Conso

Publié le :
10/06/2009
Commentaires :
4
Envoyer à un ami

La biowashball, véritable révolution ou simple argument marketing ?

La biowashball, véritable révolution ou simple argument marketing ?
Agrandir l’image
© biowashball.com

Les détergents classiques agressent la peau et polluent les nappes phréatiques. Parce que la préservation de l’environnement est désormais l’affaire de tous, voici une alternative saine et écologique : la biowashball. Composée de billes en céramique, elle vous permet de laver votre linge, même délicat, sans impacter la planète. Zoom sur une méthode certifiée qui tente de se tailler une place dans la machine…

La biowashball, littéralement boule de lavage écolo, a déjà séduit nombre d’entre vous. Il faut avouer que ses propriétés laissent rêveurs. Lorsqu’une lessive classique rejette des produits chimiques dans l’eau (des phosphates par exemple) venant souiller les nappes phréatiques, la biowashball se contente d’émettre des ions. Antibactérienne, économique et écologique, elle vous offrira trois ans de lavages écolos à raison d’une lessive de 4kg par jour. Au-delà, vous devrez utiliser deux biowashballs. Réduisant le pouvoir desséchant de l’eau, elle évite les risques d’allergie et préserve le linge. Mais comment un tel miracle peut-il avoir lieu ?

ET AUSSI...

Lave le linge

Détrompez-vous, il ne s’agit nullement d’un miracle. Les billes de céramique, contenues dans la boule, émettent des ions qui favorisent le mouvement moléculaire et empêchent ainsi les tâches d’adhérer sur les tissus. Je sens déjà poindre une once de scepticisme concernant les tâches incrustées ou très concentrées ! Et vous avez raison. Aucun miracle là-dessous, pour un détachage en bonne et due forme, rien ne remplacera votre détachant bio habituel. Vous pouvez également faire tremper votre linge sale une heure avec la biowashball avant de démarrer un cycle de lavage classique. Et nul besoin d’avoir la main lourde sur la température, la boule de lavage est conçue pour dispenser ses effets bénéfiques en-dessous de 50°C. Vous faites ainsi un geste pour votre peau et pour la nature.

Préserve les légumes

Issue des travaux d’un laboratoire coréen, la biowashball a subi tous les tests d’homologation et présente d’autres qualifications…un peu étranges ! Comment conserver son efficacité trois ans ? Selon Hao-Pi, société suisse qui commercialise la boule, « il suffit de l’exposer au soleil une heure par mois pour régénérer les principes actifs des microbilles ». Non seulement la biowashball lave aussi bien qu’une lessive classique, mais en plus, ses ions se libèrent aussi sous l’action givrante du réfrigérateur. Vos légumes retrouveront une seconde jeunesse ! On n’en demandait pas tant à une boule de lavage ! Ce deuxième argument de vente laisse songeur. Peut-être n’est-ce justement qu’un argument de vente ? Sur les forums, les avis divergent. Ceux qui approuvent, ceux qui réfutent...

Albane Wurtz

  Laisser un commentaire

article précédent Fest’Route : l’éco-festival continue ses actions en faveur de la planète
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant
ac63610, 19 / 06 / 2009 - 9:45
“Bonjour,
J'ai une biowashball depuis déjà pas mal de temps, je n'en suis pas mécontente du tout. Quand j'ai du linge très sale, je rajoute un peu de lessive "maison" que je confectionnne suivant une recette du magazine Belle Santé, et mon linge est ma foi bien propre et surtout bien doux. J'ai remarqué une chose sur une couverture acrylique blanche qui était devenue bien grise avec le temps : le premier lavage avec la boule (sans lessive)lui a redonné une blancheur oubliée depuis longtemps :-)) Alors bilan : économies sur la lessive, moins de rejets dans l'eau et linge propre et surtout doux sans assouplissant, même si ce n'est pas la panacée, c'est déjà bien, non ?”
seb06, 17 / 06 / 2009 - 16:34
“malheuresement le magasine QueChoisir a fait des tests tres sèrieux sur différent textiles avec différentes taches et les résulta sont formels : pas plus efficace que de l 'eau pure ....
cela confirme ce que j avais constaté en les ayant moi meme utilisés pendant plusieurs mois.”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
Une gousse d’ail cru par jour !
Comment blanchir ses dents naturellement?
Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
Faire son potager pourrait devenir illégal

Les mots-clés de l'actu

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement