Conso

Publié le :
21/01/2009
Commentaires :
2
Envoyer à un ami

Récupérer l’eau de pluie : un bon plan

Récupérer l’eau de pluie : un bon plan
Agrandir l’image
© kotoyamagami - Fotolia.com

Voilà un système écologique et économique facile à mettre en place qui réduit significativement le pompage des nappes phréatiques et la facture d’eau de 50 à 80 %. Les dépenses liées à l’installation de ce type d’équipements ouvrent de plus le droit à un crédit d’impôt très intéressant.

Les cuves hors-sol

Placées en extérieur, ces cuves collectent de l’eau de pluie grâce aux gouttières. D’une contenance de plusieurs centaines de litres, elles peuvent servir à laver la voiture ou arroser le jardin. Elles sont équipées d’un filtre simple pour débarrasser l’eau des insectes et des feuilles mortes. Prix : environ 50 euros.

ET AUSSI...

Les cuves enterrées

La récupération des eaux destinées à un usage sanitaire et alimentaire doit faire l’objet d’un traitement particulier : l’eau de pluie, bien que douce et non-calcaire, est en effet impropre à la consommation si elle n’est pas filtrée. De nombreux polluants atmosphériques l’a composent et sont nocifs pour l’organisme humain. Pour la rendre potable, le réservoir sous-terrain dispose d’un système de plusieurs filtrages successifs (bactérien, osmoseur).

La citerne est à l’abri de la chaleur et du froid, et opaque, pour éviter le développement d’algues. Une pompe alimente ensuite les appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle), les toilettes et les robinets de la maison. Et si la cuve est vide, le système d’alimentation de la ville prend automatiquement le relais.

Ces réservoirs peuvent contenir de 10 000 à 20 000 litres et coûtent de 5000 à 8000 euros. L’eau traitée se révèle particulièrement adaptée au lavage des vêtements et du corps : grâce à ces propriétés, elle réduit de 40 à 60 % l’usage de savons, adoucissants et anti-calcaire. Pas de tarte, c’est aussi une durée de vie allongée pour les canalisations.

Pour savoir la quantité d’eau potentiellement récoltable chez soi en une année, il faut multiplier la superficie au sol du logement par la pluviosité annuelle de la région.

Financement

En 2006, la loi a étendu le crédit d’impôt pour le développement durable aux équipements de récupération et de traitement des eaux de pluie. De 25 %, il peut passer à 40 % si les travaux sont engagés dans les deux années qui suivent l’achat du logement (à condition qu’il s’agisse de la résidence principale). Démarches à réaliser auprès de votre mairie.


Pour en savoir plus :

Dossier très complet sur la récupération des eaux de pluie

Pour vous fournir en citernes :

- habitatetjardin.com
- eauxdefrance.fr

Yann Cohignac

  Laisser un commentaire

article précédent Manger trop tue
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc ! article suivant
maurice, 11 / 03 / 2011 - 13:50
“Il y a moyen de le faire pour beaucoup moins que 3000 € !
Vous avez de temps en temps des promotions de citernes externes de 500 l pour 40/45 € et un surpresseur pour environ 100 €.
À moins d'avoir une famille nombreuse...
Faites vos comptes.”
GGreen, 17 / 02 / 2009 - 9:28
“Pour calculer la capacité de votre toit, c'est un peu plus compliqué... mais si vous n'aimez pas les maths, vous pouvez retrouver des calculs et des infos sur la récupération de l'eau de pluie sur http://www.lacentrale-eco.com/eco/economie-realisable-eau

Pour dimensionner votre cuve facilement, sans calculs et en fonction de votre toit tous les calculs et justifications :
http://www.lacentrale-eco.com/eco/dimensionner-cuve-eau-pluie

Pour vous équiper, après avoir estimé les gains réalisables :
http://www.lacentrale-eco.com/recuperer-leau-de-pluie.html

La récupération de l'eau de pluie est difficilement rentable si vous faites appel à un installateur; car comme le dit l'article vous en aurez rapidement entre 5000 et 10000 euros.

Pas contre une il existe des cuves à mettre en intérieur (garage ou vide sanitaire) pour arriver à un volume de 3000 litres (ce qui est déjà bien! pas besoin de 9000 litres à part dans le sud pour récupérer toute l'eau d'un orga d'un seul coup)et ainsi arroser jardin ou alimenter votre maison, pour maximum 3000€! DOnc c'est amortissable en 10 ans.

En espérant compléter votre article avec mes explications et ces quelques liens.”

focus

 

Vidéos



Rechercher un éco-acteur

 
            

Les articles les plus lus

Lutte contre l’habitat indigne et contre le danger électrique : il y a urgence
La pierre d’Alun, toxique ou pas ?
L’essor de la consommation collaborative : exemple du troc !
Goedzak, le nouveau sac poubelle 100% recyclable
Une gousse d’ail cru par jour !

Les mots-clés de l'actu

Environnement

17 / 03 / 2014

Pic de pollution en France : quelles mesures ont été prises ?

28 / 02 / 2014

Journée internationale de l’ours polaire

17 / 02 / 2014

Poursuite d’évènements météorologiques extrêmes : conséquence du réchauffement ?

Technologie

31 / 01 / 2014

Navia : le premier véhicule sans chauffeur commercialisé

07 / 01 / 2014

Ele, le vélo électrique solaire

18 / 12 / 2013

Copenhagen Wheel : la roue qui révolutionne le vélo !

Insolite

24 / 03 / 2014

L’arbre-cathédrale d’Horace Burgess

24 / 03 / 2014

Samsara : un documentaire percutant de la Terre entre grandeur et décadence

19 / 03 / 2014

En Amérique, le calvaire que vivent les chevaux en fin de carrière

Politique

10 / 12 / 2013

Nelson Mandela : hommage à un résistant exceptionnel

03 / 07 / 2013

Un nouveau ministre de l’Écologie…

26 / 06 / 2013

La coalition inespérée entre industriels et écologistes français pour la transition énergétique


Développement durable - tout savoir sur l'environnement