfaits aux éclopés ! Pommade, gel, huile, homéopathie… de nombreux conditionnements pour un même effet miracle. Uniquement à usage externe, elle soigne coups, bleus, bosses, douleurs musculaires, furoncles, piqûres d’insectes, jambes lourdes. Au royaume de la chirurgie esthétique, en Californie, on l’utilise même en soin post-opératoire (esthétique bien sûr !). En granules homéopathiques, elle soigne aussi bien les maux physiques que les bleus de l’âme. Produit très toxique, n’essayez jamais de l’avaler et mettez-le hors de portée des jeunes enfants.

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Bien se protéger du soleil : les recommandations de la Commission européenne
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant
, 06 / 03 / 2014 - 23:22
“Much of the fear and loathing QuotesChimp feel toward auto in�surance companies comes from their knowledge that if they use their insurance, their company will make them pay dearly for the privilege or cancel them altogether, even if they are not at fault. This inequity can be substantially reduced if companies are compelled by law to offer policies in which the consumer is guaranteed renewal, without a rate increase above that charged all other policyholders as approved by the state insurance com�missioner. The only grounds for an individual increase in pre�miums (other than changes in the risk of coverage, such as the purchase of a new car) would be a poor driving record based on the concept of fault. In other words, if you made claims against the company for benefits as the result of an accident that was not primarily your fault, your rates could not be raised.”
, 12 / 02 / 2014 - 10:00
“I've seen this time sounds compare life insurance bestlifeinsurpolicy.com company penncorp life insurance heliomeds.com it. about insurance quotes health comparehealthinsur.com skin of skin but had never really this I brand year. The food before dry known during get anhtiyng great”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement