Conso

Publié le :
20/02/2009
Commentaires :
0
Envoyer à un ami

L'éco-box, une chambre d'hôtel saine et écologique

L'éco-box, une chambre d'hôtel saine et écologique
Agrandir l’image
Sitbon architectes
« L’éco-responsabilité du client est éveillée par le billet d’une facturation modulable en fonction de sa consommation énergétique »

L’Eco-box, la chambre d’hôtel saine et écologique, vient de remporter le premier prix du concours « Bâtir écologique ». Sur ces 20 m2 de surface, entièrement modulables, composés de matériaux naturels, alliant respect de l’environnement et bien être, cette chambre accessible à tous, représente l’hôtel de demain.

« Notre volonté est de participer à l’évolution des modes de construction de demain et de développer des projets adaptés en réponse aux problématiques d’aujourd’hui tant environnementales que sociales », expliquent les deux jeunes architecteurs fraîchement diplômés de l’Ecole Spéciale d’Architecture parisienne, Selma Feriani et Emmanuel Sitbon, heureux gagnants du concours.

Une consommation énergétique optimisée

L’éco-responsabilité du client est éveillée par le billet d’une facturation modulable en fonction de sa consommation énergétique, qu’il pourra surveiller en direct, par le biais de sa télévision intelligente. Tout la chambre est construire afin de consommer le moins d’énergie possible. Comme dans un cocon de verre, les parois coulissantes vitrées permettent à la lumière de pénétrer dans l’ensemble de la chambre. Le choix d’un triple vitrage, permet de lutter contre les déperditions de chaleur. La menuiserie en bois et en aluminium assurent une isolation thermique optimale.

Un isolant lin 100 % naturels assure la performance et la solidité durable, presque inusable, pour une excellente conductivité thermique avec des vertus antistress.

L’écran intelligent est également une grande nouveauté de cette chambre d’hôtels futuristes où le client peut naviguer entre son bilan carbone émis, la gestion des luminaires ou encore l’option réveil. La température de la chambre peut ainsi être préservée à une température idéale de 18°C. Le client peut être averti des variations de températures dans la pièce.

Afin d’éteindre totalement la mise en veille des appareils, un interrupteur est placé à cet effet à l’entrée de la chambre.

Une gestion de l’eau pour lutter contre le gaspillage

Dans la salle de bain, fermée par des portes coulissante vitrées, la lumière naturelle fuse pendant la journée. On s’y lave sous une douche pluie sans pour autant consommer de l’eau à profusion. La gestion de l’eau se fait en effet, par le robinet à déclencheur automatique, et au contrôle du débit de douche. Côté toilette, c’est du Japon que l’idée provient, avec des toilettes réglables en hauteur. Elles permettent un recyclage des eaux grises beaucoup plus simple car leur technologies ne nécessitent pas de papier toilette. Chaque élément de la salle de bain a été minutieusement étudié pour une gestion de l’eau plus efficace.

L’isolation en aluminium, à l’extérieur du bâtiment, assure quant à elle une meilleure récupération des eaux de pluie en façade.

Un espace sain et calme au cœur de la ville

Le repos et le calme ont été des critères de sélection primordiale pour cette chambre d’hôtel au cœur de Paris. Grâce à l’isolation thermique et phonique, la chambre est silencieuse et sans sources de vibrations. Le renouvellement de l’air a également été une source d’attention pour ces deux jeunes architectes. La technologie VMC réglable permet en effet d’évacuer l’air vicié, d’apporter de l’air neuf, de lutter contre l’humidité et d’éliminer les odeurs. La grande fenêtre de la chambre est également une source d’aération optimale. Dernière astuce, le détalonnage des portes de 1cm laisse aussi l’air circuler librement.

Lire aussi:

- Le MEEDDAT lance un concours en faveur des écoquartiers
-
Construction durable : le bois séduit de plus en plus
-
Dossier: De l'architecture durable dans nos villes
-
Architecture : la protection de l’environnement comme source d’inspiration
-
Chili : les robins des bois architectes
 

pashû dewailly christensen

  Laisser un commentaire

article précédent Téléphonie mobile : les initiatives écolo du Congrès mondial du GSM
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !


Développement durable - tout savoir sur l'environnement