Conso

Publié le :
02/04/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

La maison passive s’active sur le front de l’habitat durable !

La maison passive s’active sur le front de l’habitat durable !
Agrandir l’image
© REDBUL74 - Fotolia.com
« la maison est suffisamment isolée et performante pour se passer de chauffage et se maintenir à une température de 18°C grâce à l’énergie dégagée par les occupants et leurs activités »

La réduction des gaz à effet de serre et les enjeux énergétiques sont deux problématiques bien intégrées par tous. Avant de nous atteler à imaginer ce que sera la maison de demain, construisons d’abord celle d’aujourd’hui. Elle respectera son environnement, s’auto-régulera et s’intégrera parfaitement dans le paysage. Certaines d’entre elles ont déjà vu le jour sur le sol français. Gros plan sur la maison passive…

A vous qui transpirez à l’idée d’ouvrir votre facture EDF…ce qui suit va vous intéresser ! A l’heure actuelle, nos bâtiments et habitations consomment beaucoup trop. Matériaux énergivores, isolation insuffisante, utilisation abusive du chauffage…tout ceci pèse non seulement sur nos factures mais aussi bien plus sur la planète. Son addition à elle s’avère être beaucoup plus salée que la nôtre ! Les mesures prises par le Grenelle apportent des réponses, proposent des mesures, fixent des objectifs pour tenter d’enrayer ce fléau. Rénovation thermique des bâtiments, travaux d’entretien facilités par les tarifs préférentiels accordés par les banques…nous sommes formés pour être de parfaits petits éco-citoyens. Objectif : en 2020, tous les bâtiments seront passifs.

Le chauffage traditionnel, fini !

Il nous faut d’abord en passer par une révolution totale en matière de logement. Pour ceux qui veulent faire construire leur nid, quoi de mieux qu’une maison passive ? S’intégrant parfaitement à l’environnement, ne pesant pas sur les factures…elle a tout pour nous séduire. Tentons d’en savoir un peu plus. Commençons par une définition brute. La maison passive est un bâtiment très basse consommation suffisamment isolée et performante pour se passer de chauffage. Mais non, ne vous affolez pas, ces maisons n’ont pas pour but de vous transformer en glaçon pour ensuite vous faire disparaître de la surface de la terre pour cause de mauvais traitements envers votre planète ! Bien au contraire, pour vous récompenser de votre initiative verte, la maison passive s’auto-régule. Plus besoin de chauffage, le sigle EDF n’aura plus aucun sens pour vous ! En fait, la maison est suffisamment isolée et performante pour se passer de chauffage et se maintenir à une température de 18°C grâce à l’énergie dégagée par les occupants et leurs activités. En clair, bouger pour réchauffer la maison ! Au final, vous consommerez 90 % d’énergie de moins qu’une construction existante.

Une triple isolation

Mais nous n’aurons bientôt plus le choix. Le 31 janvier 2008, le Parlement Européen a adopté une résolution visant à rendre obligatoire la norme « maison passive » dès 2011 à l’ensemble des bâtiments neufs. Les bénéfices sautent aux yeux. Et ils éblouissent ! Et pas seulement sur la facture de chauffage. Jean-Michel Ferreira, heureux propriétaire d’une maison passive de 210 m2 ne paie plus que 150€ par an au lieu de 1500. Alors conquis ?

Le secret ? L’isolation. Triple vitrage, seul surcoût d’une construction passive, parois épaisses, isolant en ouate de cellulose, film pare-vapeur. Sans oublier un point essentiel : l’orientation de la maison. 75% au Sud et 15 % au Nord où seront installées les chambres et la salle de bain. Le recyclage de l’air intérieur s’effectue par le biais d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) qui récupère la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant. Résultat : une température homogène et une maison sans zones froides.

Depuis 2004, Kasabio, une société de construction spécialisée dans les locaux passifs, écologiques et bioclimatiques fait fleurir la passivité ! A son actif, entre autres, une crèche passive où, pour le bien-être des enfants, la température est maintenue à 21°C…sans chauffage ! Maison en bois, sans chauffage traditionnel, panneaux solaires, VMC, économies, respect…tels sont les mots clés de l’habitat durable…du présent…pour anticiper un futur plus radieux !

Pour comprendre son fonctionnement, consultez le site de la maison passive

Lire aussi :
- La Caisse des dépôts mise sur les villes durables
- Habitat écologique : son coût plus élevé n’empêche pas l’engouement
- Les Amis des écomatériaux
- Rocbaron : le village 100% énergies renouvelables
- Construire écolo : un logiciel pour tout savoir
- Construction durable : le bois séduit de plus en plus

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Le covoiturage: remède anti-crise ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement