Conso

Publié le :
24/05/2009
Commentaires :
1
Envoyer à un ami

Tendance : le vin bio en plein essor

Tendance : le vin bio en plein essor
Agrandir l’image
© Torsten Schon - Fotolia.com
« Le développement du vin bio devrait accompagner la consommation sans cesse croissante de produits bio »

Le vin bio est encore assez discret dans la production française, mais cette tendance pourrait bien changer. Une étude du cabinet Xerfi publiée il y a quelques jours a révélé que le vin issu de l’agriculture biologique devrait se développer pour répondre à des consommateurs de plus en plus désireux de produits de qualité et soucieux de leur environnement.

Qu’est ce qui symbolise mieux la France que le vin ? Pourtant, celui que certain qualifient de nectar des dieux connaît une petite baisse de régime ces dernières années. D’après l’étude publiée par Xerfi, la consommation de vin en France a baissé de plus d’un million d’hectolitres en l’espace de trois ans. Mais grâce au bio, le secteur viticole pourrait reprendre des couleurs.

En 2007, les vignes bio représentaient 2,6% du vignoble français. Les surfaces consacrées à ces cultures ont été multipliées par cinq depuis 1995. Plus de 2000 exploitants se sont déjà lancés dans le bio. Trois régions françaises regroupent aujourd’hui près des deux tiers des vignes certifiées bio.

Trois régions françaises en tête

Le Languedoc-Roussillon a pris la tête de ce nouveau marché. Cette région est le premier vignoble français par la taille, avec plus de 6 000 hectares consacrés au bio, soit 2,4% de sa superficie totale. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est en seconde position avec près de 5 300 ha de vignes bio. Mais elle possède la plus grande surface bio puisque 5,6% du vignoble de la région y sont consacrés. 2,1% du vignoble d’Aquitaine est bio, ce qui représente près de 3 000 hectares. La dernière place du classement revient à la Champagne-Ardenne qui n’a converti que 0,5% de ses vignes au bio.

Le bio, une tendance qui se confirme

ET AUSSI...

L’étude du cabinet Xerfi montre que l’offre de vins bio va se multiplier dans les grandes surfaces. « La croissance des ventes de vins bio en grandes surfaces apparaît donc comme un levier de croissance très important pour le marché ». Actuellement, seulement 25 % des acheteurs de produits bio se fournissent en vins biologiques dans ce secteur de distribution. De nombreuses enseignes ont déjà développé leur offre dans ce domaine. Monoprix, par exemple, a proposé une quarantaine de références de vins bio lors de sa foire aux vins du printemps 2008.

Pour le moment, le vin n’est pas ce que la population achète le plus en matière de bio. Seuls 11% des consommateurs de produits bio achètent du vin bio, un taux très inférieur à celui d'autres produits comme les fruits et légumes (77%) ou les produits laitiers (70%). « Le développement du vin bio devrait accompagner la consommation sans cesse croissante de produits bio ».

Le marché du vin restera soumis à de fortes turbulences en 2009. En effet, l’évolution des comportements d’achat des ménages, dictée par le contexte actuel de crise, se conjuguera à la tendance lourde d’une baisse de la consommation individuelle de vin.

Les surfaces consacrées au bio multipliées par 6 d’ici 2012

Le marché du vin bio dispose aujourd’hui d’un potentiel de croissance important. Son essor se fera en partie grâce au soutien des pouvoirs publics et au plan « Agriculture bio, horizon 2012 ». Lancé en 2007, ce programme prévoit de tripler les surfaces consacrées à l'agriculture biologique pour atteindre 6 %.

Pour favoriser les conversions au bio, le ministère de l’Agriculture a annoncé plusieurs mesures comme le déplafonnement des aides à la conversion de l’agriculture conventionnelle, la réorientation des moyens de recherche et développement vers l’agriculture biologique, et une consolidation des filières. Ce dernier axe sera réalisé via un fonds doté d’un budget de 15 millions d’euros sur 5 ans au sein de l’Agence bio.
 

Hélène Toutchkov

  Laisser un commentaire

article précédent Printemps Bio : déjà dix ans de mobilisation
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant
Bebert, 11 / 06 / 2009 - 16:06
“Et en plus, le vin bio, c'est bion!
http://levertetlevin.com/”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière


Développement durable - tout savoir sur l'environnement